Read progins2011.pdf text version

CyCle de Formation Continue

pour une action coordonnée en faveur des personnes présentant une souffrance ou un handicap psychiques dans les champs sanitaire, social et médico-social

ACTUALITÉS DE LA NOTION D'AIDE À LA SANTÉ MENTALE

VanneS 29 mars 2011 PariS 19 mai 2011

2011

Histoire et concepts actuels de la notion d'aide à la santé mentale

Aide à la santé mentale et psychiatrie communautaire Actualité des dispositifs d'aide à la santé mentale

lyon 20 octobre 2011

Histoire et concepts actuels Vannes de la notion d'aide à la santé mentale

argument

29 mars 2011

Il est malaisé de définir aujourd'hui la notion d'aide à la santé mentale et pourtant, peu ou prou, chacun s'y essaie, que ce soit dans le cadre de la politique de secteur menée par l'équipe à laquelle il appartient en psychiatrie, ou dans la mise en oeuvre des missions d'accompagnement confiées aux acteurs du social, du médico-social et même sur les territoires de vie, par exemple dans les conseils locaux de santé mentale. Historiquement, la santé mentale est l'héritière du mouvement hygiéniste du début du XXème siècle, c'est donc un concept, une manière de penser et non une discipline structurée sur un mode scientifique, ce qui la distingue de la psychiatrie et la situe en interface avec la médecine et la société. La Fédération Croix-Marine est née en 1952 de ce constat. C'est aussi une question politique qui, pour reprendre la visée holistique de l'O.M.S., place la santé mentale dans la perspective des mouvements sociaux du XXème siècle et des conséquences des grandes catastrophes de ce siècle, guerres mondiales, idéologies totalitaires notamment. Et la situe au carrefour du biologique, du psychique et du social. Ainsi, au fil du temps et dans la diversité des cultures concernées se sont développées des politiques de santé mentale qui reposent sur trois principes fondamentaux qu'il importe aujourd'hui de revisiter : o le respect des droits des personnes atteintes de maladies mentales o le processus de désinstitutionnalisation o la politique qui organise les soins en santé mentale S'y ajoute la relation d'aide qui est à requestionner dans le cadre de la redistribution des champs et de l'apparition et l'implication de nouveaux acteurs. Parmi eux, comptent dorénavant les personnes en soin et leur entourage. Se pose d'une autre façon la responsabilité pour soi-même et pour autrui. La question de l'aide aux aidants ou de l'entraide entre aidants devient incontournable. Le lien entre santé mentale et cohésion sociale est à mettre sérieusement en chantier, la santé mentale est une question politique et l'affaire de chaque citoyen. Parlons-en donc ensemble !

8h45

Dr Bernard DURANDPrésidentdelaFédérationd'AideàlaSantéMentaleCroix-Marine,Paris David ROBOAdjointauxaffairessociales,VilledeVannes le Directeurdel'EPSMdeSaint-Avé, la PrésidentedeVannes-Horizons

Ouverture

p r o g r a m m e

9h

Qu'en est-il des fonctions sociales de la psychiatrie ? Où en sommes-nous maintenant ?

Jean-Luc CHEVALIER PsychologueauCHGR,intervenantàl'EHESP,Rennes

10h30 Pause 11h

Table ronde : L'aide, l'aidance, l'adjuvance

animée par Bernard LELIÈVRE AdministrateurdelaFASMCroix-Marine

12h30 Déjeuner libre 14h 15h 15h30

Corps vécu, corps social, quelles représentations ?

