Read Clins_dOEil_1_11_web.pdf text version

Informations pour les partenaires de Mediconsult SA

1/2011

Chère lectrice, cher lecteur, Presque chaque jour, nous l'entendons et le lisons: nous vivons d'une manière plus saine, et toujours plus longtemps. Notre société vieillit. Le phénomène de la presbytie devient pour vous ophtalmologue, tout comme pour nous, toujours plus important. C'est le sujet de cette édition: la presbytie. L'envie, de la part des patients, de jouir d'une qualité de vie confortable, même à un âge avancé, a augmenté avec les années. Il existe diverses possibilités qui permettent de voir à nouveau avec netteté tant en ce qui concerne la vision de loin, la vision de près que la vision intermédiaire. Notre tâche consiste à offrir à chacun de vos patients des corrections individuelles, sur mesure, pour leur presbytie. Il va de soi que ce numéro met en lumière d'autres domaines actuels de l'ophtalmologie. C'est avec plaisir que nous vous présentons l'état des choses en matière de recherche. Plongez dans l'édition la plus riche à ce jour dans l'histoire de Clins d`OEil. Nous vous souhaitons une lecture passionnante. Votre équipe Mediconsult

Traitement de la presbytie ­ alternatives et futur

Dans la chirurgie de la cataracte et la chirurgie réfractive, l'industrie tente, depuis des années, de trouver des solutions afin de simuler l'accommodation perdue. La méthode parfaite permettant de copier ce système complexe qu'est l'oeil n'existe pas encore, mais des efforts sont en cours de projet, tout comme des projets intéressants. Mediconsult SA suit attentivement ces développements et vous présente dans la présente édition de «Clins d`OEil» des solutions prometteuses et novatrices.

... plus dès la page 2

FOCUS

Nouvelles solutions en chirurgie réfractive

Technolas Perfect Vision GmbH s'est spécialisée dans la fabrication de lasers thérapeutiques pour la presbytie. Une technologie sophistiquée pour un segment de patients croissant En se concentrant sur les méthodes de chirurgie au laser destinées à la presbytie, Technolas Perfect Vision réagit au nombre toujours croissant suite à la démographie galopante des patients presbytes. Afin d'offrir aux ophtalmologues des solutions particulièrement efficaces et d'utilisation sûre dans ce segment, l'entreprise s'emploie à perfectionner une modalité thérapeutique à deux voies: le laser à femto-secondes Technolas qui permet pour la première fois de procéder à un traitement à invasivité minimale, intrastromal, au moyen du procédé certifié CE INTRACOR. De cette manière, il est possible de traiter dans une large mesure les patients presbytes et en même temps ceux présentant une faible hypermétropie, de pouvoir rétablir rapidement leur vision sans complication, sans devoir racler ni ouvrir la cornée. En parallèle, l'entreprise développe continuellement le laser Excimer qui a fait ses preuves depuis des années ­ par exemple par l'introduction de la technologie Advanced Control Eyetracking (ACE), grâce à laquelle la technologie de chirurgie au laser des patients présentant un déficit modéré à sévère est encore plus sûre.

Un nouveau traitement au laser élimine la presbytie sans intervention opératoire Grâce au procédé INTRACOR et au nouveau laser à femto-secondes Technolas, l'entreprise munichoise Technolas Perfect Vision représente actuellement la seule possibilité au monde de procéder à la chirurgie réfractive permettant de corriger la presbytie sans procédure opératoire au niveau de la cornée. Cette procédure à invasivité minimale a été testée avec succès auprès de quatre cliniques ayant participé sous la direction de la Clinique Universitaire de Heidelberg. En avril 2009 elle a obtenu le certificat CE et, depuis lors, la technique INTRACOR est autorisée et utilisée chez les presbytes et en même temps chez les patients présentant une faible hypermétropie. Un appareil de précision, développé pour corriger spécifiquement la presbytie, le laser Technolas à femtosecondes, a utilisé le fait que cette faiblesse visuelle peut être diminuée ou totalement éliminée en modifiant la courbure de la cornée. Afin d'obtenir ce résultat, le laser agit dans une profondeur individuelle de la cornée, en formant une rangée d'anneaux concentriques. «Ce schéma entraîne une courbure ciblée de la cornée et représente ainsi le pouvoir réfringent

SYSTÈMES OPÉRATOIRES EXPÉRIENCE PRATIQUE IMPLANTS IMPLANTS INTERVIEW ÉVÉNEMENTS SYSTÈMES DIAGNOSTIQUES EXPÉRIENCE PRATIQUE ACTUALITÉ INTERVIEW INTERVIEW IMPLANTS ÉTUDES SYSTÈMES OPÉRATOIRES INTERVIEW SYSTÈMES OPÉRATOIRES SYSTÈMES OPÉRATOIRES INTERVIEW SYSTÈMES D'AMÉNAGEMENT SYSTÈMES OPÉRATOIRES IMPLANTS MATÉRIEL DE CONSOMMATION FONDATION

TechnolasPerfectVision­Pionnièredelachirurgiedel'oeilréfractive...........................4 ExpérienceavecINTRACORduCentrelaserEye4LifeàOlten.............................................6 Presbysmart«plus»deMTO....................................................................................................8 LENTISMplusToricd'Oculentis...............................................................................................9 . Expérienceavecl'«Add-On»deDr.SchmidtIntraocularlinsen ....................................... 10 . L'infrastructureWetlabàGivisiez..........................................................................................12 Appareilsàultrasonsnovateursd'Accutome......................................................................13 EngagementhumanitairedemédecinssuissesenAlgérie.............................................. 14 L'«iMics1»deHOYA:désormaisaussi«preloaded»............................................................ 16 ExpérienceaveclaHOYAHY65BB......................................................................................... 16 Chirurgieinnovatricedelacataracte­unrapportducabinet.........................................17 ÉlargissementdudomainestandarddesLIOstoriquesd'Oculentis............................... 18 ÉTUDES&PUBLICATIONS....................................................................................................... 19 Oertlifaros­uneclasseensoi..............................................................................................20 Pratiquedelavitrectomiegrâceaufarosd'Oertli..............................................................21 AvecPASCAL,Topconentresurlemarchédelasersthérapeutiques............................... 22 2RT-RetinalRegenerationTherapyd'Ellex........................................................................24 Expérienceavecl'iVued'Optovue,l'OCTpourlecabinet.................................................. 25 GENIUSdeBrumaba­unpartenairefortensalleopératoire.........................................26 TraitementlaserMicroPulsed'Iridexprotégeantletissu.................................................28 iGen­l'implantaucollagènedeLifeSpringBiotech........................................................30 Aucunoeilnerestesec­HYLO-COMODdePharmaMedica.............................................31 MediconsultSAaidelesaveuglesauTchadetauPerou................................................... 32

CONTENU

2

CLINS D'OEIL 1/2011

optimal», comme l'explique le Dr Mark Tomalla, Médecin-chef de la Clinique Ophtalmique de Duisburg et utilisateur d'INTRACOR dès la première heure. Pour toute information concernant la technique INTRACOR ainsi que les adresses d'ophtalmologues l'utilisant, veuillez consulter Internet sous www. intracor.net ou www.better-readingvision.net. Pour en savoir plus sur les lasers de Technolas rendez-vous à la page 4, et pour le rapport des premières expériences effectuées avec INTRACOR en Suisse, veuillez lire dès la page 6! Résolution des problèmes au moyen des cristallins intraoculaires Il existe deux possibilités: soit, en cas de diagnostic effectué simultanément d'une cataracte et d'une presbytie, on choisit un implant à plusieurs fonctions, soit on choisit une optique spécifique en sus d'un cristallin artificiel. Une optique plurifonctionnelle Pour la correction simultanée d'une cataracte et d'une presbytie, il existe différents cristallins artificiels à disposition. Grâce à la répartition particulière des surfaces optiques, il est possible de corriger en même temps le domaine de loin et le domaine fonctionnel de près. Les concepts optiques réfractifs et diffractifs montrent de bons résul-

tats ainsi qu'une grande satisfaction de la part des patients sur la base de leur addition modérée afin d'améliorer le domaine intermédiaire et le domaine fonctionnel de près. La LIO réfractive Mplus d'Oculentis est décrite plus en détail à la page 9. Deux optiques en vue pour une vision optimale ­ l'alternative à la chirurgie réfractive Les LIO «Add On» sont des implants secondaires qui, en sus d`une LIO du sac capsulaire, sont introduits dans le sulcus ciliaris. La première LIO «Add On» de l'entreprise Dr. Schmidt Intraocularlinsen a été implantée en l'an 2000 déjà. L'implant supplémentaire d'un cristallin artificiel diffractif «Add On» en silicone dans le sulcus de l'oeil pseudophaque offre de nombreux avantages. Séparés dans l'espace, la lentille en trois pièces au matériel en silicone et à la forme concave-convexe de haute qualité se stabilise dans le sulcus. Dr. Schmidt Intraocularlinsen a déjà fait de bonnes expériences avec la LIO diffractive sous forme de LIO du sac capsulaire. Son optique diffractive possède une addition de +3.5 D et permet ainsi une vision de près confortable. Le chirurgien peut implanter l`«Add On» en un seul implant ou un implant en deux phases. L'implantation a lieu via

un injecteur ou une pince à implantation des LIO pliables. Pour en savoir plus sur l'«Add-On» de Dr. Schmidt Intraocularlinsen, rendezvous en pages 10 à 11. Une précision réfractive au centième de dioptrie Le but de la LIO multifocale diffractive Presbysmart «plus» de l'entreprise MTO permet de se rapprocher de l'emmétropie. Elle est décrite en page 8.

LIO diffractive progressive Presbysmart «plus» de MTO

EVENEMENT

3eme rencontre «Come and See» au lac de Constance, du 1er au 3 juillet 2011

L'une des conclusions du meeting «Come and See» 2010 était: «On assiste rarement à un échange aussi passionné des connaissances et des expériences, il est rare que le temps soit utilisé pour des questions aussi intenses». Au début du mois de juillet 2011, cette journée interactive d'enseignement, d'apprentissage et de discussions s'est déroulée de nouveau sous le patronage du Prof. Dr Manfred R. Tetz, Berlin et a été utilisée plus que jamais pour l'échange de très haut niveau. Sur la base du succès des deux premiers meetings, le meeting «Come and See» du 1er au 3 juillet 2011 a eu lieu pour la troisième fois à nouveau à l'hôtel Bad Horn, canton de Thurgovie, au bord du lac de Constance. C'était à nouveau une rencontre de spécialistes germanophones venant d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse. Le choix des thèmes issus des domaines comme la vitrectomie, la chirurgie de la cataracte, l'implantation des cristallins et le glaucome, qui on été préparés par l'équipe d'experts «Come and See» ainsi que par d'autres orateurs extraordinaires, avait présenté une formation de haut niveau. Nous avons passé de nouveau deux jours de conférences intéressantes, de dialogues intenses et de discussions entre spécialistes. Cette réunion a eu lieu grâce aux entreprises partenaires Mediconsult, Hoya et Oertli. Nouvellement, nous nous réjouissons aussi du soutien de l'entreprise Dr. Schmidt Intraocularlinsen. Venez nous rendre visite en ligne sur www.come-and-see.ch et lisez sous peu plus de détails sur la conférence ophtalmologique «Come and See» 2011.

Vue du mont Pfänder sur le lac de Constance

CLINS D'OEIL 1/2011

3

SYSTÈMES OPÉRATOIRES

Technolas® Perfect Vision GmbH ­ Pionnière de la chirurgie réfractive de l'oeil

L'entreprise Technolas Perfect Vision GmbH, Munich, est leader dans le développement de technologies innovantes pour le traitement laser des amétropies. L'entreprise a été fondée en avril 2009 sous forme de jointventure entre la division spécialisée sur la chirurgie réfractive de l'oeil de Bausch & Lomb et 20/10 Perfect Vision AG, travaillant dans le même secteur. Pour l'instant, le portefeuille de produits se concentre sur les procédés et systèmes de chirurgie laser destinés à corriger l'hypermétropie due à l'âge que sont les lasers Excimer et les lasers à femto-secondes. En complément à ses systèmes de diagnostic et de traitement, Technolas Perfect Vision offre, via ses agences en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, des prestations de service de soutien sous forme de cours, de conseils professionnels ainsi que de service technique à la clientèle. Ce service est effectué en Suisse par la société Mediconsult. Procédés INTRACOR: étude et certification Le traitement de la presbytie selon le système INTRACOR avec le laser à femto-secondes développée par Technolas en Allemagne est considéré dans le monde entier comme une nouvelle application très prometteuse dans le domaine de la chirurgie réfractive. Testée au fil d'une étude clinique en 2008, cette procédure a été certifiée CE en avril 2009. Puisque le nombre de personnes âgées augmente continuellement, la correction de la presbytie prend toujours plus d'importance. Le dernier développement, tout comme la réelle innovation dans ce segment, est représenté par le procédé INTRACOR grâce au laser à femto-secondes Technolas. A l'origine développé spécifiquement pour le découpage de lambeaux LASIK, ce laser high-tech est déjà largement utilisé dans la chirurgie réfractive. Grâce à sa découpe précise ainsi qu`à la possibilité d'adapter la découpe de manière individuelle, le laser à femtosecondes Technolas, outre son application en chirurgie cornéenne curative, par exemple en kératoplastie, trouve également son utilisation dans des applications à invasivité minimale. L'idée a déjà été émise et bien pensée, selon laquelle l'entreprise Technolas Perfect Vision utiliserait son appareil pour une pure correction intrastromale des troubles de la réfraction afin d'éviter d'ouvrir ainsi la cornée lors du traitement. La condition principale à cette application est une application extrêmement précise de l'énergie laser ainsi que le fait que le laser à femto-secondes Technolas peut se concentrer dans n'importe quelle profondeur de la cornée. D'après des tests méthodiques et théoriques, le Dr Luis Ruiz, médecin colombien à Bogotá, a effectué ses premiers traitements dès 2007. En 2008, le procédé INTRACOR a été adopté dans le cadre d'une étude détaillée sous la direction de la Clinique Ophtalmologique Universitaire de Heidelberg dans le traitement de nombreux patients. Les principaux intervenants étaient le Professeur Dr Gerd Auffahrt et le Professeur Dr Mike Holzer, auxquels se sont associés le Dr Mark Tomalla de Duisburg, le Professeur Dr Michael Knorz de Mannheim ainsi que le Dr Tobias Neuhann de Munich. Sur la base des résultats positifs, ce procédé a été certifié CE en avril 2009 et a reçu son feu vert pour être utilisé chez les presbytes et en même temps chez les patients légèrement hypermétropes. Utilisation du procédé INTRACOR Avant le traitement en tant que tel, on relève des données pachymétriques et les valeurs K ainsi que les valeurs de réfraction, qui représentent la base du logiciel du laser à femto-secondes Technolas qui calcule le traitement. Après l'application superficielle d'un anesthésique local, l'oeil est centré sous le laser puis fixé. Pendant le traitement, le laser travaille dans une fenêtre de 15 à 20 secondes pendant que la procédure, d'une taille microfine et en anneau, traite à intervalles prédéfinis le stroma cornéen médian. Dans ce cadre, la cornée est escarpée en son centre afin d'obtenir un index de réfraction plus élevé et donc une

L'interface patient incurvée permet un positionnement exact du faisceau laser, alors que la courbure de la cornée reste pratiquement inchangée pendant l`intervention.

