Read untitled text version

QUALITÉ DE L'AIR

Métrologie

Comparaison ozone 2011

Rapport

Janvier 2012 Atmo PACA et AIRFOBEP deviennent Air PACA

-1AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

EIL 2011 : Ozone et interférents

Un exercice de comparaison interlaboratoires a été réalisé au laboratoire interrégional d'étalonnage basé à AIRFOBEP en novembre 2011, concernant la mesure de l'ozone. L'objectif de l'exercice est de valider, via une intercomparaison, les méthodes et les étalons utilisés par les participants. Les laboratoires représentant les quatre associations bénéficiaires du laboratoire ainsi qu'un laboratoire privé ont participé à l'intercomparaison : AIRFOBEP LN2 en qualité de laboratoire de référence et de participant, AEROPORTS DE PARIS, AIRFOBEP réseau de mesure, AIR LANGUEDOC ROUSSILLON, ATMO PACA, QUALITAIR CORSE.

Principe de l'intercomparaison L'exercice s'est déroulé sur deux journées, la première consacrée à l'évaluation de la sensibilité des analyseurs lors de mesures d'ozone en présence d'interférents, la seconde à l'exactitude des mesures de l'ozone dans une matrice en air épuré et séché. L'exercice concernant l'exactitude des mesures se déroule en quatre étapes : 1. Chaque participant règle son analyseur avec ses propres moyens et méthodes. 2. Le LN2 règle son analyseur de référence avec ses étalons de référence. 3. Des concentrations inconnues sont ensuite injectées simultanément dans les analyseurs des participants par l'intermédiaire d'un manifold. 4. Le participant relève la mesure faite par son analyseur selon son propre mode opératoire. Une seule lecture par concentration générée est réalisée par les participants. Pour les étapes de réglage, les concentrations considérées sont le zéro et un point d'échelle. Des concentrations expérimentales d'ozone dans la gamme de mesure des analyseurs ont été générées et mesurées par les participants. Des concentrations de toluène et de méta-xylène ont été ajoutées afin d'évaluer leur influence sur les mesures d'ozone réalisées par les différents types d'analyseurs des participants. Ces composés sont considérés comme des interférents dans le projet de révision de la norme NF EN 14625. L'effet des interférents a été évalué à partir d'une séquence de tests automatique permettant de faire varier la concentration en interférents et son temps d'injection dans les analyseurs. L'influence combinée de ces interférents est évaluée dans le cas le plus favorable car l'essai est réalisé en tenant compte du temps de réponse maximum de l'analyseur autorisé dans la norme NF EN 14625.

-2AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Résultats de l'intercomparaison

Valeur assignée : Il est convenu que la valeur assignée est : O3 sans ajout d'interférents : la concentration lue sur l'analyseur de référence du LN2 aux différentes concentrations en O3. L'incertitude sur la valeur assignée est calculée en tenant compte de l'ensemble des facteurs influents (incertitude sur les étalons, débits, dérives, linéarité,...) O3 avec ajout d'interférents : l'information recherchée est l'influence combinée des interférents toluène et méta-xylène sur la mesure d'ozone obtenue par l'analyseur du participant, la valeur assignée est donc propre au participant et correspond à la concentration d'ozone considérée en l'absence d'interférents. Données aberrantes :

Les mesures considérées comme aberrantes par le test de Grubbs sont écartées de l'analyse des concentrations d'ozone en l'absence d'interférents. Statistiques :

La statistique de performance retenue pour l'évaluation des résultats est le score z'. L'écart normalisé En est utilisé en complément du score z' pour les participants fournissant une incertitude de mesure (AIRFOBEP, AEROPORTS DE PARIS et QUALITAIR CORSE).

Conclusion de l'intercomparaison

Sans interférents :

1.1%

Ecarts à la valeur de référence sans interférents

2.4% 1.8% 1.2% 0.7% 1.2% 1.2% 0.2% 0.0% 0.4% 0.8% 1.5% 1.5% 1.5% 2.3% 2.3% 2.8% 3.2% 1.3% 0.5% 0.1% 0.1% 1.4% 1.1%

Les scores sont satisfaisants pour l'ensemble des participants.

0.2%

0.0%

0.3%

0.3%

100 ppb

AIRFOBEP LN2 APOA370 AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ESA

200 ppb

AIRFOBEP LN2 49i ATMO PACA

50 ppb

AIRFOBEP

150 ppb

QUALITAIR CORSE

Avec interférents :

34 29 24 19 14 9 4 1

AEROPORTS DE PARIS

Trois analyseurs approuvés selon la NF EN 14625 (deux TEC 49i et un TELEDYNE API 400E) ne respectent pas le critère normatif maximum de ± 5 nmol/mol fixé pour l'influence des interférents sur la mesure de l'ozone. Les analyseurs ESA O342M et O341M ainsi que HORIBA APOA 370 ont respecté l'exigence normative. La sensibilité de l'ensemble des analyseurs est inférieure à ± 5 nmol/mol pour les essais d'interférents aux concentrations 51 nmol/mol et 5,1 nmol/mol.

nmol/mol

Effet interférents sur 90 ppb O3

TX 500 ppb

O341M n° 1369 O342M n° 657

TX 82 ppb

49i n° CM10450019 API400E n° 1444 O341M n° 1495

TX 51 ppb

O342M n° 780 APOA370 n° VTM1YKMB

TX 5,1 ppb

TEC 49i n° CM10060089

-3AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

1. Introduction

Cet exercice de comparaison inter laboratoires (EIL) réalisé au Laboratoire Niveau 2 d'AIRFOBEP les 29 et 30 novembre 2011, porte sur l'ozone seul et avec ajout du Toluène et du méta-xylène cités comme interférents dans le projet de révision de la norme NF EN 14625 sur l'ozone. Cette intercomparaison vise à valider les méthodes et les étalons utilisés par les différents participants pour le raccordement et l'évaluation périodique de leurs analyseurs d'ozone ainsi qu'à évaluer la sensibilité d'un échantillon d'analyseurs au toluène et méta-xylène combiné. La gamme de mesure évaluée se situe entre 0 et 200 nmol/mol pour l'O3, entre 5 et 500 nmol/mol pour les interférents Toluène et méta-xylène. Ces plages tiennent compte aux étendues de mesure certifiées pour les essais d'approbation de type définies dans la norme européenne NF EN 14625. Cette intercomparaison complète celle de 2010 durant laquelle la sensibilité aux interférents de certains analyseurs ne respectait pas les critères normatifs européens.

