Read art__celebrite_et_derives.pdf text version

Epreuve d'Histoire des Arts du DNB 2011 Thème: « Art, célébrité et dérives »

Programme : Voici une sélection d'oeuvres sur ce sujet à partir desquelles vous pouvez travailler. Art visuel : « sumô » (2009) de Sharon Maymon Art visuel : photographie jointe, à mettre en parallèle avec « les 20 Marilyn » (1962) de Andy Warhol. ( voir annexe 2) Art du langage : Birolli, Bruno. Dopage, combats truqués et meurtre.... Le nouvel observateur,13/11/2008. Art du langage : « Mémoires d'un lutteur de Sumô » (2001) de Karishima, Kazuhiro. Autobiographie Consignes : En utilisant comme support une page Netvibes, ( voir annexe 1) vous devrez présenter votre travail à l'oral par groupe de trois élèves. Chaque élève présente une oeuvre au choix de préférence parmi celles présentées: Votre oral de 10 minutes comprend 2 parties: 1/ présentation de l'artiste et analyse de l'oeuvre 2/ Expression personnelle et jugement critique en développant 3 arguments différents Conseils: Consultez des documents accessibles, en commençant par les plus faciles : dictionnaires, encyclopédies, manuels d'histoire-géographie de 3ème, livres documentaires, sites compréhensibles et bien organisés Les questions et la grille jointes vous aident à cerner l'essentiel. Vous pouvez ajouter d'autres informations issues de vos recherches, pourvu qu'elles servent à la compréhension de l'oeuvre et de l'artiste. N'essaie surtout pas d'apprendre ton texte par coeur. L'auditoire va s'en apercevoir et tu risques d'avoir un trou de mémoire le jour de l'exposé. Entraînement à l'oral : Ton discours a été préparé sur des fiches, page netvibes, Exerce-toi à parler plus fort que le ton normal de conversation. Enregistre ensuite ton discours sur un magnétophone afin d'adopter un style plus détendu et plus naturel, d'abord sans t'occuper du minutage. Imagine-toi devant un public et regarde devant toi en balayant les auditeurs du regard. Écoute l'enregistrement et repère les faiblesses, les fautes de langage à corriger. Enregistre finalement ton exposé en le minutant. Il devrait être meilleur, car tu es de plus en plus familier avec le contenu. Si possible, fais un exercice final dans la salle où tu présenteras ton exposé, avec les appareils nécessaires.

Equipe HDA, 2010-2011 Collège François Mitterrand 40140 Soustons

Demande à des camarades de se placer au fond de la classe pour savoir s'ils t'entendent clairement, pour te signaler si tu parles trop rapidement ou si tu fais des mouvements répétitifs. Concentre-toi de moins en moins sur tes notes et de plus en plus sur le public.

Photo de presse d'un demi-dieu

Les 20 Marilyn (1962) de Andy Warhol http://idata.over-blog.com/2/15/60/57/histoire-de-l-art/XX-/warhol3.jpg Art du langage : Birolli, Bruno. Dopage, combats truqués et meurtre.... Le nouvel observateur,13/11/2008. Dopage, combats truqués et meurtre... L'ancestrale lutte des titans nippons traverse une crise inédite. Les «yokozuna» ne sont plus ce qu'ils étaient De notre envoyé spécial au Japon Cette fois-ci, les trois sumotoris ne foulent pas l'arène de sable fin. Ils ne sont pas nus, ceints du mawashi - ceinture traditionnelle -, mais engoncés dans des costumes tristounets. Le combat qu'ils vont mener a lieu dans la salle d'un tribunal de Nagoya. Ils répondent de l'assassinat d'un de leurs

