Read aphasie_DES_09 text version

APHASIES : EVALUATION ET REEDUCATION

JC DAVIET, Limoges

L'aphasie est la désorganisation des activités du langage humain par une lésion cérébrale circonscrite.

Etiologies

Accidents vasculaires cérébraux : 3/4 des cas d 'aphasie; l 'aphasie s 'observe dans 38 à 65% des cas d 'AVC

1. ETIOLOGIES

Autres étiologies

L 'imagerie fonctionnelle a complètement renouvelé notre connaissance des supports cérébraux de ces activités.

Traumatismes crâniens : 5% s 'accompagnent d 'aphasie Tumeurs cérébrales, abcès, encéphalites SEP

1

L 'imagerie fonctionnelle a complètement renouvelé notre connaissance des supports cérébraux de ces activités.

2. EVOLUTION et RECUPERATION

PEDERSEN et coll, 1995 :

Evolution

Pedersen, 1995 : sur 330 aphasiques :

81 (25%) meurent, 50 (15%) guérissent au cours de la 1ère semaine 107 (32%) récupèrent à 6 mois 92 (28%) nécessitent une rééducation orthophonique

les symptômes se stabilisent en 2 à 12 semaines

Laska, 2001 : sur 119 aphasiques :

21% meurent, 24% sont guéris à 18 mois, 43% nécessitent une rééducation.

PEDERSEN et coll, 1995 :

la sévérité initiale prédit la sévérité à 6 mois et la sévérité finale

Facteurs pronostiques

2

Age :

influence en cas d 'infarctus cérébral inter-action avec la forme clinique et la gravité

Sexe : plutôt les femmes ? Dominance manuelle : meilleur pronostic

chez gauchers et lat. intermédiaire

Symptômes : la compréhension orale récupère plus vite ; c'est de bon pronostic. Etiologie : traumatismes meilleur pronostic que vasculaires Lésion : unique ou multiple ++

volume siège nature

Niveau d'éducation : pas d'effet Niveau social : pas d'effet (Connor et al,

2001)

Evolution des activations chez un même patient

Fernandez et al , Stroke 2004

Activations significatives : aire 44 G opercule frontal D et G gyrus temporal sup G angulaire G temporal inf D

Récupération et imagerie cérébrale fonctionnelle

D

G

1 mois

Tâche phonologique

4 mois

D

G

La récupération s 'accompagne de nouvelles activations périlésionnelles et sylviennes gauches (Heiss 1999, HuntGeorgiadis)

Les activations droites observées à la phase précoce disparaissent peu à peu ,et n'ont pas de valeur pronostique favorable

3

L 'imagerie a permis de documenter les effets de la rééducation orthophonique

Belin, Van Eeckhout, 1996 Léger, 2001 Meinzer, 2004 Musso, 1999

Prédiction du pronostic : problème de la variabilité inter-individuelle

Exemple de la tâche phonologique

Activation hémisphérique gauche des 10 sujets contrôle

Fernandez et al, Stroke 2004

3. EVALUATION :

3. EVALUATION : Bilan de l'aphasie ....

L 'examen clinique

Conversation, entrée en relation Description d 'images, récit Désignations, ordres simples Répétitions mots, phrases Dénomination d 'images Désignation de mots écrits, Lecture et écriture de mots réguliers, irréguliers, de non-mots

L 'examen clinique

4

Tests globaux, ou Batteries d'aphasie

Les tests et documents standardisés disponibles en français

Objectifs : recueillir des échantillons diversifiés des performances des patients à des niveaux de difficulté et de complexité croissantes dans tous les domaines de la fonction langage. Utilisations principales : évaluation globale préliminaire, évaluation médico-légale, lignes de base pour apprécier l 'évolution et les effets de la rééducation.

Examen Diagnostique d'Aphasie de Boston

( Goodglass et Kaplan, 1972, 2000) Mazaux, Guillaume et Orgogozo, 1982, 2004). échelle ordinale de gravité évaluation du langage spontané 36 subtests comportant les épreuves classiques cotation, validation, diffusion internationale. Révision (Boston 3) en cours

Protocole Montréal-Toulouse.