2. Participants

6 laboratoires représentant 4 associations et un laboratoire privé participe à cette intercomparaison Organisation ­ laboratoire de référence AIRFOBEP laboratoire niveau 2 représenté par M. Frédéric MARTY

Laboratoires participants AIRFOBEP laboratoire niveau 2 AEROPORTS DE PARIS AIRFOBEP réseau de mesure AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ATMO PACA QUALITAIR CORSE représenté par M. Frédéric MARTY Représenté par M. Arnaud MEYNIEL et M. Alexandre PINTO Représenté par M. Sébastien MANOUKIAN Représenté par Mme Corinne MARZOLF et M. Kamel MOUELLEF Représenté par M. Hugo BOYER Représenté par M. Guillaume GRIGNION

-4AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

3. Organisation de l'exercice :

3.1. Rappel de la chaîne nationale d'étalonnage utilisée par les AASQA 1 pour leurs raccordements en O3 :

Laboratiore de référence national LNE

Etalons de référence LN2

Laboratoire de référence Interrégional d'AIRFOBEP

Etalons de transfert 2 vers 3

Analyseur de site de mesure AASQA

Etalon de référence national

Etalon de référence interrégional Figure 1 : chaîne nationale d'étalonnage

Etalon de contrôle en station

3.2. Panorama des exercices inter-laboratoires (EIL)

Les EIL organisés au niveau national permettent d'évaluer tous les deux ans le réglage en O3 des analyseurs au voisinage du point d'étalonnage de la chaîne nationale. Cet EIL interrégional complète efficacement ceux organisés au niveau national car il permet d'évaluer une partie de la gamme de mesure des analyseurs d'ozone, et d'estimer l'effet combiné des interférents cités dans le projet de révision de la NF EN 14625 sur les analyseurs utilisés pour la surveillance réglementaire de l'ozone. Cet exercice permet de confirmer les méthodes et les équipements mis en oeuvre pour garantir la maîtrise métrologique des analyseurs d'ozone.

3.3. Principe de l' EIL

Cet EIL se déroule en deux phases, une dédiée à l'évaluation de la sensibilité des analyseurs aux interférents, puis celle consacrée à la justesse des mesures de l'ozone dans une matrice en air épuré et séché.

3.3.1. Sensibilité des analyseurs aux interférents

La sensibilité des analyseurs est évaluée à partir d'une séquence de génération combinant de l'air zéro sec, de l'ozone et des interférents méta-xylène et toluène. La séquence d'essais se déroule automatiquement et alimente simultanément les analyseurs des participants en gaz via un manifold. La génération d'ozone est constante et se situe autour du seuil d'information 90 nmol/mol Différentes concentrations d'interférents sont ajoutées à l'ozone sur des durées différentes afin d'évaluer la sensibilité des analyseurs et l'impact des interférents sur la mesure de l'ozone. Ces essais nécessitent le réglage préalable des analyseurs sur une même concentration d'ozone et l'enregistrement en continu des mesures réalisées par les différents analyseurs des participants. Le réglage de l'analyseur permet une meilleure appréciation des différences de fonctionnement des analyseurs et n'intervient pas significativement sur l'évaluation de leur sensibilité aux interférents. Ce réglage peut donc être réalisé par le laboratoire organisateur. Le système d'acquisition numérique du coordonnateur a été utilisé pour l'enregistrement des mesures effectuées des analyseurs afin de faciliter leur traitement ultérieur. Ce système s'articule autour d'une station d'acquisition et une interface logicielle métier.

1

: Association agréée de surveillance de la qualité de l'air. -5AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

3.3.2. Justesse des mesures de l'ozone

Chaque participant règle son analyseur à l'aide de ses propres étalons et selon ses procédures internes. Le laboratoire niveau 2 règle son analyseur de référence avec ses étalons de référence zéro et point de réglage de la chaîne nationale d'étalonnage. Des concentrations inconnues sont ensuite injectées simultanément dans les analyseurs des participants par l'intermédiaire d'un manifold. Le zéro, le point de réglage de la chaîne nationale ainsi que différentes concentrations sur la gamme de mesure des analyseurs sont générées. Le participant relève la mesure faîte par son analyseur selon son propre mode opératoire. Une seule lecture par concentration générée est réalisée par les participants. Les résultats communiqués par les participants doivent être dans la mesure du possible accompagnés de leur incertitude.

3.3.3. Calendrier de l'EIL

Le 28/11/2010 La présence des participants n'est pas obligatoire Le 29/11/2011 La présence des participants n'est pas obligatoire Le 30/11/2010 avant 16 h : mise en chauffe des analyseurs et éventuellement des étalons (selon procédures des participants). Connexion des analyseurs au système d'acquisition du coordonnateur. L'installation des analyseurs peut être réalisée par le LN2. lancement de la séquence d'EIL avec interférents

à partir de 9h :

avant 10h30 : de 10h30 à 12h30 :

réglage des analyseurs par les participants déroulement de l'EIL ozone sans interférents

Tableau 1 : calendrier de l'EIL

3.3.4. Equipements mis en oeuvre

Les concentrations en ozone seront générées par un diluteur / TPG du LN2 alimenté en gaz diluant (air de zéro) obtenu à partir d'un air comprimé sec et filtré à l'aide d'épurateurs chimiques. L'ensemble associé à un diluteur de gaz supplémentaire permet de générer une concentration d'ozone stabilisée à un débit voisin de 12L/min.

-6AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Gaz

O3 Toluène + méta-xylène

Gamme de concentration

0 ­ 200 nmol/mol 5 ­ 500 nmol/mol

Tableau 2 : concentrations générées

Matrice

Air Air

Matériel

T.E.I. 146t n° 42663-267 ALYTECH GASMIX n° 10-032

Gaz généré

O3 de 0 nmol/mol à 200 nmol/mol Air zéro et mélange Toluène, méta-xylène

Débit généré

10 l/min 3 régulateurs de débit massique pour des débit compris entre 20 sccm et 2,5 slm 38 l/min sous 8 bars

Compresseur JUN AIR OF302-25MD2 n° 613439 (équipé d'un sécheur à tamis moléculaires) B10 PRAXAIR Toluène (3,1µmol/mol) méta-xylène (3,1µmol/mol)

Air zéro

De 5 ppb à 500 ppb

Tableau 3 : caractéristiques des matériels du laboratoire d'AIRFOBEP mis en oeuvre

Air de zéro (air épuré séché du LN2) Séquence d'essais d'interférents Bouteille Toluène + m Xylène dans l'air synthétique

Pression 3 bars RDM 10 slm ou 100 sccm Pression 3 bars

Pression 2 bars

TEI 146 C en génération d'O3

10 l/min

Consigne fixe en O3

ALYTECH GASMIX

Séquence d'essai automatique 2 l/min

Manifold

Acquisition des mesures des analyseurs

Vers Analyseurs des participants

Figure 2: mise en oeuvre des gaz d'essais

-7AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Les gaz sont distribués aux participants par l'intermédiaire d'un manifold puis au travers de lignes d'adduction de longueur et matériaux identiques de type PTFE (polytétrafluorure d'éthylène). L'humidité relative des gaz générés n'a pas dépassée 1% sur l'ensemble des gaz générés. L'ensemble des matériels du laboratoire et des participants est alimenté via un onduleur raccordé au secteur EDF. Les conditions environnementales du Laboratoire Niveau 2 les 29 et 30 novembre ont été les suivantes : Température : comprise entre 21,3°C et 22,3°C. Hygrométrie relative : comprise entre 43 % et 57 %.