Pause

Christophe MOREAU Sociologue,JEUDEVIetchercheurassocié,LAS,UniversitédeRennes

Table ronde : Actualité de la notion d'aide à la santé mentale 16h45 Conclusion avec Convergence Bretagne et la Fédération d'Aide à la Santé Mentale Croix-Marine

Journée organisée en partenariat avec Convergence Bretagne

aide à la santé mentale et psycHiatrie communautaire

argument

paris 19 mai 2011

Trois principes fondamentaux sont censés déterminer, de par le monde, les politiques de santé mentale : le respect des droits des personnes atteintes de maladies mentales, le processus de désinstitutionnalisation, la politique qui organise les soins en santé mentale. De ces trois principes découlent quatre axes (B. Saraceno, J. Bertolote) : l'établissement des services de santé mentale au sein de la communauté ; les programmes de réadaptation psychosociale, y compris la psychopharmacologie ; la participation des usagers et des proches comme une composante de la stratégie de base pour les soins de santé mentale ; l'intégration des soins de santé mentale dans les soins de santé de base. Longtemps, on a confondu désinstitutionalisation avec déshospitalisation et ce mouvement, de facto, a conduit à une paupérisation de la dynamique de secteur elle-même. Cette "externement d'office" ne s'est pas toujours accompagné d'une véritable politique desoins dans la communauté sociale visant à destigmatiser malade et maladie mentaux, à instaurer un partenariat entre le patient, aujourd'hui usager, sa famille et les professionnels du soin et du médico-social. Or, la santé mentale, c'est répondre aux multiples besoins des désormais usagers et de leur environnement pour faciliter leur accès à des soins appropriés et personnalisés, favoriser leur intégration au sein de la cité et les rendre ainsi réellement sujets de leur destin. Née aux États-Unis, la psychiatrie communautaire a trouvé en Europe un terrain favorable avec, par exemple, l'expérience de Basaglia, la politique française de secteur et les expériences de réhabilitation, confortées par la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées qui affirme la volonté française de faciliter leur insertion. « Les malades qui souffrent de troubles psychotiques s'inscrivant dans une évolution marquée par une situation de handicap psychique peuvent également bénéficier de mesures sociales et d'actions de réhabilitation mieux adaptées » (C. Bonnet, J.-P. Arveiller, F. Laugier). Qu'en est-il de ces expériences, ici et ailleurs ? La richesse des expériences aider à définir une véritable politique d'aide à la santé mentale par le biais de ces pratiques communautaires et à coordonner toutes les dimensions de cette politique.

8h45 9h

Ouverture

Bernard DURANDPrésidentdelaFédérationd'AideàlaSantéMentaleCroix-Marine,Paris Dr Augustin JEANNEAU Psychiatre,psychanalyste,Paris

Autour de la notion d'aide

p r o g r a m m e

9h30

10h

Autour de la notion de santé mentale

Pr Livia VELPRYSociologue,UniversitédeParis8Saint-Denis,CERMES3

L'aide à la santé mentale dans une maison des usagers

Dr Emma BEETELSTONEPsychiatre,Paris

10h30 Pause 11h

11h30

Jean-Paul ARVEILLERPsychologue,CMP5èmeet6ème,Paris

Une pratique de promotion de l'aide à la santé mentale Troubles de voisinage et aide à la santé mentale

Dr Catherine LIERMIERPsychiatre,ASM13,Paris

12h30 Déjeuner Libre 14h30

15h15

L'aide à la santé mentale dans le réseau santé mentale d'Evry

Dr Jean-Charles GALOPINPsychiatre,CHSudFrancilien,Evry

Table Ronde présidée par Chantal ROUSSYUNAFAM,Paris L'aide à la santé mentale dans la rencontre des équipes de santé mentale avec les intervenants du médicosocial

Marli STIEFATTREResponsableduSAVSGustaveBeauvois,Paris16èmeetDr François PETITJEAN Psychiatre,ESMdeSainte-Anne,Paris Patrick GRANDSecrétaireGénéral,ALVE,BretignysurOrge,Gérard SADRONDirecteur,APSI(FAM),Villejuif Patricia CARLIERChargéedeprojets,Dr Jean FERRANDIPsychiatre,etDr Anne RAUZYPsychiatre,ESM PaulGuiraudVillejuif Dr Bernard JOLIVETPsychiatreetPrésidentd'honneurdelaFédérationd'AideàlaSantéMentaleCroix-Marine,Paris