4

CLINS D'OEIL 1/2011

correction de la presbytie. Sur le plan post-opératoire, le schéma en anneau montre d'abord lors de l'application du laser sur le stroma de petites bulles qui disparaissent en l'espace de quelques heures. Des résultats stables Les résultats à six mois pour la vision de près non corrigée, mesurés à 40 cm de distance, ont montré un gain de la vision intermédiaire de plus de quatre lignes, avec en même temps, en moyenne, une vision de loin inchangée. La satisfaction des patients était très élevée, la plupart d`entre eux ont pu lire des journaux quotidiens à nouveau sans lunettes quelques jours déjà après l'intervention; et ce, bien qu'à des fins d'études, l'oeil traité était l'oeil non dominant, il s'agissait donc d'interventions monoculaires. Les avantages de la procédure INTRACOR résident aussi bien dans le danger d'infection très faible pour l'oeil traité que dans la guérison rapide, donc l'apparition des résultats désirés. À l'avenir, cette méthode devrait également permettre de corriger des amétropies légères. Technolas Excimer Workstation 217P et SUPRACOR La station de travail Technolas Excimer 217P est le nouveau laser Excimer de Technolas Perfect Vision. Le nouveau système inclut des fonctions novatrices assurant une utilisation plus agréable pour l'utilisateur, une économie de temps, une plus haute précision et de meilleures prestations. ZYOPTIX Personalized Treatment Advanced (PTA) est un algorithme de traitement développé par Technolas Perfect Vision destiné à corriger des aberrations d`ordre supérieur afin d'éviter d'induire des aberrations sphériques avec des résultats cliniques, à ce jour, inégalés. L'association de ces nouvelles fonctions entraîne entre autres un taux de traitements post-opératoires plus faibles, caractéristiques, de moins de 1%. Cela signifie dans l'ensemble une rentabilité accrue du traitement des troubles réfractifs.

Pour le traitement supplémentaire des patients presbytes, il existe, après de longues années de développement et d'études, un algorithme qui permet un tout nouveau traitement de la correction cornéenne au moyen du laser Excimer: SUPRACOR est un nouvel algorithme pour presbytie, optimisé concernant les aberrations, développé pour le traitement des yeux hypermétropes et myopes. SUPRACOR réunit la correction Excimer et l'expérience obtenue grâce à l'algorithme à femto-secondes INTRACOR ­ dans le but d'améliorer nettement les résultats et la satisfaction d'une correction de presbytie par Excimer. Alors que d'autres procédures visant à corriger la presbytie par Excimer entraînent des aberrations dans la région pupillaire, SUPRACOR permet une amélioration de la vision de près sans aberrations induites. Cette nouvelle méthode est certifiée CE depuis 2011 et sera bientôt disponible en Suisse également. Le nouveau Laser 217P Excimer permet en outre une durée de traitement raccourcie de 20%. L'utilisation d'une carte de traitement pour tous les types de traitement ZYOPTIX ainsi que le renoncement à des intervalles de traitement pendant l'opération sont deux des propriétés essentielles assurant un meilleur flux thérapeutique. La nouvelle lampe à fente of fre une visualisation excellente sans que le patient ne doive se lever de son lit d'examen. Ceci contribue à un meilleur flux de patients en salle d'opération. La pachymétrie à cohérence optique

(OCP), disponible en option, représente le standard d'or de la pachymétrie sans contact et fournit en continu des mesures à haute résolution pendant l'intégralité du traitement. La station de travail utilisée avec le laser à femto-secondes 520F de Technolas réunie à la table de traitement du patient garantit un meilleur flux de travail pour le traitement LASIK ainsi que pour le traitement INTRACOR. Il est possible en outre d'intégrer un matelas chauffant dans le lit, ce qui favorise le traitement et le confort du patient lors de l'opération. L'appuie-tête automatiquement réglable assure un meilleur positionnement de la tête du patient. L'exactitude et la sécurité sont accrues grâce à la technologie Advanced Control Eyetracking (ACE), un système de rotation eyetracker, qui poursuit les mouvements oculaires pendant l'intégralité du traitement et qui, en même temps, adapte le schéma d'ablation. En outre, la technologie ACE permet la fonction de reconnaissance de l'iris pour tous les traitements ZYOPTIX. La technologie ACE compense les mouvements oculaires suivants: mouvements rotatoires dynamiques, torsion oculaire statique, déplacement du centre pupillaire, suivi actif x/y, mouvements oculaires saccadés et mouvements oculaires sur l'axe z. Pour de plus amples informations ou pour obtenir l'étude «TrueSolutions for Presbyopia with Laser Technology», contactez-nous au moyen du formulaire fax-réponse annexé.

Seul laser à femtosecondes avec procédé non-invasif INTRACOR pour le traitement de la presbytie.

CLINS D'OEIL 1/2011

5

EXPÉRIENCE PRATIQUE

Expériences avec INTRACOR du Centre laser Eye4Life à Olten

Le nouveau Centre laser Eye4Life a débuté son activité en automne de l'an passé à Olten. Le centre laser peut compter sur une expérience de plusieurs années des collaborateurs qui y travaillent: le Dr A. Heuberger (Olten), le Prof. Dr T. Schlote (Bâle) et le Dr A. Junghardt (Baden) ont mis leurs forces en commun pour établir ce centre et se sont donné pour but d'intégrer les tendances actuelles en matière de chirurgie réfractive. Outre la correction de la myopie et de l'hypermétropie au moyen du LASIK ou du PRK, on peut reconnaître certaines tendances. Depuis la première utilisation du PRK (1987, Prof. T. Seiler) et du LASIK (1989, Prof. I. Pallikaris), les directives d'utilisation et l'introduction du laser à femtosecondes réunissent probablement les plus grands achèvements de ces dernières années en chirurgie réfractive. En tenant compte des contre-indications générales, la chirurgie réfractive par laser a engrangé un taux de sécurité élevé. PRK et LASIK ne devraient donc pas, comme cela a toujours été le cas, être utilisés avant la 18e année, ou lors de maladies progressives de la cornée, de cataracte, de glaucome et de maculopathie exsudative. Afin de prévenir une kérektasie post-traitement par LASIK, il convient de s'assurer que l'épaisseur minimale de la cornée est de 500 µm et que le lit du stroma fait au moins 250 µm sous le lambeau. Le principe d'action du laser à femtoseconde est basé sur une lumière pulsée ultra-courte (1 fs = 10 -12 s) avec une longueur d'ondes de 1043 nm. Ce laser n'est pas destiné avant tout à éliminer les tissus comme le laser Excimer, mais il est considéré comme un instrument d'incision très précis, toute forme d'incision impliquant un milieu transparent comme la cornée pouvant être en principe considérée. Ainsi, le laser à femto-seconde a trouvé un nombre d'applications et trouve de plus en plus de possibilités d'utilisation. En font partie l'incision en lambeau en cas de LASIK, l'incision en tunnel pour les segments cornéens en anneau, la kératoplastie, les corrections d'astigmatisme ou l'extraction du lenticule. Technologie laser au Centre laser Eye4Life Le Centre laser Eye4Life a été complètement réorganisé en automne de l'an passé en un lieu de la Froburgstrasse à Olten, non loin du centre-ville et de la gare, la possibilité étant donnée de réorganiser les locaux aux besoins d'un centre laser moderne. L'élément central de l'appareil est la Femtosecond Workstation 520 et l'Excimer Workstation de l'entreprise Technolas Perfect Vision GmbH, Munich. Dans ce cadre, non seulement le laser à femto-secondes offre de nombreuses possibilités inédites; même avec le laser Excimer, il est possible de procéder à des algorithmes de laser spéciaux, qui permettent par exemple

Salle de réception et d'attente agréables

6

CLINS D'OEIL 1/2011

un traitement ménageant les tissus comme la mince cornée (Tissue Saving Treatment) ou le traitement d'aberrations d'ordre supérieur (Personalized Treatment Advanced). Traitement de la presbytie au moyen de la chirurgie au laser L'intérêt envers les procédés de correction par laser dans le traitement de la presbytie s'est bien établi et a entraîné le développement d'une quantité de projets. Le principe connu depuis le plus longtemps est celui de la monovision qui repose sur la souscorrection de l'oeil non dominant, ce qui est associé à une acuité visuelle réduite et au danger de problèmes de fusion. Une autre possibilité réside dans l'implantation intra-cornéenne de l'implant Kamra, qui est également un traitement monoculaire de l'oeil non dominant. Dans ce cadre, au moyen du laser à femto-secondes, on crée une poche intra-cornéenne qui permet un implant d'une épaisseur de quelques micromètres. L'implant lui-même fonctionne dans le sens d'un trou sténopéique par le renforcement de l'acuité en profondeur notamment dans le domaine intermédiaire. Procédé INTRACOR INTRACOR est un récent procédé laser à femto-secondes destiné à traiter la presbytie. Pour l'utiliser, il convient de choisir le laser à femto-secondes installé dans l'Eye4Life de l'entreprise Technolas Perfect Vision GmbH. Actuellement, il est adapté à de nombreux patients hypermétropes dont l'équivalent sphérique pour la vision de loin est compris entre +0.25 et +1.0. Un astigmatisme peut toutefois être présent légèrement (0.5 D). Le traitement est limité dans la majorité des cas au traitement de l'oeil non dominant. On dispose actuellement de 5 découpes annulaires intrastromales cylindriques proches du centre, sans qu'une lésion cornéenne ne s'ensuive. Les découpes annulaires entraînent une modification centrale de la courbure cornéenne et de la réfraction. Au Centre laser Eye4Life, le procédé INTRACOR est utilisé depuis octobre 2010 pour la première fois en Suisse pour traiter des patients adéquats. Juste après l'application du laser, on observe l'apparition de nombreuses petites bulles centrales (illustration 1), qui disparaissent après quelques

Laser à femto-secondes de Technolas

heures, de sorte que le jour suivant on ne voit plus que de fins petits anneaux (illustration 3). Durant le temps d'observation encore limité suivant l'intervention, on a remarqué une augmentation de l'acuité visuelle de près non corrigée chez tous les patients. Il convient toutefois d'être attentif, durant l'exécution très simple, au centrage très exact de la découpe de l'anneau. Et l'avenir? Le procédé INTRACOR est un grand progrès dans le traitement de la chirurgie au laser des patients presbytes; notamment les traitements surtout unilatéraux et le risque d'infection extrêmement faible représentent des points positifs. Il faut compter, dans les années à venir, avec, outre INTRACOR, d'autres développements techniques pour la correction de la presbytie. Actuellement, avant sa mise sur le marché, on trouve un procédé nommé SUPRACOR, qui représente une procédure semblable au laser Excimer dans la correction de la presbytie. Grâce à l'Excimer Workstation 217P de Technolas, tout traitement de presbytie chez les patients hypermétropes, myopes et emmétropes ainsi que les patients après LASIK précoce doit être possible. Les résultats d'études sont encore en attente. Vous trouverez de plus amples informations concernant notre nouveau Centre laser sous www.eye4life.ch.

1

Anneaux cornéens avec bulles d'air juste après le traitement par INTRACOR

2

Anneaux cornéens avec bulles d'air 3 h après le traitement par INTRACOR

3

Anneaux cornéens 1 jour après le traitement par INTRACOR

4

Anneaux cornéens avec bulles d'air 1 semaine après le traitement par INTRACOR

CLINS D'OEIL 1/2011

7

INFOTHÈQUE

Brochures d'information pour les patients

Mediconsult SA met à votre disposition quatre brochures informatives, concises et simples à comprendre, destinées à vos salles d`attente: · Cataracte · Glaucome · DMLA · Presbytie Ces quatre brochures d'information sont GRATUITES et vous pouvez les commander dans les langues suivantes: allemand, français et italien. Pour cela, veuillez utiliser le formulaire fax-réponse en annexe.

IMPLANTS

Presbysmart «plus»

Une lentille diffractive progressive de dernière génération ­ et la première qui offre une précision réfractive à 0.01 D!

S'approcher le plus possible de l'emmétropie devrait être l'objectif de toute chirurgie moderne de la cataracte et de la chirurgie réfractive. Des expériences ont montré qu'un résultat sphérique inexact influence fortement la qualité de la vision, et ce de manière plus désavantageuse que ce n'est le cas de beaucoup de troubles de la vision d'ordre supérieure (en cas d'oeil sain). Avec le nouveau concept de la Presbysmart «plus», MTO offre une très bonne acuité visuelle et une perception des contrastes élevée, «l'emmétropie parfaite» pour ainsi dire. La précision à 0.01 D permet de supprimer la part d'imprécision liée à l'implant. Une emmétropie parfaite (Vérifié par le recueil des résultats et études de praticiens français, suisses, belges, espagnols, allemands, etc.) Vos patients profitent d'une amélioration significative de leur vision dans le domaine intermédiaire. Un concept novateur et breveté de la zone diffractive permet, grâce à l'addition décroissante du centre de l'optique vers la périphérie, entre autres une perte de lumière plus faible ainsi qu'une perception des contrastes plus élevée par rapport aux autres LIOs multifocales classiques. L'addition pour la vision de près est disponible en deux puissances, +4.0 D et +3.5 D, en fonction des besoins et des activités du patient. Une étude (P. Chastang, France), menée avec la Presbysmart «plus» avec une addition de +4.0 D, a permis d'obtenir une amélioration de la vision dans la zone intermédiaire et de près. La Presbysmart «plus» possède une asphéricité neutre, ce qui présente l'avantage que la profondeur de champ est conservée et la LIO reste stable en cas de décentrage. Le concept unique et breveté d'apodisation permette de diminuer de façon importante les halos et autres phénomènes visuels nocturnes incommodants. Comme garantie de sa qualité optique, chaque Presbysmart «plus» est

ø 6.0 mm

ø 11.0 mm

Information aux patients sur les LIOs et déclaration de consentement pour lentilles particulières

Le développement de LIOs toujours plus spécifiques exige une assistance rigoureuse des patients. Depuis longtemps, une opération de la cataracte demande le consentement écrit du patient. Depuis l'an passé, nous vous offrons un formulaire, par lequel le patient peut par écrit donner son consentement à l'implantation d`une lentille spéciale (torique, jaune, multifocale, diffractive), et reconnaît prendre en charge ses coûts supplémentaires. Le verso décrit brièvement les différents designs optiques. Le formulaire est remis sous forme papier ou électronique en tant que document pdf et il est disponible en allemand, en français et en italien. Pour votre commande, il vous suffit d'utiliser le formulaire fax-réponse annexé.

fournie avec sa carte de dioptries et sa courbe MTF (Modulation Transfer Function) spécifique. Plus haute est cette courbe, meilleure sera la perception des contrastes et donc l'acuité visuelle du patient. Caractéristiques · Matériel acrylique hydrophile · Domaine de disponibilité 0.0 à +35.0 D par paliers de 0.01 D · Précision de LIO à 0.01 D · Design diffractif novateur · Distribution asymétrique de la lumière pour une meilleure perception des contrastes · Bonne vision intermédiaire sans perte de luminosité, halos, etc. · Implantation aisée à travers 1.5 mm · Positionnement spontané et bonne stabilité dans le sac capsulaire grâce à une légère rigidité de l'implant Comment déterminer l'intensité de la LIO Lors de biométrie optique, le biomètre vous montre la valeur «IOL Emme» audessous de la valeur proposée. Nous sommes à votre disposition en cas de demandes. Demandez les documents détaillés ou l'étude <Presbysmart «plus» (MTO) vs. AT-LISA (Zeiss)> au moyen du formulaire fax-réponse annexé.