Equipe HDA, 2010-2011 Collège François Mitterrand 40140 Soustons

collègues lutteurs à coups de barre de fer. Les faits remontent à l'année passée. Le 25 juin dans la soirée, Junichi Yamamoto, propriétaire d'une écurie (heya), s'emporte contre Takashi Saito (17 ans), un de ses poulains. Le patron accuse le débutant d'indiscipline. Yama moto est une nature réservée, sauf lorsqu'il est ivre. Ce soir-là il a bu. Emporté par la fureur, il fracasse une bouteille de bière sur la tête de son souffre-douleur. Le lendemain à l'aube, Saito tente de s'enfuir. Il est rattrapé dans la rue et ramené de force. Commence un tabassage qui tourne à la séance de torture. Ses bourreaux, qui comparaissent aujourd'hui à Nagoya, écrasent des cigarettes sur son torse avant de l'achever. Journaliste sportif pour un grand quotidien pendant près de quarante ans, Kiyoshi Nakazawa est consterné. Jamais au cours de sa longue carrière ce spécialiste reconnu du sumo, ce «sport des dieux» pratiqué par 700 professionnels, n'a été témoin d'autant de scandales. Depuis un an, cette lutte ancestrale et fascinante occupe les pages judiciaires des journaux : affaire de dopage, arrestation de sumotoris pour détention de marijuana. La kyokai, la fédération, traîne en justice un journal dans lequel un ancien sumo raconte que «de 70% à 80% des championnats sont truqués». Bref, ces temps-ci, les Japonais découvrent que les dieux se comportent comme des joueurs de foot brésiliens. «Autrefois, un yokozuna [le titre le plus haut, ndlr] devait se montrer digne dans la victoire, dans la défaite et dans la vie, juge-t-il, navré. De nos jours, seule la victoire compte, à n'importe quel prix et par tous les moyens !» Les règles de ce sport sont succinctes : il faut faire mordre la poussière à son adversaire ou l'éjecter du cercle sacré. Après avoir lancé le sel purificateur, les deux montagnes de muscles et de graisse le poids est un atout, comme dans l'haltérophilie - se ruent l'une vers l'autre. L'affrontement est bref «comme un souffle», disent les Japonais. Maîtriser le sumo, le hisser au rang d'art nécessite un entraînement exigeant. «Il faut faire sortir des tripes le dernier sursaut d'énergie», explique Doreen Simons, une Britannique qui depuis trente ans commente les grands championnats. Une perfection qui s'atteint dans la douleur. Dans chaque écurie trône un bâton de bambou. Il punit le maladroit ou réveille le lutteur fatigué. Certaines méthodes se transforment en brimades ou en passages à tabac déguisés. Un jeune est contraint de s'élancer contre les plus âgés, plus forts, les uns après les autres, sans interruption. Le jeu dure jusqu'à ce qu'il s'effondre, épuisé. C'est parfois l'accident cardiaque. La police ferme les yeux. Le décès est classé «cause naturelle». Le premier réflexe de la police de Nagoya a été de fermer les yeux après la mort du jeune lutteur. C'est sur l'insistance du père de la victime qu'une première autopsie a été faite, puis une seconde, et qu enfin la police arrête en février 2008 les trois assassins. Une heya est un Olympe qui a son Zeus. C'est le propriétaire. Aucune femme n'a le droit de résider dans le bâtiment. Les juniors cuisinent les repas gargantuesques, lavent le linge, nettoient le dortoir commun et frottent le dos de leurs seniors lors du bain quotidien. Pour signifier qu'ils sont au-dessus du commun, qu'ils vivent dans un autre temps, les sumotoris ne portent qu'une sorte de yukata, l'équivalent pour les hommes du kimono féminin, même pour prendre le métro. Le propriétaire de l'écurie garde les dons que leur versent les admirateurs et, comme dans les prisons, ce pécule n'est remis qu'après la cérémonie d'adieu, lorsqu'on coupe le chignon du sumotori, signe qu'il retourne dans le monde. Les champions se recasent en propriétaires d'écurie ou à la tête de la kyokai. Ils épousent des starlettes. Les perdants disparaissent dans l'oubli. Cet univers hors du monde a son omerta. Keisuke Itai a brisé le tabou. Lorsqu'il concourait, il a entendu parler d'une quinzaine de morts suspectes. «On incinère les victimes sans poser de questions ! Tous les entraîneurs ne sont pas violents. Les plus capables, qui forment les grands champions, le sont rarement.» C'est lui qui a parlé publiquement des matchs truqués pour la première fois. «Pour commencer, l'entraîneur fixe les matchs à l'insu du débutant pour qu'il gagne, explique cet ancien champion devenu vitrier. Le débutant monte, il est tout content. Ensuite, l'entraîneur lui explique pourquoi il a gagné et lui demande de rendre la pareille et de perdre.» «Tricher a toujours fait partie du sumo. Avant, on perdait pour aider un ami, explique le journaliste Yorimasa Takeda. Aujourd'hui, on triche pour l'argent.» Bruno Birolli