16h30

Synthèse de la journée

actualité des dispositiFs d'aide à la santé mentale

argument

lyon 20 octobre 2011

Il importait, au cours de ce cycle, de revisiter la notion d'aide à la santé mentale, de voir en quoi elle s'identifie au soin ou s'en distingue, quels en sont les protagonistes, comment ils s'articulent entre eux, quelles structures sont susceptibles de proposer cette aide et les formes qu'elle prend alors (compensation, prothèse psychique, aide familiale, aide sociale, accompagnement, relation d'aide...), et les limites de cette aide, en interrogeant ce qu'il en est de ce que l'on pourrait appeler une dépendance normale versus une dépendance pathologique. Et de s'interroger sur la manière dont chacun des protagonistes veille à ce que celui qui est aidé, patient hier, usager aujourd'hui, parent toujours, soit réellement en position de partenaire. Pour mieux définir les compétences indispensables à cette relation, et vérifier que la définition de Carl Rogers demeure d'actualité, « être capable de comprendre, d'écouter, de faire spécifier, être congruent, respecter, être empathique, accepter inconditionnellement et considérer positivement la personne »... Pour réformer l'hôpital dans ce qu'il retrouve de dimension asilaire, « activer les ressources communautaires, inclure les proches dans le processus de réadaptation psycho-sociale » (B. Saraceno, J. Bertolote). Pour défendre l'institution et les moyens de son existence, une "certaine idée" de la prise en charge de la maladie mentale dans sa variété et dans son inscription dans la cité que les professionnels, quelles que soient leurs orientations, doit continuer de défendre auprès des pouvoirs publics, d'un côté, et des patients, aujourd'hui plus que jamais en position partenariale. Pour clore ce cycle, il nous semble intéressant de voir quelles sont, concrètement, les dispositifs et les stratégies mis en place ici, et peut-être ailleurs, pour que nous allions réellement, conformément au voeu de l'OMS, « vers une pleine citoyenneté des personnes atteintes de maladies mentales ».

8h45

9h30

Dr Patrick ALARY PsychiatreCHSBonSauveur,Saint-LôetPrésidentdelaCommissionScientifique delaFédérationd'AideàlaSantéMentaleCroix-Marine,Paris Dr Jean-Pierre VIGNAT Psychiatre,CentreHospitalierSaint-JeandeDieu,Lyon

Ouverture

De la psychiatrie à la santé mentale : clarifications, prévention et actions sociales Expériences concrètes innovantes et complémentaires d'accompagnements Travail collectif d'un CMP pour créer du lien autour des patients

p r o g r a m m e

10h

10h30

Dr Stéphanie SCHEFFLERPsychiatre,CHSdeSaint-CyrauMontd'OretauCMPdeGléizé ÉquipeduSAMSAHLeBilboquet,Seynod

Pause

11h 11h30

Amélioration du quotidien des patients en allant vers eux Table ronde avec les intervenants de la matinée

Modérateur:Dr Angelo POLIPsychiatreetPrésidentdeCME,CHSdeSaint-CyrauMontd'Or

12h30 Repas 14h30

15h

Édith LE TULLEPrésidentedel'Association« Orloges »,Lyon Lucette MOREAUDirectricedel'Association« Orloges »,Lyon

Souffrance psychique : Orloges, un dispositif d'accompagnement social vers le logement Accompagnement par le travail adapté avec une session annexe et un SAMSAH spécifique

15h30

Jean-José MAHÉDirecteurGénéral,ADGESTI,LeMans Rolande BONNETInfirmière,SAMSAHADGESTI,LeMans Modérateur:Jean-Marc COLLOMBIERDirecteur,ESATMessidor,Annecy

16h 16h30

Table ronde avec les intervenants de l'après-midi

UsagersetFamilles

Priorités à développer dans un contexte de raréfaction des moyens Synthèse de la journée