8

CLINS D'OEIL 1/2011

IMPLANTS

LENTIS® Mplus Toric ­ la seule et unique LIO multifocale à l'effet «HD»: disponible en lentille toric!

LENTIS Mplus Toric ­ correction de l'astigmatisme et de la presbytie Les deux technologies de haut niveau de la lentille multifocale-torique LENTIS Mplus Toric réunissent la correction novatrice de la presbytie grâce à la lentille LENTIS Mplus, couronnée par un prix*, ainsi que le traitement optimal de l'astigmatisme grâce à la lentille LENTIS Tplus. Résultat pour le patient: une vision parfaite. La lentille multifocale-torique novatrice destinée à la correction de la presbytie et de l'astigmatisme associe deux technologie LENTIS qui ont fait leurs preuves: la technologie multifocale brevetée de la LENTIS Mplus, au design asphérique et asymétrique, à sa zone de vision de près en forme caractéristique de secteur et sans transition entre les zones de vision de près et de loin est completée par la fonctionnalité torique de la gamme Tplus. Le résultat en est une association des deux meilleures possibilités visuelles ainsi que la correction simultanée de deux défauts visuels importants. Technologie de la lentille multifocale de dernière génération Selon le principe réfractif, la lentille LENTIS Mplus Toric se caractérise également par une zone de vision de près, en forme de secteur, aux avantages importants pour le patient: réflexions et «sauts d'image», notamment au crépuscule ou contre la lumière, sont désormais évités car la lumière tombant sur la zone de transition au segment sectoriel intégré est réfractée de l'axe optique. L'accumulation de troubles qui surviennent en général en raison de modifications de courbure au niveau des surfaces optiques se voit ainsi éliminée. Il en résulte un important gain de vision de contraste. Grâce au design optique breveté, l'apparition d'images fantômes ou doubles se voit empêchée, comme l'effet d'éblouissement et de halos. En outre, la LIO multifocale se caractérise par une indépendance envers la pupille, une neutralité des aberrations, une addition garantie de 3 dioptries ainsi qu'une perte de lumière minime de moins de 5%. Fonctionnalité torique et propriétés d'implantation simplifiée Avec la lentille LENTIS Mplus Toric nous vous offrons une solution sur mesure pour les patients souffrant de presbytie associée à un astigmatisme cornéen. La LIO multifocale torique s'adapte, grâce à son optique spécifiquement conçue, à n'importe quelle forme de courbure de la cornée et permet ainsi une vision nette et claire. Unique: le placement fixé inférieur de la zone de vision de près multifocale et le tore adapté individuellement facilite l'orientation et, partant, de l'implantation. Le design éprouvé des haptiques plates garantit une stabilité plus élevée à la rotation. Avantages de la LENTIS Mplus Toric: · Vision naturelle des contrastes · Pas de saut d'images · Indépendance pupillaire · Addition de 3 dioptries · Apparition minimale de halos et de phénomènes d'éblouissement · Phase d'adaptation courte · Perte faible de lumière (< 5%) · Correction individuelle de l'astigmatisme cornéen Des plus amples informations sur la Mplus Toric et l'étude «A new concept of multifocal intraocular lens technology», veuillez les commander au moyen du formulaire fax-réponse.

11.0 mm

6.0 mm

LENTIS Mplus Toric: une lentille multifocale monobloc en acrylate HydroSmart avec son verso asphérique et sa vaste partie sectorielle de près

* Au Festival du film ASCRS 2010 (Boston) le Professeur Jorge Alio (Espagne) a reçu, dans la catégorie «INSTRUMENTS & DEVICES/IOLS», l'Oscar «Runner-Up» pour son court-métrage Mplus «A brand new multifocal IOL technology: Benjamin Franklin`s idea from past to present.»

Réception de lumière; ceci entraîne deux points focaux pour une vision claire dans le domaine de près et de loin, avec une transition souple

CLINS D'OEIL 1/2011

9

INTERVIEW

Expériences avec l'«Add-On» de Dr. Schmidt Intraocularlinsen GmbH

Interview du Dr méd. Armin Junghardt, Baden Les questions ont été posées par Cora Gebhard, Mediconsult SA, Givisiez.

Clinsd'OEils:DocteurJunghardt,le12 novembre2010vousavezimplanté unelentillesphérique«Add-On» chezl'undevospatients.Décriveznouss'ilvousplaîtl'anamnèsepersonnelledupatient? Dr méd. A. Junghardt: Il s'agissait d'un monsieur de 70 ans qui avait un peu de peine en tant que joueur de golf avec son hypermétropie de +4.0 à droite et de +4.5 à gauche. En ce qui concerne le cristallin étonnamment clair, il avait une acuité visuelle de 1.2 des deux côtés. En ce qui concerne la cataracte qui devait être en train de se développer vu l'âge du patient, on a procédé selon son désir à un procédé par femto-laser des deux côtés. L'objectif était d'atteindre une monovision, c'est-à-dire que l'oeil droit a été corrigé pour une emmétropie et l'oeil gauche à une myopie (-1.0). Finalement, l'évolution a montré en raison de la cataracte des deux côtés une progression de la myopie, de sorte qu'en février 2008 l'opération de la cataracte a dû être effectuée d'abord à droite, puis à gauche. Cette procédure s'est avérée délicate en raison d'une chambre antérieure plate (hypermétropie) et de fibres de la zonula relâchées. Malgré toutes les astuces dans le calcul de la réfraction ciblée (jusqu'à HaigisL) d'après Lasik, le patient a atteint à l'oeil gauche -3.75 au lieu de -1.0. Il était bien plus myope que prévu, et ce malgré une lentille Hoya en 3 pièces (Hoya AF-1 YA-65BB). La discision de la cataracte secondaire par laser YAG a certes entraîné une meilleure acuité visuelle mais sans éliminer la myopie. On comprend que le patient avait des problèmes avec son anisométropie. Comment résoudre ce problème? Un changement de lentille n'entrait pas en ligne de compte après une opération de la cataracte difficilement effectuée au préalable. Dans l'idéal, une lentille supplémentaire aurait résolu le problème. Mais en existait-il une autre? Naturellement, il existait de telles lentilles, et ce depuis l'an 2000, comme je l'ai appris plus tard.

Dr méd. Armin Junghardt, Baden

Commentavez-vousfaitlaconnaissancedelalentilleintra-oculaire «Add-On»? Dr méd. A. Junghardt: Lors du DOC 2009 à Nuremberg. Là-bas, j'ai cherché intensément une «lentille complémentaire» pour mon patient et j'ai eu la chance de tomber sur l'entreprise Dr. Schmidt Intraocularlinsen. Dr. Schmidt Intraocularlinsen m'était très connu, notamment par la première implantation de la lentille torique Schmidt en Suisse. Pourquellesraisonsavez-vousdécidé d'implanterunelentille«Add-On»? Dr méd A. Junghardt: Compléter une réfraction ciblée non atteinte me semblait plus simple que de recommencer depuis le début. Cela signifie que l'explantation d'une lentille du segment postérieur avec toutes les complications associées, notamment lorsque la situation de départ est difficile, représente probablement un plus grand risque, plutôt que compléter la valeur résiduelle avec un mince complément. Le cours de certification obtenu lors du DOC 2010 sur les LIOs «Add-On» a ôté mes derniers doutes. On a entendu des exposés du Prof. Küchle d'Erlangen et du Dr WalterRoessler de Lauf. Ils bénéficient d'expérience avec les lentilles «Add-On» avec une période d'observations post-opératoires de 10 ans. De nombreuses informations importantes ont été fournies sur la lentille «Add-On», par exemple on s'est rendu compte que la distance

entre les deux lentilles est en moyenne de 460 microns, qu'il n'y a donc pas de contact entre les deux lentilles, qu'aucun glaucome n'était apparu (opération sans iridectomie), et aucun état résiduel d'irritation avec sécrétion de fibrine. Aucune lentille «Add-On» n'a dû être explantée à ce jour. C'est dans l'ensemble un bon choix pour les patients à problèmes ou exigeants. Commentavez-vousimplantélalentille«Add-On»?Commentaeulieu l'implantationdevotrepointdevue? Dr méd A. Junghardt: J'avais sous-estimé l'implantation de la première lentille intra-oculaire «Add-On». Il faut utiliser du matériel très visqueux, afin d'atteindre une lente sortie de la LIO du shooter. De même, l'injecteur doit être bien vissé (bien plus que d'habitude), afin de placer la lentille dans sa situation correcte au niveau du sulcus. Cette procédure ne doit en aucun cas être sous-estimée et il est fortement conseillé de s'exercer au préalable. Pendant un moment le patient a présenté un oedème cornéen, qui s'est rapidement résorbé. Le résultat est excellent. Quelleestl'acuitévisuelledupatient? Est-ilsatisfait? Dr méd A. Junghardt: Le patient est très satisfait. La myopie pré-opératoire de -3.25 sph a pu être réduite à -1.25 sph. Ainsi, son anisométropie est réduite et la réfraction initialement ciblée

10

CLINS D'OEIL 1/2011

IMPLANTS

Deux optiques pour une vision optimale ­ l'alternative à la chirurgie réfractive

a pu être atteinte. Il possède ainsi la vision de loin pour faire du golf et la vision de près pour lire. Lalentille«Add-On»existesous formesphérique,toriqueetmultifocale(diffractive).Dansquelscas utiliseriez-vousànouveaul'unedeces solutions? Dr méd A. Junghardt: Je n'ai à ce jour expérimenté que la lentille sphérique «Add-On». Il est rare d'obtenir de mauvaises réfractions-cibles, mais elles peuvent survenir! Si je rencontrais une pareille situation à l'avenir, je prendrais en compte, sans aucun doute, une lentille «Add-On». Je trouverais aussi intéressant d'utiliser les possibilités des lentilles «Add-On» toriques et multifocales. Quelssontpourvouslesavantages d'uneIOLpseudophaquecomme l'«Add-On»? Dr méd A. Junghardt: L'avantage est évident: il s'agit d'un complément d'une situation déjà existante. Nous ne devons pas recommencer depuis le début. Cela minimise le risque d'intervention pour le patient et facilite le travail du chirurgien. Il est intéressant de savoir qu'à la lampe à fente, malgré la lentille «AddOn», nous ne voyons qu'une seule lentille. On ne voit pas de paquet épais, mais la situation ressemble à une lentille de segment postérieur normale. Àquirecommanderiez-vousl'implantationd'unelentille«Add-On»et pourquoi? Dr méd A. Junghardt: Il est recommandé de laisser cette procédure aux mains d'un chirurgien expérimenté dans la chirurgie du segment antérieur. Un bref cours est recommandé tout comme l'exercice à sec de cette intervention, notamment la manipulation de l'injecteur. Moi-même, je compte utiliser de plus en plus la lentille «Add-On»*. DocteurJunghardt,nousvousremercionspourcetentretienapprofondi.

* Le médecin interrogé n'a aucun intérêt financier avec la méthode décrite.

CLINS D'OEIL 1/2011

Les LIOs «Add-On» sont des implants secondaires qui sont introduits dans le sulcus ciliaris en sus d'une LIO pour le sac capsulaire. La technique moderne «Add-On» se démarque nettement par rapport aux anciennes solutions «PiggyBack», en raison d'une localisation séparée des deux LIOs. Alors que, jadis, on plaçait deux LIOs dans le sac capsulaire, la LIO «Add-On» est séparée spatialement de la LIO pour le sac capsulaire par sa fixation dans le sulcus ciliaris. La LIO «Add-On» de Dr. Schmidt Intraocularlinsen a donc été spécifiquement développée pour les exigences spécifiques des implantations pseudophaques dans le sulcus. L'implantation s'effectue via une pince à implantation

des LIO pliables ou un injecteur. Ses avantages · Plus fiable et moins traumatisant · Option de «restitutio ad integrum» · Réversible · Alternative à la chirurgie réfractive par laser · Logistique et entreposage de la LIO simplifiée · Une gamme de dioptries très large · Combinaisons différentes possibles Demandez de plus amples informations sur le produit ou la publication «Addon-Intraokularlinsen» au moyen du formulaire fax-réponse annexé.

Un «Fine-Tuning» réfractif Stratégie en deux sessions La LIO «Add-On» est implantée lors d'une seconde séance opératoire dans un oeil pseudophaque. Domaines d'utilisation: · Correction des troubles sphériques et de la réfraction torique (hypermétropie, myopie) · «FineTuning» après opération de la cataracte Stratégie en une session La LIO «Add-On» et la lentille pour le sac capsulaire sont implantées lors de la même session opératoire. Domaines d'utilisation: · Presbytie pseudophaque · Astigmatisme cornéen

11

EVENEMENTS

EVENEMENT

L'infrastructure Wetlab à Givisiez

Soucieux d'accompagner les professionnels de l'ophtalmologie dans l'amélioration constante de cette spécialité, Mediconsult SA offre depuis janvier 2010, dans son agence romande de Givisiez près de Fribourg, la possibilité de participer à des wetlab au sein même de nos locaux. Le Dr méd. B. Pilly et le Dr méd. D. Bertschinger ont bien voulu nous faire part de leurs impressions quant aux wetlab effectués. Recueillir leur propos nous permet d'évaluer et d'améliorer la qualité de nos prestations fournies lors des workshops. Qu'est-cequimotiveleschirurgiens àsuivreunwetlab?Quepensent-ils decesséminaires?Lerythmechoisi convient-il? Selon les ophtalmologues interrogés, les wetlab permettent surtout de maintenir les acquis opératoires. Le fait d'avoir accès à plusieurs types de lentilles, représente une grande attraction. «Cela nous permet d'utiliser et découvrir des implants que l'on ne pose pas encore en bloc ou très peu», explique le Dr Pilly. Le Dr Bertschinger souligne le concept inhabituel des ateliers Mediconsult à Givisiez: «Le cadre est familiale, pas comme les autres ateliers où nous sommes encadrés par des chirurgiens aguerris. C'est très bien, le fait d'être seul, de travailler à son rythme. Le manque de supervision n'est pas un défaut, nous ne sommes pas dans l'apprentissage. Il s'agit bien plus de maintenir des acquis opératoires», déclare-t-il. Les deux médecins installés saluent la possibilité de suivre un workshop tous les un à trois mois afin de pouvoir conserver leurs compétences et de parfaire leur formation continue. Ils considéreraient comme une amélioration une meilleure assistance pour le paramétrage des machines. Conclusion:l'organisationdenos ateliersalaisséuneimpressionabsolumentpositive. Le Wetlab entièrement équipé bénéficie sans doute d'un potentiel d'attraction élevé et encourage son utilisation, grâce à son concept inhabituel. Nous offrons aux praticiens la possibilité de s'entraîner, tout en leur permettant de découvrir ou de se familiariser avec notre gamme de produits. Veuillez simplement remplir le formulaire fax-réponse annexé pour indiquer votre intérêt à nos ateliers ou pour recevoir des informations sur des wetlab programmés.

Ce rapport se base sur un entretien avec le Dr méd. B. Pilly et le Dr méd. D. Bertschinger de l'Hôpital de la Providence, Neuchâtel, dans le cadre des workshops du 16 et 23 décembre 2010.