3.3.5. Matériels des participants

Laboratoire

AIRFOBEP LN2 (référence)

Polluant

Air zéro O3 Air zéro O3 Air zéro

Analyseur

Etalons

Bouteille Praxair B50 n° BD41981F validé en 09/2011 TEI 49iPS n° 932738796 étalonné le 25/10/2011 Bouteille Praxair B10 n° BI23422F validé en 09/2011 KT03M n° 802 étalonné le 24/11/2011 Bouteille Praxair B10 n° BI23422F validé en 09/2011 KT03M n° 802 étalonné le 24/11/2011 Bouteille AL B11 n° AA7060 TEI 49iPS n° 703220484 étalonné en août 2011 Bouteille AL B11 n° Z 1192664 étalonné le 22/08/2011 KT03M n° 804 étalonné le 15/11/2011 épurateurs chimiques KT03M n° 1001 étalonné le 23/11/2011 épurateurs chimiques KT03M n° 12020608 étalonné le 15/11/2011 épurateurs chimique (KT O3M) KT03M n° 1421 étalonné le 28/11/2011

O341M n° 1369, écart maximum sur la linéarité <1%

AIRFOBEP LN2 (participant)

TEC 49i n° CM10450019, résidu maximum de linéarité 1,1% HORIBA APOA370 n° VTM1YKMB, résidu maximum de linéarité 0,3% O342M n° 657, résidu maximum de linéarité 1,6%

AIRFOBEP LN2 (participant)

O3 Air zéro

AEROPORTS DE PARIS

O3 Air zéro

AIRFOBEP O3 AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ATMO PACA Air zéro O3 Air zéro O3 Air zéro QUALITAIR CORSE O3 TEC 49i n° CM10060089, résidu maximum de linéarité -0,98%

Tableau 4 : matériels des participants

O341M n° 1495, écart maximum de linéarité 3,1% O342M n° 780, résidu maximum de linéarité <1% API400E n° 1444, résidus maximum de linéarité 0,77%

4. Protocoles d'étalonnage des participants

AEROPORTS DE PARIS Conditionnement de l'étalon : Le générateur accrédité COFRAC tous les 6 mois (EMT = 3% sur 9 points de consignes entre 50 et 250 nmol/mol) est transporté hors tension. Il est utilisé après une période de mise en chauffe permettant une stabilisation des paramètres critiques

-8AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

(températures des différents organes de l'analyseur) dans les plages préconisées par le constructeur. Mode opératoire : étalonnage de l'analyseur en 2 points selon la procédure suivante : Etalonnage en zéro : utilisation d'une bouteille d'air synthétique de qualité AlphaGaz 1 en injection sur la voie échantillon de l'analyseur. Attente d'un palier de stabilité de la mesure de 10 minutes Réglage de l'analyseur si sa réponse présente un écart > ± 2 ppb par rapport à la valeur de la bouteille étalon. Etalonnage au point de réglage : Injection de 180 ppb d'ozone, après stabilisation du niveau affiché sur le générateur. Attente d'un palier de stabilité de la mesure de 10 minutes Réglage de l'analyseur si sa réponse présente un écart > ± 5 % par rapport à la consigne du générateur. Maîtrise métrologique de l'analyseur : évaluation annuelle de la répétabilité (à 2 niveaux de concentration), de la linéarité (à 6 niveaux de concentration) et de la dérive à court terme, aux niveaux préconisés par la norme NF EN 14625 pour la détermination des caractéristiques de performance pendant l'essai en laboratoire.

AIRFOBEP Conditionnement de l'étalon : Le générateur est conservé sous tension depuis au moins la veille de son utilisation et est alimenté via sa batterie interne durant son transport sur le site de mesure (ou si besoin sur l'alimentation du véhicule) Mode opératoire : étalonnage de l'analyseur en 2 points selon la procédure suivante : Injection de 250 ppb d'ozone durant 10 minutes dans l'analyseur Etalonnage en zéro : utilisation d'une bouteille d'air synthétique de qualité 5.7. Attente d'un palier de stabilité de la mesure de 10 minutes à 2ppb, réglage systématique de l'analyseur Etalonnage au point de réglage de la chaîne nationale : Injection de l'étalon dans l'analyseur dans sa configuration nominale (celle de son raccordement au LN2), attente d'un palier de stabilité de la mesure de 10 minutes à 2 ppb réglage systématique de l'analyseur sur la concentration de l'étalon, confirmation du réglage de l'analyseur ± sa résolution. Maîtrise métrologique de l'analyseur : évaluation des répétabilités à 3 niveaux de concentration et de la linéarité en 6 points à la fréquence indiquée dans la norme NF EN 14625. Les écarts de linéarité sont calculés par rapport aux concentrations réelles de l'étalon et non à celles déterminées à partir de la droite d'étalonnage de l'étalon.

AIR LANGUEDOC ROUSSILLON Conditionnement de l'étalon : Le générateur est conservé sous tension même durant son transport sur le site de mesure (alimentation par batteries internes et via la batterie du véhicule si necessaire) Les consommables du générateur peuvent être remplacés avant son utilisation (à l'appréciation du technicien), les filtre en ligne sont remplacés trimestriellement. Mode opératoire : étalonnage de l'analyseur en 2 points selon la procédure suivante : Etalonnage en zéro : attente d'un palier de stabilité de la mesure de 5 minutes à 1ppb, réglage de l'analyseur si sa réponse présente un écart > 1ppb par rapport à la valeur de l'étalon Etalonnage au point de réglage de la chaîne nationale : au préalable, l'étalon génère une concentration d'environ 300 ppb durant 5 minutes dans l'analyseur

-9AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Injection de l'étalon dans l'analyseur dans sa configuration nominale (celle de son raccordement au LN2), attente d'un palier de stabilité de la mesure de 10 minutes à 1ppb réglage systématique de l'analyseur sur la concentration de l'étalon Maîtrise métrologique de l'analyseur : la périodicité des tests suivants repose sur celle découlant de l'essai de linéarité selon la norme NF EN 14625 Evaluation de la stabilité sur 1 heure. Evaluation des temps de réponse. Evaluation de la dérive à court terme. Evaluation de la répétabilité à deux concentrations. Evaluation de la linéarité selon la norme NF EN 14625.