Christophe BUFFAVANDErgothérapeute,CHdeRoanne

60èmes Journées Nationales de Formation Continue

Pau, 26 et 27 septembre 2011

Familles : Sources et ressources La constellation familiale dans le soin

et l'accompagnement de personnes handicapées psychiques

Lafamilleestaucroisementdubiologiqueetdelaculture. Qu'elle soit nucléaire, recomposée, monoparentale ou homoparentale, elle reste le premier creuset d'élaboration psychiquepourchaqueêtredanslespremierstempsdesavieàtraversdesopérationscomplexesmobilisantl'inconscient dechacundesesmembres.Grâceàelle,lepetithommeaccèdeàlapositiondesujetc'est-à-direcelled'unêtrede langagepouvanthabiterlascènedumondeenétantrepérédansl'histoireetdanssapropregénéalogie. En son sein s'élaborent aussi bien l'identité que la construction de l'autre, le langage ouvrant à l'enfant l'accès à l'ensembledessignificationsquiluipermettrontdesedireetdevivreaveclesautres. Longtempslesparentsontétéconsidéréscommefautifs.Lafamillereprésented'abord,pourchacunetchacune, unpremierlieudeblessuresnarcissiquesnéesdesprojectionsimaginairesdetoutparentvis-à-visdeleurenfantet auxquellesilleurfautfatalementrenoncer.Lacellulefamilialeest,encore,lepremierlieuoùvontsejouerlesavatars et les drames entourant les premiers âges du devenir de l'enfant. Il peut alors se trouver entraîné dans de graves tourmentsvenanttransformercequidevaitêtredel'ordredeprocessusnaturelsencassures,régressionsoufixations parfoisindépassables. Lorsdeleursinterventions,leséquipesdesoinshospitalièresrelaientnaturellementdespositionsfamilialesjusqu'à prendre,parfois,lafigurede"famillessubstitutives".Aprèsunpremiertempsd'accueil,quipourraêtrelong,cesont ellesquivontpermettreunretourpossibleauxpatientsdanslaviesociale,quecesoitdansleurfamille,dansunprojet plus"autonome",ouencoredansdesstructuresalternativesd'accompagnementdiverses :hôpitauxdejour,CMP, SAVS,SAMSAH,GEM,servicesd'aideménagère,etc. Aucunprofessionnel,aucunaidant,aucunefamillenepeutrépondreseulàl'ensembledesdemandesetdesnécessités. Unenouvelleconstellationsocialefaitedelieuxdesolidarités,desoinetd'accompagnementdevraseconstruire,non plusdirectementfamiliale,toutenyressemblantcependant.Leurcollaborationestunimpératifpourpermettreà chacundes'ysentir"aidé"et"porté"dansunrepérageéthiquearticulantautonomie/hétéronomie,liberté/risque,soins/ affection,soins/éducation. Sourcedelavie,lafamilleresteuneressourcepourtoutsoin,légitimedanssesquestionnementsetpartenairedes réflexionsetdespratiquesdesprofessionnels.

Intervenants

· lundi matin : Dr Bernard DURAND Président de la FASM Croix-Marine, François de SINGLY Professeur de sociologie, Université Descartes, Paris, Véronique POIVRE D'ARVOR Paris, Pr Marcel RUFO Pédopsychiatre, Service d'adolescents AP-HM, Marseille · mardi après-midi : Serge BÉDÈRE Psychologue, Centre Hospitalier de Cadillac, Catherine CHABAL-BARLOY Association « Entre nous plein Pau », Pau, Dr Michel DEMANGEAT Psychiatre, Psychanalyste, SHMA, Bordeaux, Dr Pierre GODART Psychiatre, Centre Hospitalier des Pyrénées, Pau, Francine GRATIOLLET SAMSAH OGFA, Jurançon, Christelle MARTIN Association « Psytoyens du coeur », Pau, Alain ROGEZ UNAFAM 64, Bayonne Ateliers (lundi après-midi et mardi matin) Atelier 1 Place de la famille dans les prises en charge actuellement Atelier 2 Accueillir une personne psychotique, accueillir sa famille pour qu'un processus psychothérapeutique au long cours soit possible à l'hôpital et dans la cité Atelier 3 Nouvelles familles ? Nouveaux accompagnements ? Nouvelles rencontres ? Atelier 4 Changement dans les familles et pratiques en pédopsychiatrie Atelier 5 Guidance des familles dans l'accompagnement de la personne âgée Atelier 6 Vidéo