104e congrès SSO à Interlaken 1er au 3 septembre 2011

Par roulement, le congrès SSO de cette année aura lieu à Interlaken. Les organisateurs ont procédé à certaines modifications dans le déroulement du congrès, en faveur de la multiplicité des langues parlées. Nous nous réjouissons, dans toutes langues parlées au cours de ce congrès, de vous souhaiter la bienvenue à notre stand et de vous présenter les dernières innovations ainsi que notre qualité habituelle à notre stand Mediconsult. Pour de plus amples informations veuillez consulter www.sog-sso.ch.

Congrès ESCRS à Vienne 17 au 21 septembre 2011

Le congrès ESCRS aura lieu à Vienne. Nous nous réjouissons de visiter ce congrès promettant de nombreuses nouveautés ainsi qu'un programme scientifique international. Pour de plus amples informations, veuillez consulter www.escrs.org.

12

CLINS D'OEIL 1/2011

SYSTÈMES DIAGNOSTIQUES

Appareils à ultrasons novateurs d'Accutome

Une biométrie à ultrasons, c'est un A+ pour votre cabinet! Le biomètre à ultrasons A-Scan plus «Accusonic» d'Accutome ajoute un plus à votre cabinet. En effet, cet appareil permet des mesures reproductibles et précises de la longueur axiale de l'oeil en quelques secondes, de manière automatique ou manuelle. Vous pouvez choisir entre la méthode à immersion ou de contact. La sonde de 10 MHz possède une lumière fixe. L'appareil est maintenu à la main ou peut être monté sur la lampe à fente. diverses d'une résolution de +/- 1 ainsi qu'avec le calcul de la moyenne, vous disposez d'une prédiction fiable de la pachymétrie. Au moyen de quelques touches vous obtenez la PIO corrigée en fonction de la pachymétrie mesurée. La batterie au lithium à longue durée de vie permet environ 15'000 mesures. B-Scan plus postérieur: une prédiction en peu de temps ­ ici ou ailleurs Ce B-Scan destiné au segment postérieur est caractérisé par sa mobilité élevée. Le système est composé d'un logiciel qui peut être installé sur n'importe quel PC sans dépenser un centime, ainsi que de la sonde à 12 MHz, qui peut être rattachée au PC via un port USB. Utilisable rapidement et n'importe où, ce B-Scan vous fournit des informations précieuses et des images précises du corps vitré, de la rétine, des artères et de la sclère. À part les images individuelles, on peut aussi enregistrer des vidéos, ce qui permet de ne perdre aucune image. De nombreuses applications dans ce logiciel vous permettent des paramétrages individuels pour les scans et l'élaboration des images. Les rapports de pression peuvent être assemblés pour un nombre de scans au choix. Le même logiciel est utilisé par le BScan UBM. B-Scan UBM: la sonde entre vos mains, le segment antérieur dans votre champ de vision Le B-Scan UBM vous permet une vue respectable du segment antérieur. Il vous offre 48 MHz et des images riches en informations avec une résolution de 15 µ en axial et 50 µ en latéral. Avec un angle de scan de 60° vous disposez d'un large spectre. La sonde est optimisée pour le segment antérieur complet, mais il recense aussi d'autres informations jusqu'à l'arrière de la lentille. Les mesures «sulcus à sulcus» vous donnent une bonne vue d'ensemble de la situation dans la chambre antérieure. Tout cela est visible avec une seule sonde! Comme dans le cas du B-Scan plus, vous restez indépendant du lieu: placez la sonde là où se trouve le logiciel sur PC, et vous êtes prêt pour les mesures: flexible, rapide et fiable. Vous utilisez déjà le B-Scan plus? Le B-Scan plus et le B-Scan UBM · utilisent le même logiciel · sont appliqués de la même façon · offrent un maniement simple · donnent des informations rapides · s'appliquent pour le segment antérieur et postérieur Demandez les documents détaillés sur le produit au moyen du formulaire faxréponse annexé.

PachPen

Accusonic

Le logiciel d'utilisation intuitif avec l'écran LCD pauvre en reflets rend la mesure simple, rapide et sûre: mesurer, calculer, documenter. En sus de la longueur axiale, l'Accusonic montre l'ACD, l'épaisseur de la lentille ainsi que la dimension du corps vitré. Grâce à Hoffer@Q, Holladay, SRK/T et Haigis vous êtes toujours certain de disposer de la formule correcte des différentes longueurs des yeux. Vos LIOs sont recensées dans la banque de données et les constantes A peuvent être personnalisées. Sur demande, l'appareil peut être équipé d'une imprimante. PachPen: Plus d'informations entre vos mains! Avec 85 g en mains seulement, la technologie digitale et la grande reproductivité de +/-5 µ met entre vos mains le monde de la pachymétrie. Car grâce à la forme ergonomique du PachPen celle-ci est entre vos mains de manière sûre. Grâce au toucher «doux» de la sonde, vous garantissez à vos patients le confort désiré. Avec huit mesures

B-Scan plus

B-Scan UBM

CLINS D'OEIL 1/2011

13

EXPÉRIENCE PRATIQUE

Engagement humanitaire de médecins suisses en Algérie

Rapport du Dr méd. A. Dosso et du Dr méd. S. Dreifuss, Hôpital Universitaire de Genève

Du 29 janvier au 16 février 2011, plusieurs spécialistes ont fait le déplacement de l'Hôpital Universitaire de Genève et de l'Hôpital Cantonal de Fribourg pour un engagement humanitaire dans la clinique ophtalmique de l'Hôpital dans la ville désertique de Timimoun au coeur de l'Algérie, à 1200 km au moins de la capitale Alger. Le but de notre engagement consistait à transmettre nos connaissances en matière de chirurgie de la cataracte, notamment de la phakotechnique, aux ophtalmologues, aux anesthésistes et au personnel opératoire en Algérie. De l'Hôpital Universitaire de Genève ont participé deux ophtalmologues (Dr méd. A. Dosso, Dr méd. S. Dreifuss), un infirmier-anesthésiste (P. Avrillon), deux instrumentistes (C. Régnier, H. Demir-San), et deux aides de salle (E. Calvo, M. Benabdallah). De l'Hôpital Cantonal de Fribourg ont participé trois ophtalmologues (Dr méd. P. De Gottrau, Dr méd. L. Morisod-Arquint, Dr méd. A. Movaffagy), un anesthésiste (Dr méd. F. Schoenenweid), deux infirmiers-anesthésistes (Y. Rekibi, Z. Aissiouane) deux instrumentistes (M. Doret, M. Panchaud) ainsi que deux aides de salle (C. Schoenenweid, L. Bochud). Outre notre engagement, nous avons été soutenus par du personnel algérien, c'est-à-dire six ophtalmologues de différentes régions du pays, ainsi que plusieurs soignant en anesthésie et instrumentistes de l'Hôpital de Timimoun. Financement Le ministère algérien de la santé a pris

Salle d'opération à l'Hôpital de Timimoun

en charge nos frais d'hôtel et de nourriture, le ministère de la solidarité tous les coûts de visa ainsi que les deux nuitées à Oran et à Alger. Tout le matériel ophtalmologique (instruments, deux appareils à phacoémulsification, implants intraoculaires, matériel de consommation nécessaire) a été organisé et emmené par les organisateurs suisses. Deux salles d'opération, un microscope opératoire, deux tables d'opération ainsi qu'un bureau d'examen ont été mis à disposition par l'Hôpital de Timimoun. Nous avons payé nos billets d'avion nousmêmes. C'est à signaler que les médecins algériens aussi, tout comme trois autres spécialistes, ont travaillé à titre bénévole.

Résultats On a décompté 1123 consultations ophtalmologiques (en moyenne 70 par jour), résultant en 166 opérations de la cataracte avancée et cécitante, à succès, tout comme deux cas de strabisme et deux cas opérés en urgence. Les infirmiers-anesthésistes et les instrumentistes de l'Hôpital de Timimoun tout comme les ophtalmologues algériens ont très vite acquis ou amélioré les techniques opératoires. Impressions Nous avons à nouveau été reçus avec efficacités, gentillesse et chaleur par les autorités algériennes, que ce soit à Alger, Oran ou Timimoun. Durant toute la période de la mission, nous

14

CLINS D'OEIL 1/2011

Timimoun

Détente après une rude journée opératoire dans une tente bédouine

Nadia, Fatima, aides de salle, et Angelina, responsable de la stérilisation

nous sommes sentis en parfaite sécurité. Comme l'année passée, nous avons bénéficié d'une collaboration et d'un engagement de tout le personnel du bloc opératoire de l'hôpital. Nous avons également été ravis de constater que les connaissances et les techniques qui avaient été enseignés au cours de la mission en 2010 ont été totalement intégrées ce qui nous a permis d'être plus efficace lors de cette deuxième mission. Nous avons vécu des moments très émotionnels et motivants, lorsque nous avons vu par exemple la distance depuis laquelle les patients venaient nous consulter (p. ex. de Ghardaia, ce qui exige un voyage de plus de 630 km en bus!), ou l'instant pendant lequel

un patient de 70 ans a été capable de voir à nouveau après 20 ans de cécité! De même, la présence soutenue et le travail magnifique de Madame Fatiha, infirmière-chef, de Mr. Kadiri Hocine, économe, du Dr méd. Chérif Boussad, médecin généraliste bénévole, du Dr med. Baha, médecin-chef du service d'ophtalmologie, et des six médecins ophtalmologues algériens Dr méd. Assia Afane de Bénisaf, Dr méd. Linda Mouloudi d'Adrar, des Drs méd. Rida et Feriel Nadjib de Sétif, Dr méd. Farid Ait-Allaoua de Eloued et du Dr méd. Raouf Elmahani de Blida ont été digne d'éloge. Ils nous ont transmis leur enthousiasme quotidiennement, ce pour quoi nous remercions cordialement toute l'équipe algérienne.

Dr méd. Nadjib, ophtalmologue de Sétif

Patient de Timimoun

CLINS D'OEIL 1/2011

15

ACTUALITÉ

L'«iMics1» de HOYA: hydrophobe ­ monobloc ­ micro-incision, désormais aussi «preloaded»!

La nouvelle LIO du fabricant bien connu de LIO HOYA tient ses promesses. C'est avec succès que nous avons pu introduire en Suisse cette lentille monobloc hydrophobe (NY-60) au design novateur et avons récolté de bonnes expériences depuis un an et demi. La lentille «iMics1» L'iMics1 combine les avantages connus d'une lentille monopièce, simple à implanter et facile à contrôler, avec ceux du matériau hydrophobe et de la technologie MICS. L'optique et les haptiques de l'iMics1 sont faites d'acrylate hydrophobe. Grâce aux extrémités des haptiques polymérisées bleues, il n'y a aucun problème d'adhésion possible de la haptique et de l'optique pendant l'implantation à cause du matériau différent. Les extrémités bleues permettent en outre un bon contrôle visuel à l'intérieur de l'injecteur et dans l'oeil. L'unique design de l'iMics1 garantit une excellente stabilité et un très bon centrage dans l'oeil. Propriétés de l'«iMics1» d'un coup d'oeil · Nouvelle construction monobloc · Matériel hydrophobe éprouvé · Optique de 6 mm, 12.5 mm de Ø total · Nouveau design des haptiques · Design ABC (Aspheric Balanced Curve) · Technologie moderne MICS (incision par 2.0 mm) Depuis peu, l'iMics1 est désormais disponible sous forme preloaded! Pour une implantation encore plus simple et sûre! L'injecteur «iSert» L'injecteur iSert est déjà très connu depuis que HOYA a commercialisé la lentille hydrophobe en trois pièces sous forme d'injecteur preloaded. Depuis début 2011 on dispose également de la NY-60 avec iSert! L'injecteur est conçu de sorte que le processus de pliage précédant le processus d'implantation soit exactement adapté l'un à l'autre, et que de possibles sources d'erreur puissent être évitées dès le départ. L'utilisation est simple; chaque étape est exactement décrite. Si vous désirez en savoir plus à ce sujet, demandez de la documentation ou une des études au moyen du formulaire fax-réponse.

INTERVIEW

Expériences avec la HOYA HYYA-65BB 6.5 mm

Brève interview du Prof. Dr méd. Carsten Framme, Inselspital, Berne Les questions ont été posées par Cora Gebhard, Mediconsult SA, Givisiez.

Clins d'OEil: Professeur Framme, vous implantez la lentille HOYA HYYA-65BB en acrylate hydrophobe. Qu'est-ce qui vous convainc de le faire? Prof. Dr méd. C. Framme: La grande optique de 6.5 mm, car elle offre au chirurgien de la rétine une meilleure vision sans réflexions gênantes en périphérie de la rétine. C'est justement un facteur important lors d'opérations combinées dans le segment antérieur et postérieur. Comment évaluez-vous le degré de difficulté et la sécurité de l'implantation? Prof. Dr méd. C. Framme: J'utilise l'injecteur bleu de HOYA et la cartouche D1. Ainsi, l'implantation est relativement simple. Comme j'effectue en général une implantation en deux étapes, je dois introduire la seconde haptique successivement dans la capsule, d'habitude de manière bi-manuelle au moyen de crochets et d'une fourche. Après une brève phase d'exercice, l'implantation est relativement sûre. Que pensez-vous du filtre de lumière bleue? Prof. Dr méd. C. Framme: Sur la base d'une protection possible de la rétine enrichie en lipofuscine liée à l'âge et sans inconvénient optique décelable, le filtre de lumière bleue est important pour moi. En principe, je n'implante que des lentilles à filtre de lumière bleue. Que désirez-vous de la part de l'industrie? Prof. Dr C. Framme: Pour l'instant, je suis heureux et n'ai pas de désir particulier. Professeur Framme, merci pour vos explications.

Prof. Dr méd. Carsten Framme, Inselspital, Berne

16

CLINS D'OEIL 1/2011

INTERVIEW

Chirurgie innovatrice de la cataracte ­ un rapport du practicien au cabinet

Interview avec le Dr méd. Nicolas Wetterwald, Berne Les questions ont été posées par Cora Gebhard, Mediconsult SA, Givisiez.