ATMO PACA Conditionnement de l'étalon : Le générateur est conservé sous tension même durant son transport sur le site de mesure (alimentation via la batterie du véhicule) Vérification de l'étalon en laboratoire : l'étalon est vérifié par rapport à un autre étalon fixe de même niveau sur un analyseur réglé sur ce dernier. Contrôle avant départ sur le site d'utilisation : Le générateur ne doit pas présenter d'erreur de plus de 3 ppb avec la concentration indiquée sur le certificat d'étalonnage Contrôle au retour du site d'utilisation : Le générateur ne doit pas présenter d'erreur de plus de 5 ppb avec la concentration indiquée sur le certificat d'étalonnage Mode opératoire : étalonnage de l'analyseur en 2 points selon la procédure suivante : Changement filtre échantillon de l'analyseur Injection de 300 ppb d'ozone durant 10 minutes dans l'analyseur Raccordement de l'analyseur à l'étalon de transfert 2-3 : Etalonnage en zéro : réglage de l'analyseur après stabilisation de la mesure pendant 10 minutes à 1 ppb si sa réponse est 2 ppb Etalonnage au point de réglage de la chaîne nationale : réglage de l'analyseur après stabilisation de la mesure pendant 10 minutes à 2 ppb si l'erreur relative par rapport à la concentration de l'étalon est 10% Maîtrise métrologique de l'analyseur : l'évaluation de la linéarité est réalisée selon la norme NF EN 14625.

QUALITAIR CORSE Conditionnement de l'étalon : Le générateur d'ozone (étalon de transfert 23) est conservé sous tension depuis au moins la veille de son utilisation. Il est alimenté par sa batterie interne durant son transport sur le site de mesure (si besoin sur l'alimentation du véhicule) Mode opératoire : étalonnage de l'analyseur en 2 points selon la procédure suivante : Etalonnage en zéro : Utilisation du générateur d'ozone en mode ZERO. Attente d'un palier de stabilité de la mesure de 10 minutes à ± 2 ppb. Réglage systématique Etalonnage au point de réglage de la chaîne nationale : Attente d'un palier de stabilité de la mesure de 10 minutes à ± 2 ppb. Réglage systématique de l'analyseur sur la concentration de l'étalon.

Changement du filtre échantillon Invalidation de la demiheure suivant l'étalonnage

Maîtrise métrologique de l'analyseur : évaluation annuelle de la répétabilité à deux niveaux de concentration et de la linéarité selon la norme NF EN 14625.

- 10 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

5. Présentation et traitement des résultats

Les informations ci-dessous reposent sur l'ISO DIS 13528.

5.1. Valeur assignée

La valeur assignée considérée est obtenue de la façon suivante : Concentration O3 sans ajout d'interférents : la valeur assignée correspond à la concentration lue sur l'analyseur de référence du LN2 aux différentes concentrations en O3. L'incertitude sur la valeur assignée est calculée en tenant compte de l'ensemble des facteurs influents. Concentration O3 avec ajout d'interférents : l'information recherchée est l'influence combinée des interférents toluène et méta-xylène sur la mesure d'ozone faite par l'analyseur du participant, la valeur assignée est donc propre au participant et correspond à la concentration d'ozone considérée en l'absence d'interférents

5.2. Statistiques de performance 5.2.1. Justesse des mesures de l'ozone

Biais des laboratoires participant

Afin de comparer les résultats, l'écart par rapport à la valeur assignée est calculé pour chaque participant de la manière suivante :

D% x X 100 X

où :

D % est la différence pour le participant considéré,

x

X

est la valeur mesurée par le participant, est la valeur de référence (cf § 4.1.)

Dans le cas des concentrations voisines de zéro la différence D I x X est considérée. Détermination de l'écarttype pour l'évaluation de l'aptitude

La qualité de l'étalonnage des analyseurs d'ozone dépend des procédures utilisées, de leur application correcte ainsi que de la qualité et la maîtrise des étalons engagés. La norme NF EN 14625 d'avril 2005 fixe un seuil d'action sur l'analyseur si sa réponse est supérieure ou égale à ± 5 nmol/mol à zéro ou présente une dérive au point d'échelle supérieure ou égale 5% entre deux contrôles de sa réponse. L'écart-type pour l'évaluation de l'aptitude, noté , est calculé à partir de la méthode par perception en tenant compte de cette limite.

- 11 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Interprétation des résultats

La statistique de performance retenue pour l'évaluation des résultats, qu'ils soient indiqués avec ou sans incertitude est le score z' :

z'

où :

x

xX 2 u2X

est la valeur du participant est la valeur assignée est l'écart-type pour l'évaluation de l'aptitude

X

u X est l'incertitude type de la valeur assignée

L'écart-type pour l'évaluation de l'aptitude

est calculé comme suit :

Exemple à une concentration générée de 100 ppb : l'écart-type d'évaluation de l'aptitude est déterminé comme suit :

,

1,67 ppb, le facteur 3 correspond à la valeur critique dans l'interprétation du score z'.

Le score z' est préféré au score z car l'incertitude sur la valeur assignée n'est pas négligeable par rapport à l'écart-type pour l'évaluation de l'aptitude. En effet, pour l'ensemble des concentrations considérées, on obtient :

0,3

L'application des scores z' suit les règles suivantes :

2

2

satisfaisant 3 discutable

3

Avant le traitement des résultats, un test de Grubbs est réalisé pour identifier les mesures considérées comme aberrantes.

Cas d'un laboratoire indiquant des incertitudes de mesure

L'écart normalisé En est utilisé en complément du score z' pour ce laboratoire. L'interprétation de ce score est réalisée comme suit : Cas d'un score z' satisfaisant : o 1 le résultat est considéré comme satisfaisant o 1 le résultat est satisfaisant mais l'incertitude estimée ne tient pas compte de toutes les contributions Cas d'un score z' discutable ou insatisfaisant : o 1 le résultat est discutable ou n'est pas satisfaisant au regard des exigences normatives mais il reste exploitable car l'écart n'est pas significatif par rapport à la valeur assignée. o 1 le résultat est discutable ou ne satisfait pas les exigences normatives et l'écart est statistiquement significatif par rapport à la valeur assignée.

- 12 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

5.2.2. Interprétation des résultats avec interférents

La norme NF EN 14625 exige qu'en présence d'une teneur de 500 nmol/mol de Toluène et de métaxylène dans l'air ambiant durant 8 TR2 des analyseurs, la réponse des analyseurs approuvés ne présente pas une variation supérieure à 5 nmol/mol sur la concentration d'ozone mesurée. Deux exploitations sont réalisées sur les résultats en présence d'interférents : Evaluation de la sensibilité de l'analyseur après une durée définie d'injection d'ozone en présence d'interférents Evaluation de l'effet des interférents sur la concentration moyenne ¼ horaire d'ozone

5.2.2.1.