Nespoulous, Lecours et coll., 19861992.

M1 alpha : examen clinique standardisé M1 béta : épreuves classiques cotation ordinale; validation

Tests spécifiques

Objectifs :

explorer en détail un aspect sémiologique particulier, ou un processus de traitement cognitif du langage.

Domaines d 'application :

Dénomination, compréhension orale, langage écrit

Utilisations principales :

constituer une ligne de base pré-thérapeutique, expliquer le mécanisme et le niveau de traitement cognitif perturbé .

5

Tests spécifiques

Lexique, dénomination :

Boston naming test, Bachy - Langedok, 1988 DO 80, (Deloche & Hannequin, 1997) Lexis, De Partz, 2001

3. EVALUATION :

... et le bilan de l'aphasique

Comprehension orale :

Token test, De Renzi Vignolo Critère syntaxique

EVALUATIONS FONCTIONNELLES

Objectifs :

explorer le retentissement de l 'aphasie dans la vie quotidienne,

TEST LILLOIS DE COMMUNICATION Rousseaux et al, 2000

Domaines d 'application :

Communication Statut psychologique, qualité de la vie

Utilisations principales :

évaluer les besoins de la personne aphasique, et les effets de la rééducation.

ECHELLE DE COMMUNICATION VERBALE DE BORDEAUX (Darrigrand et Mazaux, 2000) 34 questions évaluent l'expression des intentions, les conversations, l'utilisation du téléphone, les relations avec des commerçants et des inconnus, la lecture et l'écriture de documents, le maniement de l'argent.

Exemples de questions: 13. Quand vous voulez prendre un rendez-vous avec quelqu'un, par exemple votre médecin, est-ce vous qui téléphonez ? 25. Au restaurant, avez-vous des difficultés pour passer votre commande vous-même?

6

Analyses de conversation

CAPPA : entretien aphasique / proche questionnaire, video d 'une conversation critères : tours de parole : réparations : cohérence et enchaînements des thèmes

(Perkins, Lesser, Watson, De Partz, Moly)

Dépression et qualité de la vie

ADRS SIP 65 : Benhaïm et coll, 2003 version à 65 items du Sickness Impact Profile Echelle de Satisfaction de vie: Fugl-Meyer, 1991

Au total, l 'évaluation de l'aphasie ...

Investigation préliminaire par tests généraux (batteries) explorant l 'ensemble des déficiences aphasiques, Analyse du mécanisme des symptômes en référence aux modèles de la neuropsychologie cognitive, Evaluation du retentissement dans la vie quotidienne par des échelles d 'incapacités et de qualité de la vie.

Formulation d 'hypothèses sur le mécanisme du trouble en référence aux modèles du langage,

4. Et la rééducation va être entreprise en fonction de ces critères :

7

Formulation d 'hypothèses sur le mécanisme du trouble en référence aux modèles du langage, Choix des techniques de rééducation en fonction de ces hypothèses,

Formulation d 'hypothèses sur le mécanisme du trouble en référence aux modèles du langage, Choix des techniques de rééducation en fonction de ces hypothèses, Prise en compte des attentes, des besoins de communication et de l 'état psychologique de la personne aphasique.

4. LES MODÈLES DU LANGAGE

On a observé depuis longtemps l 'existence de regroupements anatomo-cliniques ...

Atteintes frontales ou insulaires : réduction, troubles arthriques, paraphasies phonémiques, agrammatisme, peu de troubles de compréhension orale, alexie profonde Atteintes temporales ou pariétales : fluence conservée, paraphasies de tous types, voire jargon, troubles de compréhension sévères, alexie de surface Atteintes sous-corticales : hypophonie, paraphasies verbales, variabilité, répétition OK

Mais ...

8

Les descriptions traditionnelles de l 'aphasie doivent être abandonnées, car ... elles sont les conséquences des hasards de l 'anatomie de la lésion, elles n'ont donc pas de pertinence théorique elles n 'ont pas non plus de pertinence thérapeutique, les rééducations sémiologiques qui en découlent s 'adressent au symptôme, et non à sa causalité.