Synthèse des ateliers et des journées

Pr Pierre DELION Pédopsychiatre, CHRU de Lille

Coût pédagogique : 300

Formations thématiques 2011

Au siège de la FASM ou sur site

· Situationsdecrisesetd'urgencesenensantémentale Les14et15mars2011------Coût:360 ·L'accompagnementdupatientpsychotiquedanslacité:lapsychoseauquotidien Les5,6et7avril2011------Coût:540 ·Handicappsychique Les10,11et12mai 2011 ------Coût:540 ·LesGEM:Groupesd'EntraideMutuelle:législation,objectifs,constitutiond'unGEM,laplacedes

usagers,laplacedesprofessionnels,laplacedesassociations

Les7et8juin2011------Coût:360 · Approchedelamaladiementaleetduhandicappsychique:sensibilisationàlamaladieetàsesdiverses

formesdepriseencharge

Les27,28et29juin2011------Coût:540 ·Vieillesseetvieillissement Les11,12et13octobre2011 ------Coût:540 ·Analysedespratiquesprofessionnelles Les7,8et9novembre2011------Coût:540 ·Pratiquesderéadaptation Les15,16et17novembre2011------Coût:540 · Famillesetprofessionnels Les21et22novembre2011 ------ Coût:360 · Lespsychothérapiesdespsychoses:leurfondementetleursapprochesindividuellesougroupales Les28et29novembre2011 ------Coût:360 le catalogue détaillé de ces ·Suicides:préventionetprocessusthérapeutiques formations est disponible sur Les12et13décembre2011------Coût:360 demande à la Fédération.

Frais d'inscription aux journées de formation continue 2011

Inscription Inscription Inscription Inscription 1ère 2ème 3ème aux journée du 29 mars à Vannes journée du 19 mai à Paris journée du 20 octobre à Lyon 3 journées 170 170 170 450 e e e e

Sites de formation

le 29 mars 2011 Palais des Arts et des Congrès Place de Bretagne 56000 Vannes le 19 mai 2011 Ministère de la Santé 14, avenue Duquesne 75007 Paris le 20 octobre 2011 Salle de conférence de la Caisse d'Épargne Rhône-Alpes 42, boulevard Eugène Deruelle 69003 Lyon

Renseignements et inscriptions

31, rue d'Amsterdam 75008 PARIS Tél. : 01 45 96 06 36 Fax : 01 45 96 06 05 E-mail : [email protected] Site Internet : www.croixmarine.com

FASM CROIX-MARINE

Numéro formateur

11 75 203 79 75

Fiche individuelle d'inscription

NOM(Mme,M.).............................................................................................................................................................................. Prénom............................................................................................................................................................................................ Profession........................................................................................................................................................................................

Établissement employeur

NOM............................................................................................................................................................................................. N°.......... Rue............................................................................................................................................................................ CodePostal................................................................................................................................................................................ Ville................................................................................................................................................................................................ Tél......................................................................... Fax............................................................................................................ Courriel...........................................................................................................................................................................................

Adresse personnelle

NOM............................................................................................................................................................................................. N°.......... Rue............................................................................................................................................................................ CodePostal................................................................................................................................................................................ Ville................................................................................................................................................................................................ Tél......................................................................... Fax............................................................................................................ Courriel...........................................................................................................................................................................................

Facture à faire parvenir

àmonemployeur oui àmoi-même non

Convention de formation

Fiche individuelle d'engagement

SEULEMENT POUR LES ÉTABLISSEMENTS PRENANT EN CHARGE DIRECTEMENT LES FRAIS D'INSCRIPTION

NOM du Directeur ............................................................................................................................................................... AdministrationouÉtablissement....................................................................................................................................... N°.......... Rue............................................................................................................................................................................ CodePostal................................................................................................................................................................................ Ville................................................................................................................................................................................................ Tél......................................................................... Fax............................................................................................................ Courriel........................................................................................................................................................................................... Jecertifiequemonadministrationouétablissements'engageàprendreenchargelesfraisd'inscriptionde: 170 par journéedeformationà Vannes,le29mars2011 Paris,le19mai2011 Lyon,le20octobre2011 450 pourles3 journées ducycledeformation concernant:Mme,M........................................................................................................................ etàréglerlemontantautitredelaformationcontinueouàunautretitre.