Clinsd'OEil:DocteurWetterwald,vous implantezdepuisplusd'unanlesLIOs iMics1(NY-60)jaunesdeHOYAavec unelargeurd'incisioninférieureà2.0 mm.Quelssontlesprogrèsquevous pourriezdéfinirenchirurgiedelacataracte? Dr méd. N. Wetterwald: Pour les chirurgiens qui effectuent des incisions dans la limbe ou de type clear cornea, la taille de l'incision n'est neutre sur le plan astigmate qu'inférieure à 2 mm. Lorsqu'on désire implanter une LIO «classique» sans élargir cette incision, alors, on est rassuré avec l'iMics1. Pour ceux qui ont l'habitude d'effectuer une ouverture sous forme de tunnel scléro-cornéen, la taille de l'incision ne joue pas un rôle si important quant à de l'astigmatisme. Par contre, une micro-incision amène une plus grande sécurité post-opératoire. L'iMics1 est également une bonne option dans ce cas. Qu'est-cequicaractérisel'iMics1par rapportauxautresLIOs? Dr méd. N. Wetterwald: Par chance, l'avantage de la lentille ne réside pas seulement dans la micro-incision. Avant tout, le matériel de la lentille est très stable, et ce pour longtemps. On n'observe aucun glistening ni whitening. La lentille «adhère» bien à la capsule de sorte que, pendant le processus de rétraction de la capsule, on n'observe aucun décentrage. La fonction optique reste également bien conservée grâce à un design asphérique particulier. Le taux d'OCP ressemble à celui des bonnes lentilles acryliques hydrophobes. Toutefois la LIO est plus fragile que les lentilles en acryle hydrophobes habituelles. Il est nécessaire de bien plier la lentille dans la cartouche. Le mieux est de préchauffer légèrement la lentille. Car la cartouche est mince, il vaut mieux ne la remplir que de BSS, car le visco nécessite de la place! Ainsi, la lentille passe plus facilement le canal jusque dans l'oeil. Je ne recommande pas non plus une implantation de type docking, c'est plutôt le tip qui doit pénétrer dans l'oeil. En cas d'incision étroite, il faut veiller à ce que le tip de la cartouche ne soit pas introduit dans le stroma. La lentille possède des haptiques passablement rigides. C'est bien pour le centrage dans le sac capsulaire, mais ça arrive vite qu'on ne voit pas qu'une haptique ne se trouve pas dans le sulcus parce que la lentille ne se déplace pas sur le côté. Vérifier la position de la haptique est, à mon avis, toujours nécessaire. L'iMics1serabientôtégalementdisponiblesousformepreloadedeninjecteur.Pourvous,quelssontlesavantagesetlesinconvénients? Dr méd. N. Wetterwald: Comme je l'ai déjà dit, la manipulation de la lentille hors de l'oeil est critique. Une lentille preloaded permet de contourner le problème. L'inconvénient est que la cartouche n'est conçue que pour des incisions supérieures à 2 mm. Avec une petite modification du tip de la cartouche, les implantations inférieures à 2 mm sont à nouveau possibles. Ce n'est donc qu'une question de temps. LeKR-1Westunsystèmecompactde frontd'ondesetdetopographiede Topcon,quevousutilisezégalement depuisquelquetemps.Comment reliez-vouslesinformationsdiagnostiquesetréfractivesfourniesparlesystème,àvotredécisiondechoisirlaLIO? Dr méd. N. Wetterwald: Cet appareil ou un autre fait partie de l'équipement indispensable de tout cabinet d'ophtalmochirurgien! Le logiciel est correctement adapté à notre pratique. On peut encore le perfectionner mais il est suffisamment prêt pour le cabinet. Un cinquième à un quart des patients nécessitant une opération de la cataracte reçoivent chez moi, en sus de la biométrie, une analyse du front d'ondes. Quand on implante une lentille torique, on recense avec cet appareil la situation parfaite pré- et post-opératoire. On peut ainsi poser simplement le pronostic d'astigmatisme post-opératoire dû à la perte du «contre-astigmatisme» de la lentille. De même, l'information donnée au patient est simplifiée. Grâce au KR-1W les myopies nocturnes sont faciles à identifier, aussi lorsqu'on considère une opération. L'évaluation d'une cataracte légère pour une éventuelle opération est simple et facile à documenter. Il est clair qu'en cas d'opacité importante du cristallin seules la cornée et la pupille peuvent être évaluées, puisque le rayon laser n'atteint pas le fundus. Une évaluation quantitative adéquate de l'optique reste difficile. Des connaissances minimales de l'analyse du front d'ondes sont hélas nécessaires. Commenttrouvez-vousletraitement duthèmedel'optiquesphérique/asphérique? Dr méd. N. Wetterwald: Les lentilles aspheriques supérieures à 26 D ont une meilleure courbe MTF que les lentilles sphériques. L'asphéricité, dans les cas d'IOLs de hautes dioptries, permet de compenser en quelque sorte la perte de valeur de la courbe MTF. Dès 26 D, il est recommandé d'implanter des lentilles sphériques, sauf en cas de pupilles petites ou décentrées, d'instabilité du sac capsulaire (les lentilles asphériques tolèrent mal un décentrage et une inclinaison) et de courbure anormale de la cornée (facile à diagnostiquer grâce au KR-1W de Topcon). En cas de cataracte juvénile, il faut être très prudent! Non seulement la dynamique de la pupille joue un grand rôle mais aussi l'asphéricité de la lentille, qui est différente de celle des patients âgés. Elle compense en général l'asphéricité de la cornée. Le choix adéquat du type de LIO est particulièrement important dans ce cas! Quepensez-vousdusujetconcernant lefiltredelumièrebleue:ouiounon? Dr méd. N. Wetterwald: Il est difficile d'avoir un avis objectif concernant la polémique sur le filtre de lumière bleue. Ce que l'on sait en effet, c'est que la lumière bleue est neurotoxique in vitro. Mais est-ce aussi valable in vivo? En général, j'implante des LIOs avec filtre de lumière bleue pour les raisons

CLINS D'OEIL 1/2011

Dr méd. Nicolas Wetterwald, Berne

17

Suite de la page 17

IMPLANTS

suivantes: 1. Elles réduisent la perception des éblouissements. En guise de confirmation objective, je peux vous indiquer une étude publiée récemment qui montre clairement que, grâce à une diminution de l'éblouissement, le nombre d'accidents d'automobile est plus faible que chez les conducteurs automobiles aux lentilles claires implantées. 2. Le patient est moins gêné par la coloration de la sclérose nucléaire que par la distorsion induite par la différence d'index. Grâce à une lentille munie d'un filtre de lumière bleue, le patient se rapproche de ses habitudes visuelles. 3. Le changement de couleur dans le domaine bleu-vert n'est pas démontré de manière significative. 4. Les troubles parfois cités dans ce cadre et de l'ordre du rythme circadien sont du domaine de l'homéopathie! La neurotoxicité de la lumière bleue est, par contre, une réalité. Son mécanisme est même connu. Mais attention: pour des raisons administratives peu claires, une lentille de filtre de lumière bleue est interdite aux pilotes! Docteur Wetterwald, nous vous remercions de vos explications très intéressantes.

Élargissement du domaine standard des LIOs toriques d'Oculentis

La LIO torique Tplus d'Oculentis destinée à l'astigmatisme cornéen offre désormais un domaine standard élargi: le secteur cylindrique a été étendu à +5.25 D (T6) et le domaine sphérique commence désormais dès +10 D. La LIO torique Tplus est disponible en deux variantes: · LENTIS LS 312/313 aux puissances cylindriques standardisées · LENTIS LU312/313 en tant que lentille «customized» aux puissances cylindriques standardisées jusqu'à +12.0 D. Commandez la vue d'ensemble des variantes disponibles au moyen du formulaire fax-réponse. LENTIS®Tplus LENTIS®Tplus LU312 LS312T1-6 customized standard Haptique Haptique à anse en C Délai de livraison Cylindre max. 1 semaine T1 +1.5 D T2 +2.25 D T3 +3.0 D T4 +3.75 D T5 +4.5 D T6 +5.25 D de +10 jusqu'à +30 D par pas de 0.5 D Haptique à anse en C env. 3 semaines par pas de 0.01 D jusqu'à +12.0 D

LENTIS Tplus avec haptique à anse en C LENTIS Tplus avec haptique plate

LENTIS®Tplus LS313T1-6 standard Haptique plate env. 1 semaine T1 +1.5 D T2 +2.25 D T3 +3.0 D T4 +3.75 D T5 +4.5 D T6 +5.25 D de +10 jusqu'à +30 D par pas de 0.5 D

LENTIS®Tplus LU313 customized Haptique plate env. 3 semaines par pas de 0.01 D jusqu'à +12.0 D

Sphère

6.0 12.0 12.0 mm 6.0 mm mm mm

11.0 11.0 mm mm6.0 mm mm 6.0

Tplus LU-312T

Tplus LU-313T

12.0 mm mm 12.0 mm 6.0 6.0 mm

11.0 mm mm 6.0 mm mm 11.0 6.0

Tplus LS-312T

Tplus LS-313T

18

CLINS D'OEIL 1/2011

ÉTUDES & PUBLICATIONS

Chaque édition de CLINS D'OEIL contient des extraits d'études cliniques et de publications dotés d'un numéro de référence. Au besoin, vous pouvez obtenir l'étude ou la publication complète. Pour ceci, veuillez reporter sur le formulaire fax-réponse le numéro de référence de l'étude désirée.

SEGMENT ANTÉRIEUR

Réf. N° 1.11 Réf. N° 5.11 Réf. N° 9.11

The new HOYA NY-60 iMics1 Microincision Intraocular Lens

Edge Profiles of Currently Available Intraocular Lenses and Recent Improvements

Compliance & cost concerns What's the role for SLT?

Introduction: One-piece intraocular lenses (IOLs) continue to grow in popularity. Reasons for this are the easy manipulation and implantation using injector systems and the rapid stabilization of the axial optic position and hence the refraction, which allows an early prescribing of the final spectacles. Réf. N° 2.11

Abstract: We evaluated the microstructure of the edges of currently available foldable intraocular lenses (IOLs). The methodology used assisted an IOL manufacturer (Hoya, Japan) to optimise the edge profile of its lenses. Réf. N° 6.11

In recent years the efficacy and affordability of glaucoma treatments has improved, and includes a range of medication options. Yet, it is a well-known fact that the costs of managing and treating glaucoma are still quite considerable. SLT has definitely proven to be more feasible. Réf. N° 10.11

Vereinfachte Abläufe, erhöhte Sicherheit. Preloaded-Systeme in der Kataraktchirurgie. Vorteile und Verbesserungspotenziale

Macular Function Cataract & Refractive Surgery Today asked five surgeons to discuss the importance of assessing macular function in cataract patients.

Ellex to Preview New Laser for Treatment of Age-Related Macular Degeneration

Einführung: Faltlinsen und Injektorsysteme sind in der Routine-Kataraktchirurgie heutzutage Standard. In einer Analyse im Zeitraum 1988 bis 2000 wird bei insgesamt 586 implantierten Faltlinsen eine Quote von 14.5 Prozent intraoperativ explantierten Faltlinsen aufgrund von Optik- oder Haptikschäden berichtet. Réf. N° 3.11

SEGMENT POSTÉRIEUR

Réf. N° 7.11

A Decade of Experience with SLT

· Summary of the studies about SLT and 10 years experience with SLT · Practical Tips · How has SLT helped my patients? · How did SLT help me? Réf. N° 8.11

TrueSolutions for Presbyopia with Laser Technology: Capturing the growing presbyopia market sector

· Strategy and Results for Offering INTRACOR · Experience With INTRACOR in Special Presbyopia Cases · Frequently Asked Questions on INTRACOR Réf. N° 4.11

Nine-Years Experience with Selective Laser Trabeculoplasty as Repeat Therapy after Primary and Secondary Treatment

Ellex Medical Lasers Limited, a global leader in ophthalmic laser and ultrasound technology, today announced that it will preview a prototype of its new Retinal Regeneration Therapy (Ellex 2RTTM) laser at the upcoming Royal Australian and New Zealand College of Ophthalmology (RANZCO) meeting in Adelaide, Australia, from Sunday 21 November 2010. The novel laser device, named RegenerisTM, is designed and manufactured by Ellex to deliver a controlled nanosecond dose of laser energy into the eye to treat a range of degenerative retinal diseases, including Age-Related Macular Degeneration (AMD).

Oculentis LENTIS Mplus: A new concept of multifocal intraocular lens Technology

Purpose: Clinical Evaluation of the Lentis Mplus. Conclusion: · Implantations uneventful · Excellent functional results · Minimal halos and photopic phenomena · High patient satisfaction of 95%

Purpose: To examine the incidence and cumulative probability of success of Selective Laser Trabeculoplasty (SLT) as repeat therapy, after primary and secondary treatment in patients with glaucoma. Conclusion: In this large long-term series, Selective Laser Trabeculoplasty was clinically effective, as primary and secondary treatment over almost nine years, with a high cumulative probability of success and low incidence of repeat therapy.

CLINS D'OEIL 1/2011

19

SYSTÈMES OPÉRATOIRES

Oertli farosTM ­ une classe en soi

faros est foncièrement une plateforme conçue en tant que combinaison pour les segments antérieur et postérieur de l'oeil, mais une extension ultérieure permet une transformation en un système phaco pur. L'équipe de développement d'Oertli s'est attaché à concevoir un appareil simple à manier, et compact. Compact signifie petit, léger, maniable, économique et surtout raisonnable, mais sans compromis en ce qui concerne ses prestations et sa facilité d'utilisation. Son maniement se fonde sur la commande éprouvée DirectAccess au moyen d'une pression sur une touche. On a consciemment renoncé à un écran tactile. faros est programmable individuellement pour 50 médecins. L'appareil est dirigé au moyen d'une nouvelle pédale double linéaire. De plus, l'appareil dispose de manière standard d'une télécommande sans câble. faros permet d'utiliser les techniques d'opération les plus modernes comme la vitrectomie mini-invasive par la pars plana au niveau du segment postérieur ou par technologie easyPhaco au niveau du segment antérieur. La technologie easyPhaco ­ Best Practice Fluidics! easyPhaco représente un saut quantique en matière de sécurité, de vitesse et de confort lors de la phaco émulsification. easyPhaco utilise un concept fluidique complètement nouveau aux paramètres de fluidité et de vide élevés. Un collapsus de la chambre est pratiquement impossible, et fait désormais partie du passé. Le rayonnement d'ultrasons s'effectue de manière purement axiale et l'efficacité du transport d'énergie représente Un chef d'oeuvre: le système One-Step PMS d'Oertli Au cours de ces 23 dernières années, la vitrectomie 23G est devenue le standard d'or en de nombreux endroits. Le très grand avantage du système 1-Step est l'économie de temps par rapport aux systèmes habituels 2-Step, puisque le positionnement du trocart a lieu en une étape. Grâce à une soupape en silicone intégrée, les trocarts Oertli sont auto-étanches. La membrane flexible en silicone permet d'introduire et d'extraire les instruments en douceur et garantit une pression intraoculaire constante. Afin d'assurer une sclérotomie absolument imperméable, Oertli a conçu un nouveau couteau à trocart à la géométrie d'incision spécifique. Grâce au support de conjonctive livré en association, l'inciseur peut travailler de manière très exacte et être introduit avec un angle optimal de 30°. Un autre avantage est le positionnement simple des tubulures de la perfusion au trocart qui peut être déplacé à tout moment pendant l'opération. Nous vous adressons volontiers de plus amples informations. Vous pouvez les commander au moyen du formulaire fax-réponse annexé.

Commande DirectAccess: maniement simple par pression sur des touches

un multiple du phaco traditionnel. Grâce au vide élevé et à la géométrie d'ouverture optimisée, il en résulte une meilleure occlusion et une force de soutien énorme du matériau nucléaire (holdability). Le rejet des fragments de lentilles est éliminé et l'énergie ultrasonique est absorbée par le matériau nucléaire. Le matériau lenticulaire est alors absorbé de manière magnétique grâce à easyPhaco jusqu'à l'ouverture du tip. La chambre reste entièrement dépourvue de turbulences. easyPhaco est disponible pour toutes les tailles d'incision, que ce soit pour des micro-incisions coaxiales avec l'easyTip CO-MICS (1.6 ­ 1.8 mm), pour une efficacité maximale grâce à l'easyTip 2.2 mm ou pour les noyaux extrêmement durs, avec l'easyTip 2.8 mm. easyPhaco est à la disposition des plateformes OS3, faros et CataRhex SwissTech, et elle peut être utiliser avec toutes les pièces manuelles Oertli. Il suffit de disposer d'un easy-Tip Oertli.

easyTip 2.8 mm

easyTip 2.2 mm

easyTip CO-MICS

20

CLINS D'OEIL 1/2011

INTERVIEW

Pratique de la vitrectomie grâce au farosTM d'Oertli

Interview du Dr méd. Étienne Bovey, Lausanne Les questions ont été posées par Emmanuelle Bourgeay, Mediconsult SA, Givisiez.