L'aphasie est la conséquence clinique d 'une atteinte des processus cognitifs et des systèmes de représentation du langage .

Une représentation, c'est un état d 'activation particulier, une configuration temporaire d'une partie des réseaux du langage

La plupart du temps, l'atteinte de ces systèmes est globale, tous les systèmes sont atteints en même temps.

Dans quelques cas privilégiés, ou au cours de la récupération, on peut observer une atteinte isolée, ou prédominante, de l'un des systèmes de représentations.

Système de production phonétique, Représentations phonologiques, Représentations lexico-sémantiques, Combinatoire morpho-syntaxique, Compétences pragmatiques, Représentations graphémiques, propres à la langue écrite.

9

Meta-analyse IRMf et langage

Bleu : phonologique Rouge: sémantique Vert: syntaxique

Comment sont organisés ces systèmes ? ? Neuropsychologie cognitive : hypothèse modulariste, sérielle. Néo-connexionisme : hypothèse inter-active, simultanée

Vigneau, Neuroimage 2006

Les mécanismes langagiers

La production (2 étapes) 1. Étape lexico-sémantique 2. Étape phonologique La compréhension (2 étapes) 1. Étape de traitement du signal 2. Étape d'intégration ou interprétatifs

Modèle sériel et discret de Levelt

Étapes ? Sérialité des processus langagiers ?

« Oui » Modèle sériel cognitiviste

« Oui-Non » Modèle en Cascade connexionniste

« Non » Modèle interactif connexionniste

Modèle de DELL(1999, 2005)

Description des étapes Linguistiques-phonologiques

/tortu/ Système reconnaissance images

Analyseur Analyseur auditif auditif

Lexique Lexique phonologique phonologique dd'entrée 'entrée

Analyseur Analyseur visuel visuel Lexique Lexique orthographique orthographique d'entrée d 'entrée

Bidirectionnalité Concept-Lemma Bidirectionnalité Lemma-Forme

Système Système sémantique sémantique Lexique Lexique phonologique phonologique de sortie de sortie Buffer Buffer phonémique phonémique Lexique Lexique orthographique orthographique de sortie de sortie Buffer Buffer graphémique graphémique

articulation articulation

/tortu/

écriture écriture

10

Les objectifs de la rééducation

5. SEMIOLOGIE ET TECHNIQUES DE REEDUCATION

Optimiser la récupération des fonctions linguistiques altérées Développer l'utilisation des capacités restantes Favoriser l'adaptation au handicap social

6 4 ins

caud

5A TROUBLES PHONETIQUES

chez les sujets sains Production phonétique simple articulation, langage automatique

6 4

44 ins 47, 45

Troubles de production phonétique

caud 40

Toutes épreuves de production orale : langage automatique, répétition mots et non-mots ++ expression spontanée, dénomination, lecture haute voix

Troubles arthriques :

Production phonétique élaborée, syntaxe, phrases

simplifications groupes consonantiques, élisions, assimilations, déplacements /skoler/ > /koer/ /lokomotiv/ > /omotiv/ /krater/ > /kater/ Si manque du mot : ébauche orale + RP, LHV : trouble identique mots / non-mots

11

Rééducation

Travail analytique, en accentuant les mouvements bucco-faciaux et la prosodie:

langage automatique, répétition de mots et non-mots, lecture à haute voix

5B TROUBLES PHONOLOGIQUES

Thérapie mélodique et rythmée Automatisation : conversation, dialogues,récits

Atteinte des systèmes de représentation phonologique

6 44 22 40

Le langage oral chez les sujets sains représentations phonologiques : réseau dorsal

/tortu/

Analyseur auditif

Lexique phonologique Effets lésion d 'entrée

Système reconnaissance images

Analyseur visuel

Troubles d 'entrée : décodage, compréhension orale

Discrimination de syllabes, rimes, conscience phonologique, décision lexicale ++ exécution d'ordres simples, désignation d'images, répétition mots et non-mots

Lexique orthographique d 'entrée

Système sémantique Lexique phonologique de sortie Lexique orthographique de sortie

Buffer phonémique

Buffer graphémique

articulation

/tartandu/

écriture

Dissociations : effet concret / abstrait, effet longueur, effet contexte. compréhension lexicale / syntaxique Atteinte des systèmes d'analyse auditive, d 'accès aux représentations phonologiques, ou de ces représentations elle-mêmes .