Equipe HDA, 2010-2011 Collège François Mitterrand 40140 Soustons

sources documentaires : · Lambert, Gisèle. Bunraku, jôruri et sumô [en ligne]. L'estampe japonaise : images d'un monde éphémère, 01/2009 [consulté le 01/10/2010]. <http://expositions.bnf.fr/japonaises/arret/02-2.htm> Bibliothèque nationale de France. L'estampe japonaise : images d'un monde éphémère [en ligne], 01/2009 [consulté le 01/10/2010]. <http://expositions.bnf.fr/japonaises/index.htm> Le Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Le sumo [en ligne]. Meiji Restauration, 2007 [consulté le 01/10/2010]. <http://www.museevirtuel.ca/Exhibitions/Meiji/french/html/sumo.html> Bibliothèque nationale de France. Théâtre et sumo [en ligne]. L'estampe japonaise : images d'un monde éphémère, 01/2009 [consulté le 01/10/2010]. <http://expositions.bnf.fr/japonaises/expo/sumo/index.htm> L'histoire du Japon [en ligne]. Le Japon, 1999 [consulté le 01/10/2010]. <http://osaka.chez.com/histoire.htm> Peyrières, Carine. Le choc des Titans. Science & vie junior, 05/2003, 164, p.68-73 Lambert, Gisèle. Le théâtre et le sumô [en ligne]. L'estampe japonaise : images d'un monde éphémère, 01/2009 [consulté le 01/10/2010]. <http://expositions.bnf.fr/japonaises/arret/02.htm>

·

·

·

·

· ·

Equipe HDA, 2010-2011 Collège François Mitterrand 40140 Soustons

Annexe 1

FICHE METHODOLOGIQUE ­ ORAL HISTOIRE DES ARTS Que dois-je dire dans mon exposé oral ? I- Introduction, parmi les différents supports proposés, j'ai choisi : a- Un tableau, une affiche, je dois rechercher : Année de création Nom de l'artiste année de naissance, de mort lieu de conservation b- Musique, opéra, je dois rechercher : Année de création Année d'édition Nom du compositeur c- Un texte, un poème, un roman, je dois rechercher : Nom de l'écrivain année de naissance de mort année de naissance de mort lieu de la première représentation = j'utilise ces éléments pour faire une brève introduction de l'oeuvre, la présenter en la décrivant rapidement. II- Situer l'oeuvre dans son contexte historique et artistique : a- Contexte historique : l'époque où l'oeuvre a été réalisée. Faits historiques importants. Evènements sociaux, politiques à noter qui peuvent permettre de mieux comprendre l'oeuvre. Climat social particulier ? b- Contexte artistique : s'inscrit-elle dans un mouvement artistique particulier ? Dates ou périodes importantes : qui peuvent permettre de contextualiser l'oeuvre. Comment la société a-t-elle accueilli l'oeuvre à sa sortie ? Accueil favorable ? Condamnation et opposition ? Les deux ?