Sensibilité des analyseurs

Les résultats des laboratoires participants seront considérés indépendamment, en calculant l'écart suivant sur chaque analyseur :

, ,

Où :

, ,

est l'influence en nmol/mol de l'interférent sur une concentration d'ozone, est la concentration lue par le participant sur son analyseur balayé par une concentration d'ozone en présence d'interférents, est la concentration lue par le participant sur son analyseur balayé par une concentration d'ozone.

,

Les résultats

doivent être inférieurs ou égal à 5 nmol/mol pour être déclarés conformes.

5.2.2.2.

Effet des interférents sur la moyenne ¼ horaire d'ozone

Les résultats des laboratoires participants seront considérés indépendamment, en calculant l'écart suivant sur chaque analyseur :

, ,

Où :

, ,

est l'influence en nmol/mol de l'interférent sur une concentration d'ozone, est la concentration moyenne d'ozone sur ¼ h obtenus à partir des mesures 10s réalisées par l'analyseur, est la concentration acquise sur l'analyseur alimenté par une concentration d'ozone sans interférent.

Les résultats

,

doivent être inférieurs ou égal à 5 nmol/mol pour être déclarés conformes.

5.2.3. Rapport d'intercomparaison

Durant l'EIL, il est convenu d'un commun accord entre les participants et le coordonnateur que les résultats ne sont pas anonymes. Le présent rapport est diffusé au format PDF aux participants. Ce rapport sera en accès libre sur notre site internet.

2

: Temps de réponse des analyseurs. Celui-ci est fixé à 3 min pour l'ensemble des analyseurs de l'EIL. - 13 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

6. Résultats

6.1. Interprétation des résultats 6.1.1. Résultats sans interférents

Le test de Grubbs n'a détecté aucun résultat aberrant.

En

Concentration O3 (en nmol/mol) 0 50 100 150 200 AIRFOBEP LN2 APOA370 AIRFOBEP LN2 49i AIRFOBEP QUALITAIR CORSE AIRFOBEP AEROPORTS DE LN2 PARIS APOA370 AIRFOBEP LN2 49i

score z'

AIR LANGUEDOC AIRFOBEP ROUSSILLON ESA ATMO PACA QUALITAIR CORSE AEROPORTS DE PARIS

0,18 0,14 0,06 0,03 0,01

0,11 0,04 0,04 0,10 0,14

0,37 0,21 0,33 0,46 0,38

0,78 0,20 0,05 0,20 0,16

/ 0,02 0,13 0,27 0,17

0,27 0,31 0,13 0,06 0,02

0,16 0,08 0,08 0,20 0,30

0,54 0,62 1,02 1,36 1,19

0,00 0,54 0,51 0,48 0,51

0,54 0,62 1,02 0,06 0,02

1,08 0,62 0,17 0,62 0,51

0,09 0,15 0,68 1,19 0,72

Tableau 5 : scores des participants

L'ensemble des résultats est satisfaisant pour tous les participants. Les résultats sont précisés en annexe 1, les graphes en annexe 2

6.1.2. Résultats avec interférents

6.1.2.1. Effet interférent évalué en fin de durée d'injection

49i 49i HORIBA O341M n° 1495 API400 n° 1444 Concentration en O342M n°657 O342M n°780 O341M n°1369 n°CM10060089 n°VTM1YKMB n°CM10450019 (en nmol/mol) (en nmol/mol) interférents (en nmol/mol) (en nmol/mol) (en nmol/mol) (en nmol/mol) (en nmol/mol) (en nmol/mol) 512 ppb durant 24 min 2,0 1,0 25,0 2,0 2,0 33,0 3,0 28,0 512 ppb durant 5 min 4,0 1,0 40,0 2,0 3,0 43,0 10,0 45,0 82 ppb durant 5 min 1,0 0,0 7,0 1,0 1,0 7,0 2,0 8,0 82 ppb durant 10 min 1,0 0,0 7,0 1,0 1,0 7,0 2,0 6,0 82 ppb durant 24 min 1,0 0,0 5,0 1,0 0,0 7,0 1,0 6,0 51 ppb durant 24 min 1,0 0,0 4,0 1,0 0,0 4,0 1,0 4,0 5,1 ppb durant 24 min 0,0 0,0 0,0 1,0 0,0 1,0 0,0 1,0

Tableau 6 : sensibilité des analyseurs aux interférents

Les résultats obtenus sur les analyseurs O342M n°657 et n° 780, O341M n° 1369 et AOPA370 n° VTM1YKMB sont conformes. La sensibilité de l'O341M n° 1495 pour une injection de 512 nmol/mol d'interférents pendant 5 min est supérieure à ± 5 nmol/mol. Sa sensibilité est conforme pour l'ensemble des autres injections. Les résultats obtenus sur les 49i n° CM10060089 et CM10450019 ainsi que sur l'API400 n° 1444 respectent l'exigence de ± 5nmol/mol pour les concentrations en interférents de 51 nmol/mol et 5.1 nmol/mol. Pour les concentrations en interférents de 82 nmol/mol et 512 nmol/mol, le critère de ± 5 nmol/mol n'est pas respecté.

- 14 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

6.1.2.2.

Augmentation Concentration en moyenne 1/4h interférents O342M n°657 (en nmol/mol) 512 ppb durant 24 min 512 ppb durant 5 min 82 ppb durant 5 min 82 ppb durant 10 min 82 ppb durant 24 min 51 ppb durant 24 min 5,1 ppb durant 24 min 4,8 0,4 0,3 0,4 1,2 0,9 0,0

Effet des interférents sur la concentration moyenne 1/4h d'ozone

Augmentation Augmentation Augmentation Augmentation Augmentation Augmentation moyenne 1/4h moyenne 1/4h moyenne 1/4h moyenne 1/4h moyenne 1/4h moyenne 1/4h 49i HORIBA 49i O342M n°780 O341M n°1369 O341M n° 1495 n°CM10060089 n°VTM1YKMB n°CM10450019 (en nmol/mol) (en nmol/mol) (en nmol/mol) (en nmol/mol) (en nmol/mol) (en nmol/mol) 2,7 35,7 2,0 3,7 38,9 7,5 0,2 10,2 0,7 1,8 13,5 1,8 0,3 1,7 0,3 0,7 2,3 0,4 0,2 4,4 0,7 1,3 4,7 1,3 0,0 6,5 0,2 1,6 6,7 2,0 0,0 4,3 0,9 1,2 4,6 1,3 0,0 0,1 0,6 0,0 0,9 0,0