Clinsd'OEil:DocteurBovey,depuis septembre2010,vouseffectuezvos interventionschirurgicalesenmajoritégrâceaunouveausystèmefaros d'Oertli.Pourquoicechoix? Dr méd. E. Bovey: Mes relations avec la maison Oertli et particulièrement avec Monsieur C. Bosshard existent depuis longtemps et sont le fruit d'une excellente collaboration. Le dynamisme des fils Bosshard ainsi que le savoir-faire de la société Oertli m'a également conforté à l'idée de travailler avec l'appareil faros. Effectuez-vousdesopérationsdecataractecommedesvitrectomiesau moyendusystèmefaros? Dr méd. E. Bovey: Pour les vitrectomies, j'utilise régulièrement le système faros et j'ai l'intention de l'utiliser également pour les opérations de la cataracte. Quellessontlesdifférencesessentiellesdecesystèmeparrapportaux systèmesdelaconcurrencequevous avezessayés? Dr méd. E. Bovey: La différence primaire réside dans le silence du système faros, ce qui est extrêmement agréable en salle opératoire. L'appareil faros est compact et discret. C'est particulièrement bien venu si la salle d'opération est de petite dimension. Le système offre toutes les options nécessaires, sans aucun superflu. Les fonctions vitrectomies sont très performantes et chaque fonction a une réelle utilité. Ainsi, le nombre de coupes peut être augmenté jusqu'à 3000/min, ce qui me paraît amplement suffisant. La pompe péristaltique est en outre très performante. faros est facile à mettre e place entre chaque opération. Ainsi, par exemple, le pédale de contrôle est petite et facile à déplacer, les changements de cassette se font rapidement et simple, les tubulures sont très faciles à installer. En ce qui concerne la chirurgie antérieure ou postérieure, ou combinée, il n'y a qu'une seule référence de cassette. Quelspointsseraientàaméliorerafin d'optimiserencorelesperformances et/oulafonctionnalitédefaros? Dr méd. E. Bovey: En ce qui concerne la programmation du système, il pourrait être intéressant de disposer d'un écran plus convivial. L'appareild'Oertliestsuisseà100%. Celavoussemble-t-ilunesolutionplus économique/fiable? Dr méd. E. Bovey: Soutenir l'industrie suisse me semble important, mais uniquement à concurrence égale! Mon choix s'est trouvé être pour un appareil de fabrication suisse et dont le service après-vente se trouve à proximité. L'argument principal reste cependant, bien entendu, l'efficacité de la machine.

Dr méd. Étienne Bovey, Lausanne

Le système offre toutes les options

nécessaires, sans aucun superflu. Les fonctions vitrectomies sont très performantes et chaque fonction a une réelle utilité.

L'installationdel'appareilaublocopératoires'est-ellebiendéroulée? Dr méd. E. Bovey: Oui, très bien! Un des critères de choix a été également la disponibilité du représentant commercial. J'ai toujours plaisir à voir et recevoir l'équipe Mediconsult! Efficacité et simplicité sont des adjectifs qui les qualifient particulièrement bien! DocteurBovey,mercidenousavoir accordécetentretien.

CLINS D'OEIL 1/2011

21

SYSTÈMES OPÉRATOIRES

Avec PASCAL, Topcon entre sur le marché du laser thérapeutique

Le système de photocoagulation PASCAL (PAttern SCAn Laser) s'est remarquablement bien vendu en raison de sa capacité à fournir une photocoagulation laser délicate, diffusant une chaleur réduite, afin d'améliorer le résultat thérapeutique.

Ce système permet de raccourcir considérablement les durées des traitements en utilisant la technologie laser par impulsion à points multiples simultanée, qui a été brevetée. A ce jour, plus de mille unités ont été vendues dans le monde entier et près d'un million de patients ont été traités par le système PASCAL. Grâce à cette acquisition, Topcon pénètre le marché du laser thérapeutique. Cette démarche va de pair avec la vision à long terme de l'entreprise, qui veut être un fournisseur de solutions complètes pour l'examen, le diagnostic et le traitement des troubles de la vision. La remarquable gamme traditionnelle de diagnostics de Topcon, ainsi que la conclusion de nouveaux partenariats, permettent à Topcon de proposer une ligne complète aux spécialistes en ophtalmologie. La méthode de photocoagulation PASCAL - une approche fondamentalement différente Lors de la photocoagulation traditionnelle, une grande quantité de tissus sont chauffés, ce qui entraîne des dommages collatéraux. Outre la destruction de l'épithélium pigmentaire de la rétine, ainsi que des photorécepteurs, la couche de fibres nerveuses rétiniennes peut être endommagée. La chaleur pénètre profondément dans la choroïde, provoquant souvent des douleurs. La méthode de photocoagulation PASCAL diffuse moins de chaleur dans la couche de fibres nerveuses rétiniennes et dans la choroïde, ce qui permet de diminuer la douleur et d'accroître la marge de tolérance du patient. Pattern Scans ­ des dessins pour de multiples indications Les médecins peuvent améliorer l'efficacité et le contrôle en sélectionnant des formes de schémas prédéterminés (patterns), comprenant des matrices carrées, des grilles circulaires et arquées, ainsi que le point unique pour la photocoagulation traditionnelle. Le laser PASCAL offre plusieurs avantages, dont: · Le Pattern Laser le plus rapide · Contrôle facile en ef fleurant d'un doigt · Module glaucome (pointeur pour trabéculoplastie au laser PLT) · Vidéotransmission de l'image de la lampe à fente · Impression du protocole du traitement · Meilleure satisfaction des patients · PASCAL apporte un nouveau plaisir à l'opérateur laser! Dessin Matrices carrées (2x2, 3x3, 4x4, 5x5), triples arcs Triples arcs, grilles circulaires Triples arcs, grilles maculaires Grilles maculaires modifié Mediconsult a déjà lancé son laser PASCAL sur le marché et a pu mettre en service avec succès le premier appareil à l'Hôpital municipal Triemli de Zurich. Une démonstration du PASCAL Pattern Scan Laser vous intéresse-t-elle? C'est avec plaisir que nous nous rendrons dans votre clinique avec un appareil. Vous pouvez demander de plus amples informations ou un rendez-vous pour une démonstration au moyen du formulaire fax-réponse annexé. Domaine d'application Rétinopathie diabétique proliférative Déchirure rétinienne, rétinopathie diabétique proliférative Dystrophie grillagée

OEdème maculaire diffus

22

CLINS D'OEIL 1/2011

INTERVIEW

Premières expériences en pratique hospitalière avec le laser PASCAL

Interview du Dr méd. Frank Moser, Hôpital municipal Triemli, Zurich Les questions ont été posées par Andreas Zeller, Mediconsult SA, Roggwil.

Clins d'OEil: Docteur Moser, rales. L'utilisation est très depuis octobre 2010, vous simple et pratique via un travaillez à l'Hôpital muniécran tactile et contempocipal Triemli à Zurich avec raine. L'appareil peut être le nouveau Pattern laser relié à une imprimante, PASCAL de Topcon. Pourquoi de sor te qu'on peut imavez-vous choisi le laser Dr méd. Frank Moser, primer un rapport juste PASCAL et quelles sont vos après l'examen, qui peut Hôpital Municipal Triemli, Zurich premières expériences? être placé dans le dossier Dr méd. F. Moser: Après une du patient. phase de tests de plusieurs semaines au Triemli, les avantages de ce Quelles sont les impressions du point laser PASCAL nous ont convaincus. Nous de vue du patient? avons eu une partenaire de contact Dr méd. F. Moser: Chez les patients chez compétente présente plusieurs jours à lesquels nous débutons un traitement la clinique qui nous a introduits en détail laser au moyen d'un laser conventionà l'utilisation de cet appareil. nel et le complétons par un traitement par le laser PASCAL, nous voyons la Effectuez-vous toutes les photocoacomparaison directe: le laser PASCAL gulations à l'aide du laser PASCAL? est bien moins douloureux et il nécesDr méd. F. Moser: En principe, oui. site des séances moins nombreuses et plus courtes. En cas de schémas plus Quel est l'avantage principal du point importants, certains patients rapporde vue de l'utilisateur? tent un éblouissement plus important. Dr méd. F. Moser: Dans l'ensemble, la durée de traitement a été raccourcie Quels sont les effets du laser PASCAL et on a eu besoin de moins de séances. sur le quotidien clinique? Le traitement par laser n'est plus aussi Dr méd. F. Moser: Économie de temps, douloureux pour le patient et égalemeilleure gestion des consultations, ment plus agréable à effectuer pour meilleure compliance et patients plus le médecin. La coagulation au laser est satisfaits. très précise, et les régions à traiter ne s'agrandissent pas au cours du temps, Docteur Moser, un grand merci pour on observe moins de lésions collatécet entretien.

MATÉRIEL DE CONSOMMATION

Nouveau: la cryode à usage unique

Enfin, nous y sommes! Épargnez-vous la préparation et la stérilisation ennuyeuses des cryodes multi-usage. Des coûts de réparation élevés ainsi que l'incertitude font désormais partie du passé. Vous serez épatés par la rapidité de la réfrigération et du chauffage des nouvelles cryodes à usage unique grâce à leur faible masse. Le mince tuyau flexible vous laisse en outre toute la liberté de mouvement dont vous avez besoin. La nouvelle sonde à usage unique s'adapte aussi à votre appareil à cryogénisation. Laissez-vous convaincre sur place et cochez simplement le champ correspondant sur le formulaire de fax-réponse. Nous venons chez vous volontiers pour une démonstration sans engagement.

La nouvelle cryode à usage unique

Divers dessins (Pattern) programmables et ajustables individuellement

CLINS D'OEIL 1/2011

23

SYSTÈMES OPÉRATOIRES

2RTTM ­ Retinal Regeneration Therapy

qui entraînent des maladies de la rétine. Le traitement laser ne laisse aucun effet visible sur la rétine ni aucune lésion sur les photorécepteurs. Les recherches en laboratoire (menées par le Prof. John Marshall, R.-U.) ont montré que la méthode 2RT stimule l'ERP à former de nouvelles métalloprotéines de la matrice (MMP), ce qui signifie qu'elle aide les enzymes de la membrane de Bruch à effectuer leur fonction: fournir aux photorécepteurs leurs éléments nutritifs vitaux et éliminer les détritus de leur site. Lors d'autres expériences en laboratoire, visant à mesurer la capacité conductrice de l'eau et des éléments chimiques de la membrane de Bruch, il s'est avéré que ce mécanisme de transport de la rétine a régénéré grâce à la méthode 2RT. Le traitement 2RT est utilisé au stade précoce de maladies de la rétine, avant que des lésions irréversibles n'atteignent la rétine et avant que le patient ne se plaigne de troubles notables de la vue.

Avant le traitement 2RT: rétine avec nombreuses druses

Le traitement 2RT d'Ellex est le résultat de 30 ans d'expériences en matière d'application des lasers lors de troubles rétiniens. Le traitement 2RT a pour objectif d'améliorer la fonction de la rétine lors de rétinopathie diabétique et chez les patients souffrant de DMLA (stade sec et stade humide précoce). En principe, des pulsations laser très courtes sont délivrées à la rétine pour stimuler celle-ci sans léser les tissus. Le traitement 2RT cible toutes les formes de maladie lors desquelles la membrane de Bruch n'exerce plus suffisamment ses fonctions. L'objectif du traitement 2RT consiste à stabiliser ou même à améliorer l'acuité visuelle. Comment fonctionne le traitement 2RT? L'énergie laser non thermique cible les cellules de l'ERP contenant de la mélanine, est absorbée par l'ERP, stimulant sa propre régénération, ce qui peut freiner la progression de la maladie et maintenir ou améliorer l'acuité fonctionnelle du visus. Cette procédure de renouvellement cellulaire améliore la fonction rétinienne et régénère les processus dégénératifs

Le laser 2RT Le système laser Ellex 2RT est un laser YAG vert Q-switched qui produit des pulsations très précises de 3 nanosecondes, d'une longueur d'ondes de 532 nm. Ce système a été spécialement élaboré pour la méthode Ellex 2RT. Actuellement, des études cliniques et de laboratoire sont en cours qui devraient être publiées en été 2011. La sélectivité repose sur le type de rayonnement laser (et non la sélectivité de l'ERP puisque toutes les cellules sont pigmentées). Le rayon du laser dispose d'une taille de spot de 400 microns et l'énergie pulsatrice est de 1 mJ/pulsation au maximum. Ce faible paramètre énergétique garantit qu'aucune lésion ne touche les photorécepteurs. Demandez de plus amples informations au moyen du formulaire fax-réponse annexé.

Après le traitement 2RT: nettement moins de druses

24

CLINS D'OEIL 1/2011

INTERVIEW

Expériences avec l'iVue d'Optovue, l'OCT pour le cabinet

Interview de la Dr méd. Agnes Koenig, Gümligen Les questions ont été posées par Marcel Baumann, Mediconsult SA, Roggwil.

Clinsd'OEil:DoctoresseKoenig,vous utilisezl'iVuedepuismaintenant quatremois.Commentenêtes-vous venueàvousintéresseràl'OCTiVue? Dr méd. A. Koenig: Par l'intermédiaire d'un collègue avec qui je travaille depuis des années.

Dr méd. Agnes Koenig, Gümligen

Quellesontétévosimpressions, lorsquevousavezvul'iVuepourla premièrefois? Dr méd. A. Koenig: La taille de la tête du scanner! Je croyais que d'après la taille de l'appareil, l'iVue aurait assez de place à côté de ma lampe à fente, au lieu du Javal, dont je n'ai toutefois plus besoin. Ainsi, les patients restent assis, et je peux en même temps effectuer l'examen OCT sans perdre de temps dans les activités du cabinet, car le positionnement du patient prend du temps, et cette étape est devenue superflue. Pourquellesraisonsavez-vousdécidé d'utiliserl'iVued'Optovue? Dr méd. A. Koenig: À cause de la bonne qualité de ses images et parce qu'il offre suffisamment de critères décisionnels pour considérer de manière rapide et fiable si un patient a besoin d'un examen plus approfondi chez un collègue. Ce qui m'a attirée, c'est aussi son excellent rapport qualité/prix; sa manipulation rapide et simple, la qualité inégalée des scans et le fait que les images peuvent être vu par la software du cabinet. Clinsd'OEil:Dansquelsdomainesutilisez-vousl'iVue? Dr méd. A. Koenig: Pour les maladies de la macula et le screening du glaucome tout comme son évolution. Qu'est-cequiestpositif,àvotre avis,lorsdutravailenutilisantl'OCT iVue? Dr méd. A. Koenig: Les patients viennent en partie de loin au cabinet; ils ne désirent pas revenir une seconde fois en ville pour un examen OCT. Je suis en mesure d'épargner ce temps investi supplémentaire à mes patients. Je peux même leur communiquer le

résultat de l'examen tout de suite; et lorsque c'est nécessaire, je peux envoyer ce résultat par e-mail à mon collègue qui va opérer la rétine. Par ailleurs, je trouve qu'il est avantageux de pouvoir prendre ces photos rapidement et de faire un diagnostic rapide. Il est très simple d'effectuer un examen sous myosis. Quelleestvotreappréciationdela qualitédesscans? Dr méd. A. Koenig: Je suis très satisfaite, ils sont tout à fait utilisables. Dansquellemesureutilisez-vousle modulerétinien,lemoduleduglaucomeetlemoduledusegmentantérieur(enpourcent)? Dr méd. A. Koenig: À 95% le module du glaucome et rétinien; j'ai rarement besoin du segment antérieur. L'iVuepossèdeunebanquededonnéesnormativesdansledomaine rétinienetduglaucome.Àquellefréquencelesutilisez-vous? Dr méd. A. Koenig: La banque de données, très fréquemment. Commentévaluez-vousl'usagedela banquededonnéesnormativespour votreinterprétationdanslesdomainesrespectivementdelarétineet duglaucome? Dr méd. A. Koenig: Il est utile dans ces deux domaines, il me rend bien service, il m'aide dans la pose du diagnostic.