Equipe HDA, 2010-2011 Collège François Mitterrand 40140 Soustons

Un courant artistique, des personnes ont influencé l'artiste ? ? Régime politique qui aurait pu inspirer l'artiste ? ex : Le dictateur de Chaplin. c- Particularités de l'artiste : Des évènements de sa vie privée l'ont influencé ? Quelle est la position de l'artiste par rapport au thème traité ? Remarque Il faut employer le vocabulaire spécifique au cinéma, à la musique, à l'art, à la littérature: (couleurs, sons, rythmes, formes, récit, style, scène, mots, phrases, lumière, évocation, symboles...). III- Similitudes et différences dans le traitement du thème : L'intérêt de traiter le même thème à travers trois oeuvres différentes est de croiser vos regards. Quels sont les points communs ? les différences entre les oeuvres ? Parlent-elles du sujet de la même façon ? IV- Expression personnelle et jugement critique : donner votre avis. Dans cette seconde partie, il n'y a pas de "bonne" ou de "mauvaise" réponse. Dites ce que vous avez ressenti, aimé ou pas aimé dans l'oeuvre en le justifiant par un vocabulaire précis du registre des émotions et des sentiments et en vous appuyant sur des exemples précis. Exemple : les couleurs, sons, formes, rythmes, récit, phrases, style, scène ou moments particuliers, lumière, contrastes... Il faut partir de l'oeuvre choisie, de ce que vous voyez, lisez ou entendez pour argumenter votre point de vue. V- Conclusion : elle doit être une brève synthèse sur l'oeuvre et permettre une ouverture sur le thème du sujet. Pour vous, l'artiste a-t-il réussi à transmettre son message ? Connaissez-vous des artistes actuels qui s'engagent sur des problèmes d'aujourd'hui ? Remarque : cette fiche est une fiche-type. La particularité des sujets peut vous entraîner à devoir modifier certaines parties, ou à ne pas tout dire. C'est normal. C'est une fiche-guide qu'il vous faut personnaliser.

Equipe HDA, 2010-2011 Collège François Mitterrand 40140 Soustons

Annexe 2: Grille d'analyse d'une image fixe, d'un tableau sujet impression Dire en quelques mots quel est le sujet de l'image Préciser quelle est la première impression que vous fait cette image.

Les deux lignes ci-dessus doivent être remplies très rapidement. Nature de l'image Timbre-poste, carte postale, affiche de spectacle, photographie, tableau... Technique utilisée format contexte Collage, photographie, montage, peinture à l'huile... Dimensions de l'image en réalité Où l'image est-elle normalement vue ? (musée, panneau publicitaire, magazine, album de famille, ...). Quand a-t-elle été produite ? Production unique ou en série ? Qui est l'auteur de l'image ?

cadre Angle de vue lumière couleur composition

Valeur de cadre (gros plan, plan américain, etc...). Plongée, contre-plongée, angle plat, ... D'où vient la lumière (les lumières) ? Quelle est son intensité ? Est-elle naturelle ou artificielle ? Couleur(s) dominante(s), intensité(s) Comment l'image est-elle structurée, organisée ? (On peut faire un croquis) - points forts de l'image - lignes parallèles, perpendiculaires, cercle, triangle... - s'il n'y a pas de lignes visibles : zones d'ombre, de lumière, de couleurs - distribution du texte dans l'image, typographie, couleur - fonctions du texte - texte hors de l'image ( légende ) : quelle(s) information(s) ? Y a-t-il une profondeur (profondeur de champ) ? L'image paraît-elle plate ou non ?

Texte( rapport texte/image) profondeur

dénoté

Décrire l'image le plus objectivement possible : faire l'inventaire des éléments représentés, interaction, relation texte-image,.. Dire ce que l'image suggère pour vous ( donc de façon très personnelle et subjective)

connoté

Source : http:// www.crdp.ac-lyon.fr [consulté le 05/10/2010]

Equipe HDA, 2010-2011 Collège François Mitterrand 40140 Soustons

Information

7 pages

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

52826