12

/tortu/

Rééducation

Prise de conscience du trouble, canalisation Exécution d'ordres simples, puis complexes, désignation d 'images, Répétition mots et non-mots Conscience phonologique : rimes, nombre de syllabes, genre Aide par l'écrit : association mots-images, épellation

Analyseur auditif

Lexique phonologique d 'entrée

Système reconnaissance images

Analyseur visuel

Lexique orthographique d 'entrée

Système sémantique Lexique lésion Effets phonologique de sortie Lexique orthographique de sortie

Buffer phonémique

Buffer graphémique

articulation

/tartandu/

écriture

Troubles de production : sélection ou combinaison, encodage phonémique

Toutes épreuves de production, répétition, LHV, dénomination orale/écrite Manque du mot aidé par l 'ébauche orale Paraphasies :

phonémiques : /lavabo/ > /balavo/ /meksiko siti / > /meksiko miti/ verbales : /rato/ > /chato/ /rout / > /krout/ néologismes : /lavabo/ > /kratékoer/

Rééducation

Aide par l 'ébauche orale, fins de phrases, répétition mots et non-mots, lecture à haute voix, conscience phonologique ++ (dénomination) Si stéréotypie ou persévérations : thérapie mélodique, contrôle strict de la production

Stéréotypies, persévérations

/tortu/

Analyseur auditif

Système reconnaissance images

Analyseur visuel

5C TROUBLES LEXICOSEMANTIQUES

Lexique phonologique d 'entrée

Lexique orthographique d 'entrée

Système Effets lésion

sémantique Lexique orthographique de sortie

Lexique phonologique de sortie

Buffer phonémique

Buffer graphémique

articulation

écriture

13

Atteinte des représentations lexicales (Lemmas) et /ou du système cognitif sémantique

39 45 49

chez les sujets sains représentations sémantiques : réseau ventral

Troubles d 'entrée : compréhension orale lexico - sémantique

Les épreuves de discrimination phonologique et décision lexicale sont réussies répétition possible par voie non-lexicale troubles exécution ordres complexes Atteinte des épreuves de niveau sémantique ++ dénomination par l 'usage, attributs (oui/non), associations sémantiques, classements catégoriels, compréhension d 'histoires logiques, abstraction, généralisation, humour, implicite.

Troubles de sortie, production lexicale - sémantique

expression spontanée, épreuves de fluence, production de synonymes, d 'associés sémantiques dénomination orale / écrite atteinte identique +++

Manque du mot non aidé par l 'ébauche orale, aide par la catégorie ou effet priming Incohérences sémantiques, Intrusions, circonlocutions Paraphasies sémantiques /pipe/ > /cendrier/ /lion/ > /animal/

Rééducation

Définitions, attributs, associations sémantiques, Classements catégoriels, compréhension d'histoires logiques ou absurdes, intrus, Dénomination d 'images +++ ou par l 'usage, Fluence catégorielle, synonymes, production de substantifs / verbes, naturel, animé / manufacturé, inanimé

5D TROUBLES SYNTAXIQUES, PHRASES, DISCOURS

14

6 4

44 ins 47, 45

caud

40

Garrett, 1980, Garrett & Levelt, 1994

chez les sujets sains syntaxe, phrases, discours

Anomalies de production syntaxique

Conversation, expression libre, description d'images, construction de phrases Agrammatisme : les enfants vont à l'école > /enfan, ekol/ Dysyntaxie : les enfants vont à l'école > /la zenfan iron sur l'ekol/ Associé à un agrammatisme impressif aux grandes réductions, aux troubles arthriques

Rééducation

Renforcement lexical des verbes Renforcement lexical des flexions Mémorisation des structures de la phrase : SPPA, Helm-Estabrooks Sentence Mapping : rôles thématiques : qui fait quoi à qui ? Phrases réversibles Généralisation ?