Commentlapratiquedevotretravail a-t-ellechangéaprèsquevousayez commencéàappliquerl'OCTencabinet(expériencesnégativesetpositives)? Dr méd. A. Koenig: Je ne sais pas comment j'ai pu vivre sans OCT! À part le diagnostic maculaire, il m'aide de temps en temps également dans l'évolution post-opératoire. Quelssontlesbénéficesdevospatientsconcernantl'OCTdansvotre cabinet? Dr méd. A. Koenig: Les patients apprécient fortement de pouvoir effectuer des contrôles post-traitement après un traitement anti-VEGF dans mon cabinet sans devoir aller en ville. Quepourrait-onaméliorer,àvotre avis,dansl'iVue? Dr méd. A. Koenig: Actuellement, il couvre parfaitement mes besoins: je suis en mesure d'effectuer des photos de rétine et de glaucome et, grâce à la banque de données normatives, de poser le diagnostic et de contrôler l'évolution. Recommanderiez-vousl'iVue? Dr méd. A. Koenig: Oui, à tous points de vue. Il s'adapte parfaitement à la pratique en cabinet. Pourquoietchezqui? Dr méd. A. Koenig: En raison des expériences positives mentionnées, chez des collègues de travail qui ne sont pas spécialisés en matière de rétine et ne pratiquent pas d'opération dans ce segment. Pour eux, l'iVue offre une bonne base pour une collaboration plus efficace avec les opérateurs. DoctoresseKoenig,ungrand mercipourvotretempsetbiendu succèsavecvotreiVue.

CLINS D'OEIL 1/2011

25

SYSTÈMES D`AMÉNAGEMENT

GENIUS de Brumaba ­ un partenaire fort en salle opératoire

Ce t te nouvelle table d 'opération convainc par son appui-tête télescopique mince et fonctionnelle notamment lors d'interventions chirurgicales de la tête mais aussi pour d'autres disciplines. Le châssis du «GENIUS» assure un maximum de mobilité et s'intègre sans problème dans le système opératoire efficace. La vaste gamme d'accessoires assure une individualité encore plus grande. Une hauteur de travail réglable Une ergonomie maximale en salle d'opération est garantie par la colonne télescopique brevetée du GENIUS. Elle permet un réglage extrêmement flexible en hauteur: dans sa version standard de 590 à 880 mm, pourvue d'une colonne double-télescopique, disponible en option, de 520 à 950 mm. De plus, la fonction mémoire permet, pendant le déroulement du traitement, de choisir manuellement par télécommande une des huit positions personnalisées possibles pour le patient ­ grâce à la microhydraulique en un mouvement presque inaudible et souple. Appui-tête télescopique et calotte L'appui-tête développé par Brumaba, breveté, permet un positionnement exact de la tête du patient et prédestine le GENIUS à toutes les interventions chirurgicales au niveau de la tête du patient. Grâce à l'adaptation de l'inclinaison sans palier, vous avez toute liberté de manouvre de manière optimale pendant toute l'opération. Deux variantes de fonctionnement Décidez vous-même si vous désirez opérer de manière «stationnaire» ou si vous désirez changer de salle fréquemment. Le modèle standard dispose d'une fiche au réseau de 230V. Par contre, la version à batteries avec chargeur intégré vous garantit la plus grande mobilité possible. Nous vous adressons volontiers de plus amples informations. Vous pouvez les demander au moyen du formulaire faxréponse annexé.

Une hauteur de travail réglable

Appui- tête télescopique et calotte

26

CLINS D'OEIL 1/2011

Caméra à main infrarouge

MATÉRIEL DE CONSOMMATION

ICG dans et hors de l'ophtalmologie

Le vert d'indocyanine introduit à des fins diagnostiques en 1969 (ICG) est connu en ophtalmologie en tant que colorant pour l'angiographie à fluorescence. Le fait qu'entre-temps l'ICG soit devenu plus important aussi dans des autres domaines de la médecine est peu connu. Tout a commencé durant la Seconde Guerre mondiale, alors que l'ICG était découvert comme colorant pour la photographie. En 1959 déjà, l'ICG était admis par la FDA pour son utilisation médicale, et en 1969 déjà les premières photos sous-rétiniennes étaient effectuées. Le spectre d'absorption et de fluorescence de l'ICG est proche de l'l'infrarouge. Cette propriété de l'ICG associé à la lumière infrarouge permet d'évaluer la perfusion des tissus et des organes dans de nombreux domaines médicaux. La lumière nécessaire pour stimuler la fluorescence est générée par une lampe near-infrared qui se trouve directement sur la caméra. Une caméra vidéo digitale permet de prendre des images de la fluorescence ICG en temps réel, ce qui permet de juger et de documenter la perfusion. Même les vaisseaux lymphatiques et les ganglions sentinelles peuvent être mis en évidence grâce à cette caméra et à l'aide d'ICG injecté par voie intradermique. Cela remplace la technique sophistiquée et onéreuse de la scintigraphie au moyen de technétium Tc99 (marqueur en médecine nucléaire des ganglions sentinelles). Vous pouvez commander une brochure vous offrant de plus amples informations sur cette technique intéressante au moyen du formulaire fax-réponse annexé.

Image infrarouge d'un ganglion sentinelle avec ses vaisseaux lymphatiques attenants

Poudre ICG

CLINS D'OEIL 1/2011

27

SYSTÈMES OPÉRATOIRES

Un traitement laser MicroPulseTM protégeant le tissu pour le traitement de l'oedème diabétique de la macula

Introduction La photocoagulation rétinienne thérapeutique est pratiquée depuis environ six ans. Pendant ce laps de temps, ce procédé a été raffiné par de nouvelles longueurs d'ondes ainsi que le développement de nouvelles technologies et protocoles thérapeutiques qui l'ont rendu plus efficace et plus sûr. Les protocoles cliniques de la photocoagulation habituelle au laser destinée aux différentes maladies rétiniennes utilisent le laser à rayon continu ou laser cw (en anglais: continuous wave laser) pour des irradiations allant jusqu'au point final ophtalmologique reconnaissable au-dessus de la valeur-seuil. Ces protocoles, validés par l'étude sur la rétinopathie diabétique (DRS), l'étude sur le dépistage précoce de la rétinopathie diabétique (ETDRS) ainsi que l'étude sur la photocoagulation de la macula (MPS), sont des traitements éprouvés et efficaces qui peuvent toutefois être également dangereux. Si on traite jusqu'à un point reconnaissable par l'ophtalmoloscope, avec des lésions induites par la chaleur dans le domaine de l'épithélium rétinien pigmentaire (RPE), cela cause également, en raison de la répartition de chaleur, des lésions indésirables du tissu environnant, comme par exemple des récepteurs rétiniens et de la couche choriocapillaire. Des complications fréquemment mentionnées consistent en un agrandissement progressif des cicatrices dues au laser 1, ainsi qu'une diminution de l'acuité visuelle 2, 3, du champ visuel 4, 5, de la vision des couleurs 3, 4, 6, 7, de l'acuité visuelle nocturne 8-10 et de la sensibilité aux contrastes 6, 11. Par rapport aux traitements laser habituels, il a été démontré que le traitement laser au moyen de l'appareil MicroPulse entraîne une réponse favorable et moins de lésions tissulaires, moins de perte d'acuité visuelle lors du traitement de nombreuses maladies rétiniennes comme par exemple la rétinopathie diabétique proliférative (RDP) 12-14, l'oedème diabétique de la macula (ODM) 14-27 et la choriorétinopathie séreuse centrale (CSC) 28-33, avec une bonne tolérance de la part des patients 13, 14, 23. Qu'est-ce que MicroPulse? Le traitement laser MicroPulse a été introduit au milieu des années nonante. Il s'agit d'une technique laser ménageant les tissus ainsi que d'un protocole selon la dose, le réchauffement thermique étant réduit, à des températures situées sous le seuil favorisant les lésions rétiniennes et au-dessus du seuil d'effets biologiques intracellulaires. Les applications laser ne sont, sur le plan ophtalmologique, plus visibles (en anglais: subvisible). La technique laser MicroPulse dirige le réchauffement thermique par son effet de hachage (en anglais: chopping) d'un rayon laser continu en une suite de pulsations très courtes, répétitives, répétées à faible énergie, et qui à l'aide de pauses entre les pulsations permet un refroidissement des tissus, ce qui empêche une accumulation de chaleur (ill. 1). L'objectif est de limiter les lésions laser à un minimum, mais qui soit tout de même suffisant pour obtenir une réponse biologique nécessaire au succès thérapeutique, tandis que les effets sont minimisés aux tissus limitrophes et environnants. Une thérapie par laser MicroPulse pour le traitement de l'ODM Le traitement couronné de succès de l'oedème diabétique de la macula (ODM) au moyen des protocoles MicroPulse a été confirmé par de nombreuses études 17, 27, 34, 35 . Vujosevic et al. ont pu démontrer qu'après un an, un protocole laser MicroPulse est aussi efficace que le protocole ETDRS dans le traitement précoce de l'ODM 34. En outre, la sensibilité de la rétine s'est améliorée dans les yeux du groupe traité par MicroPulse et a diminué dans le groupe ETDRS, aucun signe de lésion laser décelable n'étant observé dans les tissus oculaires du groupe traité par MicroPulse, alors que dans tous les yeux du groupe traité par ETDRS on a

Ill. 1: Lors de photocoagulation normale cw (en anglais: continuous wave) on observe une élévation rapide de la température au niveau du tissu-cible, ce qui entraîne un blanchissement des tissus et une plus grande répartition de la chaleur. La technologie laser MicroPulse guide le réchauffement thermique très précisément par hachage (en anglais: chopping) d'un rayonnement laser continu à un intervalle de pulsations très rapides et répétées à faible énergie, permettant un refroidissement du tissu entre les pulsations.

28

CLINS D'OEIL 1/2011

observé des cicatrices de traitement laser locales (ill. 2). Au cours de l'étude menée par l'Université de Padoue en Italie, 62 yeux présentant un ODM cliniquement significatif ont été randomisés de manière prospective. Les yeux ont été traités soit par protocole infrarouge (810 nm) MicroPulse soit par protocole de coagulation ETDRS avec laser argon. Un an après, on a observé dans les deux groupes des valeurs significativement améliorées concernant l'épaisseur centrale de la rétine ainsi qu'une acuité visuelle stable. Pour aucun des deux paramètres on n'a observé de différences significatives entre les groupes. On a toutefois observé une différence significative dans la mesure de la sensibilité rétinienne. La sensibilité rétinienne a augmenté dans le groupe traité par MicroPulse (amélioration), alors qu'elle diminuait dans le groupe ETDRS. Les auteurs ont observé que la sensibilité rétinienne améliorée ­ signe d'une meilleure acuité visuelle centrale ­ était corrélée à la sensation subjective du patient de ressentir une amélioration de la qualité générale de son acuité visuelle, ce qui parle pour une utilisation du laser MicroPulse comme approche thérapeutique moins agressive lors du traitement de l'ODM. Lavinsky et al. ont également pu démontrer que le protocole MicroPulseétait aussi efficace que le protocole ETDRS lors du traitement de l'ODM 27. 123 patients ont été randomisés de manière prospective et ont été attribués au traitement de photocoagulation ETDRS de distances focales / laser à trames, au traitement par Normal-Density-MicroPulse (application de laser à un intervalle du diamètre de deux spots) resp. au traitement par High-Density-MicroPulse (applications confluentes). Lors du contrôle d'évolution après un an, la capacité clinique de l'application laser High-Density-MicroPulse par rapport à la photocoagulation modifiée ETDRS sur la base de mesures utilisées dans l'étude, anatomiquement et fonctionnellement améliorées, doit être considérée comme supérieure. La diminution de l'épaisseur centrale de la macula dans le groupe High-Density et dans le groupe ETDRS modifié était nettement plus forte que dans le groupe Normal-Density; bien qu'aucune différence statistiquement significative entre les groupes High-Density et l'ETDRS n'ait pu être objectivée. La vi-

Ill. 2: · Après une année, les deux types de traitement montrent la même efficacité dans la stabilisation de l'acuité visuelle la mieux corrigée (en anglais: best corrected visual acuity ­ BCVA) ainsi que dans la réduction de l'épaisseur rétinienne centrale. · Lors d'auto-fluorescence du fundus (AF) on n'a décelé aucun signe de lésions dues au laser au niveau de l'oeil traité au-dessous du seuil, alors qu'on a constaté des brûlures laser aux points d'hyper-auto-fluorescence aux yeux traités selon le protocole modifié ETDRS. · On a observé des différences significatives dans l'acuité visuelle rétinienne en micro-périmétrie: augmentation du groupe traité au-dessous du seuil et diminution dans le groupe modifié ETDRS (P=0.04 à 4º et P<0.0001 à 12º).

sion la mieux corrigée était la meilleure dans le groupe High-Density, suivi par le groupe ETDRS modifié, alors que l'on n'a remarqué aucune amélioration dans le groupe Normal-Density. Puisque l'on n'a observé aucun effet indésirable dans ces trois groupes, il reste à établir que la raison d'une meilleure acuité visuelle d'après les auteurs est due au caractère plus doux et sélectif du schéma thérapeutique MicroPulse par rapport aux stratégies précédentes, et ce malgré la diminution comparable d'épaisseur rétinienne observée dans les deux traitements. Conclusions La technologie par laser MicroPulse associe son efficacité clinique avec un risque réduit d'effets indésirables lors du traitement. De nombreuses études du monde entier soutiennent clairement l'application du protocole MicroPulse dans le traitement de l'oedème diabétique de la macula 13, 17, 18, 25, 34-37 et d'autres maladies de la rétine. Si vous êtes intéressé par cette méthode, veuillez vous adresser à Mediconsult à travers le formulaire fax-réponse annexé.

Litérature:

1. Schatz H, Madeira D, McDonald HR, Johnson RN. Progressive enlargement of laser scars following grid laser photocoagulation for diffuse diabetic macular edema. Arch Ophthalmol 1991;109(11):1549-51. 2. Akduman L, Olk RJ. Subthreshold (invisible) modified grid diode laser photocoagulation in diffuse diabetic macular edema (ddme). Ophthalmic Surg Lasers 1999;30(9):70614. 3. Early photocoagulation for diabetic retinopathy. ETDRS report number 9. Early treatment diabetic retinopathy study research group. Ophthalmology 1991;98(5 Suppl):766-85.