Tableau 7 : effet des interférents sur la concentration 1/4h d'ozone

Augmentation moyenne 1/4h API400 n° 1444 (en nmol/mol) 38,8 13,1 2,2 4,9 6,8 3,7 0,6

L'influence des interférents sur les concentrations moyennes ¼ h d'ozone pour les analyseurs O342M n°657 et n° 780, O341M n° 1369 et AOPA370 n° VTM1YKMB est systématiquement inférieure à ± 5 nmol/mol. L'influence des interférents sur les concentrations moyennes ¼ h d'ozone pour l'O341M n° 1495 respectent le critère de ± 5 nmol/mol exception faîte à la concentration de 512 nmol/mol d'interférents injecté durant 24 minutes. L'influence des interférents sur les concentrations moyennes ¼ h d'ozone obtenus sur les 49i n° CM10060089 et CM10450019 ainsi que sur l'API400 n° 1444 respectent l'exigence de ± 5nmol/mol pour les concentrations en interférents de 82 nmol/mol injectées durant 5 et 10 min, de 51 nmol/mol et 5 nmol/mol. Pour les concentrations en interférents de 82 nmol/mol durant 24 min et 512 nmol/mol quel que soit le temps d'injection, le critère de ± 5 nmol/mol n'est pas respecté.

- 15 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

ANNEXE 1 : résultats de l'EIL (en nmol/mol) Essais sans interférents Injection 1 AIRFOBEP LN2 O341M (concentration de référence) AIRFOBEP LN2 APOA370 AIRFOBEP LN2 49i AIRFOBEP AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ESA ATMO PACA QUALITAIR CORSE AEROPORTS DE PARIS Incertitude Incertitude Incertitude Incertitude Injection 2 Injection 3 Injection 4 1 2 3 4 Injection 5 Incertitude 5

104,4

104,1 104,6 102,0 105,6 102 104,0 106

3,2

3,8 3,8 6,5 / / 7,0 12

202,6

202,7 204,0 197 205 202,5 205 206

6,6

7,4 7,4 13 / / 14 19

52,8

52,4 52,9 52,0 53,5 52 52,0 52,6

1,9

2,1 2,1 3,4 / / 3,6 7,9

0,0

0,5 0,3 1,0 0 1 2,0 0,16

1,6

2,2 2,2 2,2 / / 2,0 /

151,8

151,6 152,5 147,0 153,5 152 154 156

4,9

5,5 5,5 9,3 / / 10 15

Tableau 8 : résultats en nmol/mol des participants durant l'EIL sans interférents

- 16 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Essais avec interférents Sensibilité des analyseurs lors de mesures d'ozone autour de 90 nmol/mol en présence d'interférents présentant des niveaux et des durées d'injection différents :

512 ppb durant 24 min O3 avant injection interférents 101,0 100,0 87,0 97,0 88,0 88,0 100,0 88,0 O3 fin d'injection interférents 103,0 101,0 112,0 99,0 90,0 121,0 103,0 116,0 512 ppb durant 5 min O3 avant injection interférents 101,0 100,0 88,0 97,0 88,0 87,0 99,0 91,0 O3 fin d'injection interférents 105,0 101,0 128,0 99,0 91,0 130,0 109,0 136,0 82 ppb durant 5 min O3 avant injection interférents 101,0 100,0 87,0 97,0 88,0 87,0 99,0 93,0 O3 fin d'injection interférents 102,0 100,0 94,0 98,0 90,0 94,0 101,0 100,0 82 ppb durant 10 min O3 avant injection interférents 101,0 100,0 87,0 97,0 88,0 87,0 99,0 94,0 O3 fin d'injection interférents 102,0 100,0 94,0 98,0 89,0 94,0 101,0 101,0 82 ppb durant 24 min O3 avant injection interférents 101,0 100,0 87,0 97,0 88,0 87,0 99,0 95,0 O3 fin d'injection interférents 102,0 100,0 92,0 98,0 88,0 94,0 100,0 101,0 51 ppb durant 24 min O3 avant injection interférents 101,0 100,0 87,0 96,0 88,0 87,0 99,0 96,0 O3 fin d'injection interférents 102,0 100,0 91,0 97,0 88,0 91,0 100,0 100,0 5,1 ppb durant 24 min O3 avant O3 fin injection d'injection interférents interférents 101,0 100,0 88,0 96,0 88,0 87,0 99,0 96,0 101,0 100,0 88,0 97,0 88,0 88,0 99,0 97,0

Interférents

Analyseur

O342M n°657 (en nmol/mol) O342M n°780 (en nmol/mol) 49i n°CM10060089 (en nmol/mol) O341M n°1369 (en nmol/mol) HORIBA n°VTM1YKMB (en nmol/mol) 49i n°CM10450019 (en nmol/mol) O341M n° 1495 (en nmol/mol) API400 n° 1444 (en nmol/mol)

Tableau 9 : Résultats en nmol/mol des participants durant EIL avec interférents

- 17 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Influence des interférents sur des concentrations moyennes ¼ h d'ozone mesurées par les analyseurs des participants :

Interférents

512 ppb durant 24 min

512 ppb durant 5 min

82 ppb durant 5 min

82 ppb durant 10 min

82 ppb durant 24 min

51 ppb durant 24 min

5,1 ppb durant 24 min

Analyseur

O342M n°657 (en nmol/mol) O342M n°780 (en nmol/mol) 49i n°CM10060089 (en nmol/mol) O341M n°1369 (en nmol/mol) HORIBA n°VTM1YKMB (en nmol/mol) 49i n°CM10450019 (en nmol/mol) O341M n° 1495 (en nmol/mol) API400 n° 1444 (en nmol/mol)

O3 avant O3 avant O3 avant O3 avant O3 avant O3 avant O3 avant 1/4h O3 avec 1/4h O3 avec 1/4h O3 avec 1/4h O3 avec 1/4h O3 avec 1/4h O3 avec 1/4h O3 avec injection injection injection injection injection injection injection interférents interférents interférents interférents interférents interférents interférents interférents interférents interférents interférents interférents interférents interférents 101,0 100,0 87,0 97,0 88,0 88,0 100,0 88,0 105,8 102,7 122,7 99,0 91,7 126,9 107,5 126,8 101,0 100,0 88,0 97,0 88,0 87,0 99,0 91,0 101,4 100,2 98,2 97,7 89,8 100,5 100,8 104,1 101,0 100,0 87,0 97,0 88,0 87,0 99,0 93,0 100,7 99,7 88,7 97,3 88,7 89,3 99,4 95,2 101,0 100,0 87,0 97,0 88,0 87,0 99,0 94,0 101,4 99,8 91,4 97,7 89,3 91,7 100,3 98,9 101,0 100,0 87,0 97,0 88,0 87,0 99,0 95,0 102,2 100,0 93,5 97,2 89,6 93,7 101,0 101,8 101,0 100,0 87,0 96,0 88,0 87,0 99,0 96,0 101,9 100,0 91,3 96,9 89,2 91,6 100,3 99,7 101,0 100,0 88,0 96,0 88,0 87,0 99,0 96,0 101,0 100,0 87,9 96,6 88,0 87,9 99,0 96,6