Anomalies de débit verbal (fluence)

Toutes épreuves de production orale, mais surtout émissions spontanées : récits, descriptions Réduction : atteinte simultanée, en proportions variables, des éléments de la chaîne de production (niveaux phonologique, phonétique et moteur). Suppression. Logorrhée : abaissement des seuils d 'activation.

compréhension élaborée

Troubles d'accès au système lexical sémantique, phrases et discours Kintsch & Van Dijk : schema-type, micro-structure (syntaxique), macrostructure (sémantique) Eléments explicites et inférences Le sens se construit au fur et à mesure de l'avancée du discours (mém de travail +++)

15

Rééducation phrases, débit (fluence), discours

Boucle phonologique pour phrases Conversation, récit, narration, description d 'images construction de phrases avec éléments syntaxiques

5E. TROUBLES DU LANGAGE ÉCRIT

Le langage écrit chez les sujets sains

voie dorsale, d 'assemblage voie ventrale, d 'adressage

Troubles de lecture

Atteinte du processeur d'analyse visuelle

Désignations de lettres, de mots dans une phrase Trouble massif de reconnaissance littérale et verbale, non-réponses ou paralexies visuelles Trouble massif d 'accès au sens (compréhension écrite) Dictée OK, copie altérée

39 44 22 40 V1 Fr inf V1

Alexie de surface

atteinte prédominante : voie d'adressage

Décision lexicale altérée Non-mots aussi bien lus que mots Erreurs en lecture des irréguliers, régularisation Paralexies phonologiques; pas de paralexie sémantique Pas d 'influence de la classe grammaticale, mais effet longueur + + la lecture analytique, par assemblage (conversion graphème-phonème), est conservée.

Alexie profonde

atteinte prédominante : voie d'assemblage

Décision lexicale conservée Mots mieux lus que non-mots : Erreurs ou impossibilité de lire les non-mots Lecture des irréguliers possible Paralexies sémantiques, dérivationnelles, visuelles Pas d 'effet longueur, mais influence de la classe grammaticale (mots de fonction) la lecture globale, lexico-sémantique, est conservée

16

chat

Atteinte de la voie d 'adressage : rééducation de la lecture de mots irréguliers par la voie d'assemblage : ch et a, cha ré-apprentissage une par une des règles d 'irrégularité

Système sémantique Lexique phonologique de sortie Analyseur visuel Lexique orthographique d 'entrée

Alexie phonologique

atteinte pure et isolée de la voie d 'assemblage

lésion

Conversion graphème phonème

Buffer phonémique

articulation

m / a/ m/an Atteinte de la voie d'assemblage, alexie profonde : M comme dans ... maman

Système sémantique Lexique phonologique de sortie Analyseur visuel Lexique orthographique d 'entrée

Conversion graphème phonème

Troubles de production : écriture

Agraphies apraxiques, dysgraphies spatiales Réductions Dictée et copie également altérées : paragraphies (dysorthographie) visuelles (morphologiques), phonologiques, régularisations, lexicalisations Troubles de dénomination écrite

Buffer phonémique

articulation

Troubles d'écriture

Rareté +++ des formes pures Agraphie lexicale :

écrit mieux les lettres que les mots; peut les écrire, ainsi que des non-mots, par épellation, lettre par lettre, et assemblage dictée altérée (différence avec alexie pure)

5F. LE RÔLE DES AUTRES FONCTIONS COGNITIVES

Agraphie phonologique :

ne peut écrire ou prendre sous dictée des nonmots peut les copier servilement (Kim 2002) écrit mieux les mots que les lettres isolées

17

Le rôle des autres fonctions cognitives

Allocation des ressources attentionnelles Mémoire de travail +++ Mémoire épisodique Mémoire sémantique Fonctions exécutives ++ Et bien sur ...la nécessaire intégrité des chaînes d'analyse auditive et visuelle