4. Preliminary report on effects of photocoagulation therapy. The diabetic retinopathy study research group. Am J Ophthalmol 1976;81(4):383-96. 5. Seiberth V, Alexandridis E. Function of the diabetic retina after panretinal argon laser photocoagulation. Influence of the intensity of the coagulation spots. Ophthalmologica 1991;202(1):10-7. 6. Khosla PK, Rao V, Tewari HK, Kumar A. Contrast sensitivity in diabetic retinopathy after panretinal photocoagulation. Ophthalmic Surg 1994;25(8):516-20. 7. Birch J, Hamilton AM. Xenon arc and argon laser photocoagulation in the treatment of diabetic disc neovascularization. Part 2. Effect on colour vision. Trans Ophthalmol Soc U K 1981;101(1):93-9.

8. Iliusi FG, Preda M. [the adaptometry study in patients with diabetic retinopathy]. Oftalmologia 2004;48(1):43-7. 9. Prskavec FH, Fulmek R, Klemen C, Stelzer N. [Changes in the visual field and dark adaptation following panretinal photocoagulation in diabetic retinopathy]. Klin Monbl Augenheilkd 1986;189(5):385-7. 10. Russell PW, Sekuler R, Fetkenhour C. Visual function after pan-retinal photocoagulation: A survey. Diabetes Care 1985;8(1):57-63. 11. Lovestam-Adrian M, Svendenius N, Agardh E. Contrast sensitivity and visual recovery time in diabetic patients treated with panretinal photocoagulation. Acta Ophthalmol Scand 2000;78(6):672-6. 12. Kumar V, Ghosh B, Raina U, Goel N. Subthreshold diode micropulse panretinal photocoagulation for proliferative diabetic retinopathy. Eye 2009;23(11):2122-2123.

13. Luttrull JK, Musch DC, Spink CA. Subthreshold diode micropulse panretinal photocoagulation for proliferative diabetic retinopathy. Eye (Lond) 2008;22(5):607-12. 14. Moorman CM, Hamilton AM. Clinical applications of the micropulse diode laser. Eye 1999;13 ( Pt 2):145-50.

15. Figueira J, Khan J, Nunes S, Sivaprasad S, Rosa A, Faria de Abreu J, Cunha-Vaz JG, Chong V. Prospective randomized controlled trial comparing subthreshold micropulse diode laser photocoagulation and conventional green laser for clinically significant diabetic macular oedema. Br J Ophthalmol 2009;93(10):1341-4.

CLINS D'OEIL 1/2011

29

Suite de la litérature de page 29 16. Friberg TR. Infrared micropulsed laser treatment for diabetic macular edema--subthreshold versus threshold lesions. Semin Ophthalmol 2001;16(1):19-24.

17. Laursen ML, Moeller F, Sander B, Sjoelie AK. Subthreshold micropulse diode laser treatment in diabetic macular oedema. Br J Ophthalmol 2004;88(9):1173-9. 18. Luttrull JK, Musch DC, Mainster MA. Subthreshold diode micropulse photocoagulation for the treatment of clinically significant diabetic macular oedema. Br J Ophthalmol 2005;89(1):74-80.

19. Luttrull JK, Spink CJ. Serial optical coherence tomography of subthreshold diode laser micropulse photocoagulation for diabetic macular edema. Ophthalmic Surg Lasers Imaging 2006;37(5):370-7. 20. Luttrull JK. Atraumatic photocoagulation for retinovascular disease. Retinal Physician 2006;3(2):65-69, 87. 21. Luttrull JK. Is effective photocoagulation without laserinduced damage possible? Retina Today 2006;Winter 2006/2007:22-25.

22. Fletcher E, Chong V. Diabetic macular oedema - is micropulse laser treatment the way forward? Ophthalmology International, Spring 2008;3(1):19-22.

23. Friberg TR, Karatza EC. The treatment of macular disease using a micropulsed and continuous wave 810-nm diode laser. AMD-CW12. Ophthalmology 1997;104(12):2030-8. 24. Olk RJ, Akduman L. Minimal intensity diode laser (810 nanometer) photocoagulation (MIP) for diffuse diabetic macular edema (ddme). Semin Ophthalmol 2001;16(1):25-30.

25. Sivaprasad S, Sandhu R, Tandon A, Sayed-Ahmed K, McHugh DA. Subthreshold micropulse diode laser photocoagulation for clinically significant diabetic macular oedema: A three-year follow up. Clin Experiment Ophthalmol 2007;35(7):640-4. 26. Stanga PE, Reck AC, Hamilton AMP. Micropulse laser in the treatment of diabetic macular edema. Semin Ophthalmol 1999;14(4):210-213.

IMPLANTS

27. Lavinsky D, Cardillo JA, Melo LAS Jr., Dare A, Fara ME, Belfort R Jr. Randomized clinical trial evaluating mETDRS versus normal or high-density micropulse photocoagulation for diabetic macular edema. IOVS 2011;Online Publication(Manuscript iovs.10-6828). 28. Ricci F, Missiroli F, Cerulli L. Indocyanine green dyeenhanced micropulsed diode laser: A novel approach to subthreshold rpe treatment in a case of central serous chorioretinopathy. Eur J Ophthalmol 2004;14(1):74-82. 29. Gupta B, Elagouz M, McHugh D, Chong V, Sivaprasad S. Micropulse diode laser photocoagulation for central serous chorio-retinopathy. NA. Clin Experiment Ophthalmol 2009;37(8):801-5.

iGenTM ­ l'implant au collagène pour la chirurgie du glaucome et d'autres chirurgies ophtalmologiques spécifiques

Life Spring Biotech, une entreprise innovante de Taiwan, a développé un implant de collagène, pour de nombreuses applications en chirurgie ophtalmologique. L'implant se dissout dans les 30-90 jours suivant l'implantation, et est entièrement résorbé. Du fait de son matériau et de sa structure, il permet une cicatrisation régénérative non cicatricielle. La structure poreuse de l'implant iGen® sert pratiquement de substitut et de système de drainage contrôlé. Il randomise la croissance des fibroblastes et, grâce à une excellente cicatrisation, normalise le flux de l'humeur aqueuse sous-conjonctivale. En ophtalmologie, on l'utilise par exemple en chirurgie du glaucome (trabéculectomie) ou du ptérygion. L'implant est commercialisé sous forme de modèle cunéiforme AZ87104 en taille 10 x 10 x 4 mm et il peut être découpé individuellement selon le besoin. Pour plus de renseignements, remplissez simplement le formulaire fax-réponse.

30. Lanzetta P, Furlan F, Morgante L, Veritti D, Bandello F. Nonvisible subthreshold micropulse diode laser (810 nm) treatment of central serous chorioretinopathy. A pilot study. Eur J Ophthalmol 2008;18(6):934-40. 31. Chen SN, Hwang JF, Tseng LF, Lin CJ. Subthreshold diode micropulse photocoagulation for the treatment of chronic central serous chorioretinopathy with juxtafoveal leakage. Ophthalmology 2008;115(12):2229-34. 32. Ricci F, Missiroli F, Regine F, Grossi M, Dorin G. Indocyanine green enhanced subthreshold diode-laser micropulse photocoagulation treatment of chronic central serous chorioretinopathy. Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol 2009;247(5):597-607.

33. Dare AR, Lavinsky D, Magalhaes F, Roisman L, Tognin F, Moreira CE, Cardillo JA. Focal juxtafoveal and grid pattern selective micro-pulsed laser photocoagulation for treatment of chronic central serous chorioretinopathy. Invest Ophthalmol Vis Sci 2009;50(5):ARVO E-Abstract 214. 34. Vujosevic S, Bottega E, Casciano M, Pilotto E, Convento E, Midena E. Microperimetry and fundus autofluorescence in diabetic macular edema: Subthreshold micropulse diode laser versus modified early treatment diabetic retinopathy study laser photocoagulation. Retina 2010;30(6):908-916.

35. Figueira J, Khan J, Nunes S, Sivaprasad S, Rosa A, de Abreu JF, Cunha-Vaz JG, Chong NV. Prospective randomised controlled trial comparing sub-threshold micropulse diode laser photocoagulation and conventional green laser for clinically significant diabetic macular oedema. Br J Ophthalmol 2009;93(10):1341-4. 36. Ohkoshi K, Yamaguchi T. Subthreshold micropulse diode laser photocoagulation for diabetic macular edema in Japanese patients. Am J Ophthalmol 2010;149(1):133-9.

37. Nakamura Y, Mitamura Y, Ogata K, Arai M, Takatsuna Y, Yamamoto S. Functional and morphological changes of macula after subthreshold micropulse diode laser photocoagulation for diabetic macular oedema. Eye (Lond) 2010;24(5):784-8.

30

CLINS D'OEIL 1/2011

MATÉRIEL DE CONSOMMATION

Aucun oeil ne reste sec

HYLO-COMOD® est depuis dix ans la star des collyres oculaires. Pour la majorité des médecins suisses, ce produit sans agent conservateur est le produit de premier choix pour le traitement de l'oeil sec ainsi que pour le traitement de l'oeil brûlant ou présentant des démangeaisons.

Les médecins suisses sont convaincus par HYLO-COMOD. C'est ce que montre le feed-back prometteur d'un sondage récemment effectué concernant HYLOCOMOD auprès de 400 médecins: tous les médecins ayant participé à l'étude sont satisfaits ­ la plupart sont même très satisfaits d'HYLO-COMOD. En Suisse, où il est distribué exclusivement par Pharma Medica SA, environ 78% des médecins le prescrivent à leurs patients depuis dix ans, en tant qu'humidifiant efficace contre la sécheresse oculaire ainsi que contre l'oeil présentant des démangeaisons. Cela confirme de manière impressionnante la qualité élevée et durable du produit. Environ 95% apprécient particulièrement le fait que HYLO-COMOD soit dépourvu de produits conservateurs et de phosphates. Une kératite sévère bilatérale n'a disparu que grâce à l'utilisation d'HYLO-COMOD, dit une médecin questionnée à réponse. En effet, dans ce cas, la kératite avait été causée surtout par les produits conservateurs d'autres produits. Durée de conservation de six mois après ouverture Parmi environ 61% des médecins, la durée de conservation après ouverture du système COMOD est très appréciée. «Grâce à la longue durée de conservation allant jusqu'à six mois après ouverture, mes patients apprécient le produit par rapport à d'autres», précise le Dr Philippe Guignard d'Aarau. Formulé plus clairement par le spécialiste en oeil sec, le Dr Dietmar Thumm de Lucerne: «L'oeil rouge et désespérément sec, arrive en cabinet dans sa détresse le mec. Maintenant, avec l'HYLO-COMMOD tout est impec.» Veuillez demander de plus amples informations au moyen du formulaire fax-réponse annexé.

25% 75% 25%

Quel est votre degré de satisfaction envers HYLO-COMOD?

16%

· Très satisfait25% 75% 75% 10% · Satisfait 25% · Pas satisfait 0%

10% 18% 10%

10%

21% 25%

16% 21% 18%

Quels sont les avantages décisifs d'HYLO-COMOD à votre avis?

· Absence de conservateurs 25% · Efficacité 21% · Durée de conservation 18% · Tolérance des lentilles de contact 16% · Application 10% · Haute viscosité 10%

Nousvousremercionscordialement devotreconfiance continuelle!

F O R YO U R H EA LT H

Pharma Medica SA Frohheimstrasse 2 9325 Roggwil TG Téléphone 071 454 70 44 [email protected] www.pharmamedica.ch

CLINS D'OEIL 1/2011

31

JUBILÉ

60 ans de travail manuel raffiné provenant de Heidelberg ­ 60 ans de Geuder AG!

Nous félicitons l'entreprise Geuder pour son jubilé de 60 ans. Il y a de cela 60 ans, à Heidelberg, commençait la production d'instruments fins. Aujourd'hui, à Heidelberg, on fabrique toujours les instruments ophtalmologiques les plus fins à la main. Les techniques et procédures de fabrication ont changé, mais la précision manuelle ainsi que la haute qualité de chaque instrument persistent. Nous avons le plaisir de continuer à travailler avec notre partenaire fort et novateur, l'entreprise Geuder AG. Nous offrons avec plaisir aux ophtalmologues suisses des instruments ophtalmologiques précis ainsi que des liquides pour tous leurs domaines d'activité: cataracte, glaucome, chirurgie réfractive et rétine. Pour toute question ou présentation, veuillez cocher le champ correspondant sur le formulaire fax-réponse.

FONDATION

Mediconsult SA aide les aveugles au Tchad et au Pérou

Avec 10.5 millions d'habitants, le Tchad est le cinquième pays africain en taille. L'eau sale et la pauvreté la plus grande causée par des périodes de sécheresse sont des raisons ayant permis au trachome de se propager largement. Il concerne surtout les mamans et les enfants. Dans tout le pays, il n'existe que huit ophtalmologues, dont quatre ne disposent d'aucun instrument médical. La Fondation PBA s'engage à ce que ces médecins soient équipés des appareils et matériaux nécessaires. Un premier set de matériel a été livré dans le cadre d'un projet de co-financement début décembre 2010. Au Pérou aussi, la fondation PBA soutient un ophtalmologue. Le Dr Giovanni Salas va là où aucun autre ophtalmologue ne va: dans le hautpays péruvien. Chaque mois, lui et son assistant entreprennent beaucoup afin d'informer les habitants répartis ici et là, de les motiver à faire des contrôles médicaux et enfin de rassembler la population souffrant de cataracte à un endroit précis, où le Dr Salas va, en l'espace de trois jours, opérer environ quinze yeux par jour. Il va en outre examiner les gens habitant des quartiers pauvres d'Arequipa et les opère dans une clinique ophtalmique soutenue par

LIENS

www.accutome.com www.brumaba.de www.cbmswiss.ch www.dr-schmidt-iol.de www.ellex.com www.ellex.com/2rt www.geuder.de www.hoya-medical.eu www.intracor.net www.iridex.com www.lsbiotek.com www.mto.ch www.oculentis.com www.oertli-instruments.com www.optovue.com www.prevent-blindness.ch www.pulsion.com www.technolaspv.com www.topcon-medical.eu

CBM. La Fondation PBA soutient le Dr Salas sur le plan financier. Les deux projets sont effectués en partenariat avec la Mission chrétienne pour les aveugles CBM. Faites un don! Grâce à vos dons, nous sommes en mesure de protéger de nombreuses personnes de la cécité. Nos cordiaux remerciements!

PBA

Stiftung zur präventiven Bekämpfung von Augenkrankheiten

Fondation pour la lutte préventive contre les maladies oculaires Relations bancaires: UBS St Gall BC 254, No de compte 621401.01Q Frohheimstrasse 2 CH-9325 Roggwil TG Téléphone +41 071 454 70 49 [email protected]

Impressum Editeur: Mediconsult AG, Frohheimstrasse 2, CH-9325 Roggwil TG Tel. 071 454 70 20, Fax 071 454 70 28, [email protected], www.mediconsult.ch Imprimé sur papier blanchi sans chlore; CLINS D'OEIL paraît anuellement Mediconsult AG Frohheimstrasse 2 CH-9325 Roggwil Tel. +41 71 454 70 20 Fax +41 71 454 70 28 Mediconsult SA Rte André Piller 2 CH-1762 Givisiez Tél. +41 26 467 60 20 Fax +41 26 467 60 21 www.mediconsult.ch [email protected] Member of Medical Vision Group

Information

32 pages

Find more like this

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

922110