Tableau 10 : concentrations 1/4h d'O3 avec interférents en nmol/mol des participants

- 18 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

ANNEXE 3 : Courbes des résultats (exprimés en nmol/mol) Essais sans interférents Injection 1 : 100 nmol/mol

Résultats à 100nmol/mol 123 118 113 108 103 98 93

AIRFOBEP LN2 O341M AIRFOBEP LN2 APOA370 AIRFOBEP LN2 49i AIRFOBEP ATMO PACA QUALITAIR AEROPORTS AIR CORSE DE PARIS LANGUEDOC ROUSSILLON ESA

Graphique 1 : Résultats EIL à 100 nmol/mol

Ecarts à 100nmol/mol 14.0% 12.0% 10.0% 8.0% 6.0% 4.0% 2.0% 0.0% 2.0% 4.0% 6.0% 8.0% 10.0% 12.0%

AIRFOBEP LN2 AIRFOBEP LN2 APOA370 49i AIRFOBEP AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ESA ATMO PACA QUALITAIR CORSE AEROPORTS DE PARIS

Graphique 2 : écarts à 100 nmol/mol

- 19 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Injection 2 : 200 nmol/mol

Résultats à 200nmol/mol 232 227 222 217 212 207 202 197 192 187 182

AIRFOBEP AIRFOBEP AIRFOBEP LN2 O341M LN2 APOA370 LN2 49i AIRFOBEP ATMO PACA AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ESA QUALITAIR AEROPORTS CORSE DE PARIS

Graphique 3 : résultats EIL à 200nmol/mol

Ecarts à 200nmol/mol 12.0% 10.0% 8.0% 6.0% 4.0% 2.0% 0.0% 2.0% 4.0% 6.0% 8.0% 10.0% 12.0%

AIRFOBEP LN2 AIRFOBEP LN2 APOA370 49i AIRFOBEP AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ESA ATMO PACA QUALITAIR CORSE AEROPORTS DE PARIS

Graphique 4 : écarts à 20 nmol/mol

- 20 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Injection 3 : 50 nmol/mol

Résultats à 50nmol/mol 62 60 58 56 54 52 50 48 46 44

AIRFOBEP LN2 O341M AIRFOBEP LN2 APOA370 AIRFOBEP LN2 49i AIRFOBEP ATMO PACA QUALITAIR AEROPORTS AIR CORSE DE PARIS LANGUEDOC ROUSSILLON ESA

Graphique 5 : résultats EIL à 50 nmol/mol

14.0% 9.0% 4.0% 1.0% 6.0% 11.0% 16.0%

AIRFOBEP LN2 AIRFOBEP LN2 APOA370 49i

Ecarts à 50nmol/mol

AIRFOBEP

AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ESA

ATMO PACA

QUALITAIR CORSE

AEROPORTS DE PARIS

Graphique 6 : écarts à 50 nmol/mol

Injection 4 : 0 nmol/mol

Résultats à 0nmol/mol 4.0 3.0 2.0 1.0 0.0 1.0 2.0 3.0 4.0 5.0

AIRFOBEP LN2 AIRFOBEP LN2 AIRFOBEP LN2 AIRFOBEP O341M APOA370 49i ATMO PACA AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ESA QUALITAIR CORSE AEROPORTS DE PARIS

Graphique 7 : écarts à 0 nmol/mol

- 21 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Injection 5 : 150 nmol/mol

Résultats à 150nmol/mol 177 172 167 162 157 152 147 142 137

AIRFOBEP LN2 O341M AIRFOBEP LN2 APOA370 AIRFOBEP LN2 49i AIRFOBEP AIR ATMO PACA QUALITAIR AEROPORTS LANGUEDOC CORSE DE PARIS ROUSSILLON ESA

Graphique 8 : résultats EIL à 150 nmol/mol

Ecarts à 150nmol/mol 13.0% 8.0% 3.0% 2.0% 7.0% 12.0%

AIRFOBEP LN2 AIRFOBEP LN2 APOA370 49i AIRFOBEP AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ESA ATMO PACA QUALITAIR CORSE AEROPORTS DE PARIS

Graphique 9 : écarts à 150 nmol/mol

- 22 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

Essais avec interférents

512 nmol/mol sur 24 min

140

interférents 512 ppb durant 24 min

130

120

110

O3 en nmol/mol

100

90

80

Injection interférents

70

60

16:43:10 16:43:50 16:44:30 16:45:10 16:45:50 16:46:30 16:47:10 16:47:50 16:48:30 16:49:10 16:49:50 16:50:30 16:51:10 16:51:50 16:52:30 16:53:10 16:53:50 16:54:30 16:55:10 16:55:50 16:56:30 16:57:10 16:57:50 16:58:30 16:59:10 16:59:50 17:00:30 17:01:10 17:01:50 17:02:30 17:03:10 17:03:50 17:04:30 17:05:10 17:05:50 17:06:30 17:07:10 17:07:50 17:08:30 17:09:10 17:09:50 17:10:30 17:11:10 17:11:50 17:12:30 17:13:10 17:13:50 17:14:30 17:15:10

O342M n°657 HORIBA n°VTM1YKMB

O342M n°780 49i n°CM10450019

49i n°CM10060089 O341M n° 1495

O341M n°1369 API400 n° 1444

Graphique 10 : réponse analyseurs avec 512 nmol/mol d'interférents durant 24 min

512 nmol/mol sur 5 min

150

interférents 512 ppb durant 5 min

140

130

120

O3 en nmol/mol

110

100

90

80

70

Injection interférents

60

O342M n°657 HORIBA n°VTM1YKMB

O342M n°780 49i n°CM10450019

49i n°CM10060089 O341M n° 1495

O341M n°1369 API400 n° 1444

Graphique 11 : réponse analyseurs avec 512 nmol/mol d'interférents durant 5 min

- 23 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

O3 en nmol/mol

100

O3 en nmol/mol

105

110

80

100 105 80 85 90 95

21:22:00 21:22:20 21:22:40 21:23:00 21:23:20 21:23:40 21:24:00 21:24:20 21:24:40 21:25:00 21:25:20 21:25:40 21:26:00 21:26:20 21:26:40 21:27:00 21:27:20 21:27:40 21:28:00 21:28:20 21:28:40 21:29:00 21:29:20 21:29:40 21:30:00 21:30:20 21:30:40 21:31:00 21:31:20 21:31:40 21:32:00 21:32:20 21:32:40 21:33:00 21:33:20 21:33:40 21:34:00 21:34:20 21:34:40