5G. LA DIMENSION PRAGMATIQUE

Troubles de la communication

Importantes variations individuelles. Communication verbale

type d'actes de langage, fluence, pauses, rapports quantité / concision, spécificité / exactitude du lexique, humour conversation : tours de parole, gestion des thèmes, réparations

Rééducation : approches pragmatiques, suppléances

En cas d 'aphasie massive, avec sévère retentissement sur la communication quotidienne : Promoting Aphasia Communicative Effectiveness (PACE, Davis & Wilcox) Classeurs de communication C.COM Les autres : ordinateur, langages alternatifs (Bliss, ASL), VAT de Gardner : peu utiles

Communication non verbale

prosodie ++ regard, mimiques, proxémique, gestes

Approches pragmatiques stratégies de suppléance

Approches sociales et éducatives : sociothérapie : travail de groupe, associations ++ thérapies conversationnelles (Perkins,

Lesser, De Partz 2001)

CONDUITE PRATIQUE DE LA REEDUCATION

éducation du conjoint, de la famille

(Hincklay 2001)

18

Approches cognitives Les indications thérapeutiques sont posées en fonction d 'arguments théoriques, scientifiques, pragmatiques et psychologiques .

Le choix des tâches passe par le repérage des niveaux de traitement perturbés en référence aux modèles du langage de la neuropsychologie cognitive.

Approches pragmatiques stratégies de suppléance

Hypothèse : le langage verbal n 'est pas le seul moyen de communiquer Objectif : communication totale adaptation sociale prise en charge du handicap

Les indications sont personnalisées en fonction de la sévérité de l'aphasie et du stade évolutif.

Stade initial, formes sévères : « plutôt pragmatique » Formes modérées, pures, d'emblée ou en cours d'évolution : « plutôt cognitif »

Approche empirique et approche cognitive sont complémentaires.

Les techniques éprouvées de l'une sont désormais intégrées aux programmes théoriques et scientifiques de l'autre.

Stade initial

Observation, information de l 'entourage Evaluations : hypothèses sur les mécanismes perturbés repérage des besoins du sujet ligne de base Choix des objectifs thérapeutiques Choix des techniques

19

Phase de rééducation Autres méthodes

début de la thérapie à l'hôpital ou en CRF poursuite en libéral évaluations périodiques encore trop souvent centrées sur le langage (déficiences), et non sur les besoins de communication (incapacités) Relaxation (Marshall, 1977) Rééducation par contrainte (Pulvermuller

2001)

Piracetam (Schmidtke 2002),

Dopaminergiques

Les indications sont aussi personnalisées ...

En fonction de la personne, de ses attentes, de ses besoins de communication, de son évolution psychologique.

Les situations de communication les plus altérées sont des objectifs prioritaires (Dutheil, 2000, Echelle de Bordeaux): écriture du courrier (79 %) lecture de documents administratifs (68 %) écriture de documents administratifs (60 %) conversations sur sujets abstraits (59 %) utilisation de chèques ou cartes bancaires (57 %) usage du téléphone avec des inconnus (54 %) prise de parole avec des inconnus (50 %)

Thérapies classiques, PACE, gestes, classeurs de communication, travail de groupe et associations d 'aphasiques, tout est mis en oeuvre pour développer la communication.

4 C. Résultats

20

Evolution spontanée comparée à évolution en rééducation

Les études contrôlées confirment l'efficacité de la rééducation de l'aphasie ...

Modification moyenne du size effect Sans rééducation Avec 1er & 2ème mois 0,63 1,15 3 à 12 mois 0,34 0,57 au delà 12 mois 0,05 0,66

Robey J Speech Lang Hear Res 1998 172-187

(méta-analyse de 55 études)

Quand commencer ?

... et en précisent les modalités pratiques.

Sans Rééducation 1er & 2ème mois 0,63 3 à 12 mois 0,34 au delà 12 mois 0,05

Avec 1,15 0,57 0,66

Robey J Speech Lang Hear Res 1998 172-187

(méta-analyse de 55 études)

100

% patients améliorés

Combien de fois par semaine ?