Date - Cachet du directeur

FICHEÀRETOURNERÀ: F.A.S.M. CROIX-MARINE 31,rued'Amsterdam 75008PARIS

Tél.:0145960636Fax:0145960605 Courriel:[email protected] N°formateur:11752037975

Frais d'inscription

Formation continue : Individuel : Famille : Étudiant :

........ x 170 = ........ ........ x 70 = ........ ........ x 50 = ........ ........ x 30 = ........ (sur présentation d'un justificatif en cours de validité)

Règlement

Règlement ci-joint par chèque par virement bancaire à l'ordre de la F.A.S.M. Croix-Marine (frais de virement à votre charge) Banque : Société Générale Code Banque : 30003, Code Guichet : 03120 Compte n° : 00150762335 Clé : 36

Fiche d'engagement signée Je désire recevoir ........ fichets SNCF

Date - Signature

Conditions générales

1. Conditions d'inscription

Le bulletin d'inscription doit être retourné à la Fédération d'Aide à la Santé Mentale Croix-Marine accompagné d'un chèque ou d'un ordre de virement bancaire équivalent aux frais d'inscription (ou la fiche d'engagement dûment signée et complétée), faute de quoi l'inscription ne pourra être confirmée. Dès réception de votre inscription, il vous sera adressé confirmation. Vous pouvez vous mettre en contact : 1. pour Vannes, avec la centrale de réservations de l'Office de Tourisme : Tél : 08 25 13 56 10, Site : www.tourisme-vannes.com 2. pour Paris, vous pouvez faire vos réservations sur le site de l'Office de Tourisme de Paris : www.parisinfo.com 3. pour Lyon, avec la centrale de réservations de l'Office de Tourisme : Tél : 04 72 77 72 50, Site : www.lyon-france.com

2. Conditions d'annulation

Il sera retenu, comme frais de dossier : Par InscriPtion: - pour 1 jour, jusqu'à J-15 : la somme de 20 , au-delà : la somme de 50 . À partir de J-7, la totalité est dûe. - pour 2 jours, jusqu'à J-15 : la somme de 40 , au-delà : la somme de 70 . À partir de J-7, la totalité est dûe. - pour 3 jours, jusqu'à J-15 : la somme de 60 , au-delà : la somme de 90 . À partir de J-7, la totalité est dûe. Les annulations sur les tarifs préférentiels ne donnent lieu à aucun remboursement. La Fédération d'Aide à la Santé Mentale Croix-Marine ne pourra être tenue responsable de l'annulation et des frais occasionnés par des cas de force majeure et causes indépendantes de sa volonté, notamment : grèves, conditions climatiques, incidents techniques, etc. et aucune indemnité ne sera accordée.

5. Transports

Pour vous rendre à Vannes, Paris et Lyon, vous pouvez bénéficier de réductions SNCF. Il vous suffit de cocher la case appropriée du bulletin d'inscription et nous vous enverrons un fichet congrès. Lors de la réservation de votre voyage, vous le présenterez soit à votre agence, soit au guichet SNCF. N'oubliez pas de vous munir de votre fichet congrès lors de votre voyage.

6. Paiement

Par chèque bancaire ou par virement bancaire simple en au nom de la Fédération d'Aide à la Santé Mentale Croix-Marine - Banque : Société Générale - Code Banque : 30003, Code Guichet : 03120 - Compte N° : 00150762335 - Clé RIB : 36. Joindre impérativement à votre bulletin d'inscription la photocopie de l'ordre de virement sur lequel vous devez porter votre nom, faute de quoi l'identification est impossible. Le virement sera porté à votre crédit sous déduction des frais prélevés par la banque. La lettre de confirmation mentionnera la réception de votre virement.

3. Restauration

Déjeuner libre.

4. Hébergement

Vannes, Paris et Lyon sont particulièrement chargées en manifestations. Nous vous recommandons de réserver votre hôtel au plus tôt.

Information

8 pages

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

895376