85

90

95

82 nmol/mol sur 5 min

110

82 nmol/mol sur 10 min

O342M n°657

O342M n°657

HORIBA n°VTM1YKMB

HORIBA n°VTM1YKMB

Injection interférents

O342M n°780

O341M n° 1495 49i n°CM10060089

O342M n°780

Injection interférents

interférents 82 ppb durant 5 min

interférents 82 ppb durant 10 min

49i n°CM10450019

49i n°CM10450019

O341M n° 1495

49i n°CM10060089

Graphique 12 : réponse analyseurs avec 81 nmol/mol d'interférents durant 5 min

Graphique 13 : réponse analyseurs avec 81 nmol/mol d'interférents durant 10 min

- 24 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

O341M n°1369 API400 n° 1444

O341M n°1369

API400 n° 1444

23:36:30 23:36:50 23:37:10 23:37:30 23:37:50 23:38:10 23:38:30 23:38:50 23:39:10 23:39:30 23:39:50 23:40:10 23:40:30 23:40:50 23:41:10 23:41:30 23:41:50 23:42:10 23:42:30 23:42:50 23:43:10 23:43:30 23:43:50 23:44:10 23:44:30 23:44:50 23:45:10 23:45:30 23:45:50 23:46:10 23:46:30 23:46:50 23:47:10 23:47:30 23:47:50 23:48:10 23:48:30 23:48:50 23:49:10 23:49:30 23:49:50 23:50:10 23:50:30 23:50:50 23:51:10 23:51:30 23:51:50 23:52:10 23:52:30 23:52:50 23:53:10

O3 en nmol/mol

O3 en nmol/mol

100

105

110

100

105

110

80

80 85 90 95

85

90

95

82 nmol/mol sur 24 min

51 nmol/mol sur 24 min

O342M n°657

O342M n°657 HORIBA n°VTM1YKMB O342M n°780 49i n°CM10450019

HORIBA n°VTM1YKMB

O342M n°780

interférents 51 ppb durant 24min

interférents 82 ppb durant 24min

49i n°CM10450019

Injection interférents

Injection interférents

O341M n° 1495

O341M n° 1495 49i n°CM10060089

49i n°CM10060089

Graphique 14 : réponse analyseurs avec 81 nmol/mol d'interférents durant 24 min

Graphique 15 : réponse analyseurs avec 51 nmol/mol d'interférents durant 24 min

- 25 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

O341M n°1369 API400 n° 1444

O341M n°1369

API400 n° 1444

04:29:50 04:30:30 04:31:10 04:31:50 04:32:30 04:33:10 04:33:50 04:34:30 04:35:10 04:35:50 04:36:30 04:37:10 04:37:50 04:38:30 04:39:10 04:39:50 04:40:30 04:41:10 04:41:50 04:42:30 04:43:10 04:43:50 04:44:30 04:45:10 04:45:50 04:46:30 04:47:10 04:47:50 04:48:30 04:49:10 04:49:50 04:50:30 04:51:10 04:51:50 04:52:30 04:53:10 04:53:50 04:54:30 04:55:10 04:55:50 04:56:30 04:57:10 04:57:50 04:58:30 04:59:10 04:59:50 05:00:30 05:01:10

01:51:30 01:52:10 01:52:50 01:53:30 01:54:10 01:54:50 01:55:30 01:56:10 01:56:50 01:57:30 01:58:10 01:58:50 01:59:30 02:00:10 02:00:50 02:01:30 02:02:10 02:02:50 02:03:30 02:04:10 02:04:50 02:05:30 02:06:10 02:06:50 02:07:30 02:08:10 02:08:50 02:09:30 02:10:10 02:10:50 02:11:30 02:12:10 02:12:50 02:13:30 02:14:10 02:14:50 02:15:30 02:16:10 02:16:50 02:17:30 02:18:10 02:18:50 02:19:30 02:20:10 02:20:50 02:21:30 02:22:10 02:22:50

O3 en nmol/mol

100 105 110 80 85 90 95

5,1 nmol/mol sur 24 min

O342M n°657 O342M n°780 49i n°CM10060089

HORIBA n°VTM1YKMB

Injection interférents

interférents 5,1 ppb durant 24min

49i n°CM10450019 O341M n° 1495

Graphique 16 : réponse analyseurs avec 5,1 nmol/mol d'interférents durant 24 min

- 26 AIRFOBEP ­ Comparaison ozone 2011

O341M n°1369 API400 n° 1444

07:09:50 07:10:30 07:11:10 07:11:50 07:12:30 07:13:10 07:13:50 07:14:30 07:15:10 07:15:50 07:16:30 07:17:10 07:17:50 07:18:30 07:19:10 07:19:50 07:20:30 07:21:10 07:21:50 07:22:30 07:23:10 07:23:50 07:24:30 07:25:10 07:25:50 07:26:30 07:27:10 07:27:50 07:28:30 07:29:10 07:29:50 07:30:30 07:31:10 07:31:50 07:32:30 07:33:10 07:33:50 07:34:30 07:35:10 07:35:50 07:36:30 07:37:10 07:37:50 07:38:30 07:39:10 07:39:50 07:40:30 07:41:10

Auteur : Frédéric MARTY Date de parution : avril 2012 Photos : Archives AIRFOBEP

Comparaison ozone 2011

Résumé du rapport

Un exercice de comparaison inter laboratoires a été organisé par le LN2 d'AIRFOBEP en novembre 2011 sur la mesure de l'ozone en présence ou non de concentrations combinées de Toluène et métaxylène considérés comme des interférents. L'objectif de l'exercice est de valider, via une intercomparaison, les méthodes et les étalons utilisés mis en oeuvre par les laboratoires participants pour la mesure de l'ozone dans l'air ambiant. Les laboratoires qui ont participés à cette intercomparaison sont : AIRFOBEP LN2 en qualité de laboratoire de référence AEROPORTS DE PARIS AIRFOBEP réseau de mesure AIR LANGUEDOC ROUSSILLON ATMO PACA QUALITAIR CORSE

Les résultats obtenus durant cet exercice ont permis de montrer :

Un réglage maîtrisé des analyseurs Une hétérogénéité dans la sensibilité des analyseurs aux interférents Une influence du Toluène et méta-xylène combiné pouvant être très importante sur certains analyseurs approuvés

Information

untitled

27 pages

Find more like this

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

1286456