Non rééduqué

65

75 50

Rééduqué

42,5 27,5

25

Joseph, 1996 ; Boghal, 2003

Nombre d'heures de rééducation hebdomadaire 3à4 5à8 >8

30 6,25 0 > 6 mois

0

1à2

< 2 mois

2 à 6 mois

Pourcentage des aphasiques dont l'expression orale s'est améliorée entre le premier et le second examen (Basso et al. Rev Neurol 1975). Les 185 patients de l'étude ont été divisés en 6 groupes selon l'ancienneté de l'aphasie lors du premier examen (< 2mois, 2 à 6 mois, > 6 mois) et l'absence ou la présence de rééducation.

David, 82 Basso, 75, 79 Mazzoni, 95 Brindley 89 Hartman, 87 Meikle, 79 Goldenberg, 84 Hagen, 73 Lincoln, 84 Shewan & Marshall, 89 Sarno, 70 Kertesz, 84 Wertz, 81, 86 Vignolo, 64

21

Pendant combien de temps ?

Joseph, 1996 Nombre de mois de rééducation 3 5à6

Par qui doit être faite la rééducation ?

- Orthophonistes - Infirmières (Shewan & Kertesz, Lincoln) - Ergothérapeutes (Pickersgill) - Proches, volontaires (Meikle, David, Lincoln,

Wertz, Marshall)

1

2

>6

Shewan & Kertesz, 84

Pickersgill, 83 Brindley 89 Basso, 75, 79 Goldenberg, 94 David, 82 Hagen, 87 Hagen 73 Marshall, 89 Lincoln, 84 Wertz, 81 Wertz, 86 Mazzoni, 95

Avec quelles méthodes ?

Thérapie mélodique et rythmée (Belin, Van Eeckhout) : oui Communication alternative : pictogrammes, langages gestuels : non Thérapies informatisées : non Psycho-social, communication : oui Médicaments associé à la rééducation : Piracetam ?

Wertz et al, 1986

Jaune : volontaire Ortho précoce Ortho retardé après 12 sem

Pour quels aphasiques ?

80

Conférence Sofmer, Limoges,1996

Aphasies globales Aphasies fluentes Aphasies non fluentes Ensemble

SCORE % FCP

70 60 50 40 30 20 10 0 29 26,6 15,4 43,4 36,8 29,6 24,4 17,4 52,4 44,2 32,9 63,6

65,4 59,7

40,1

0

4 sem.

8 sem. 12 sem. 26 sem. 52 sem.

DELAI POST AVC

Evolution en rééducation : Profil Fonctionnel de Communication (Sarno 1981)

Tous les aphasiques peuvent bénéficier d'une rééducation orthophonique, quelle que soit la sévérité des troubles (A). Il n'existe pas d'argument scientifique justifiant une prise en charge orthophonique en urgence. Il existe un accord professionnel pour préconiser une rééducation orthophonique précoce dans les 3 premiers mois si l'état du patient le permet (AP).

22

La prise en charge par les orthophonistes est plus efficace que celles de bénévoles ou d'autres professionnels de santé (A) Il n'existe pas une méthode univoque de rééducation orthophonique et les techniques de communication alternative et les thérapies informatisées n 'ont pas fait la preuve de leur efficacité.

Une rééducation d'au moins 6 heures par semaine est le plus constamment efficace (B). La durée des séances pratiquées est de 3/4 d'heure à 1 heure (AP). Une durée de rééducation initiale de 3 mois est conseillée (B).

Les évaluations successives déterminent la poursuite ou non de la rééducation et doivent intégrer une évaluation fonctionnelle de la communication. L'intérêt de la rééducation orthophonique durant la première année (A) et au-delà est soutenue par des données scientifiques pour une proportion importante des aphasiques vasculaires.

C'est dans la personnalisation de la rééducation en fonction de sa dimension relationnelle et sociale, dans le respect des modèles théoriques et des recommandations de la Médecine Fondée sur des Preuves, que réside l'Art d'aider les personnes aphasiques.

Pour en savoir plus ...

Disponible sur : ampra.net rubrique publi-ampra policop : cofemer

23

Information

aphasie_DES_09

23 pages

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

242527