Read E¥STABILO-livret text version

Livret enseignant

Lettres, écriture et expression

Sommaire

1 2 3 4

Histoire de l'écriture Une invention récente dans l'histoire de l'humanité Un cas concret : histoire de l'aleph Scribes, copistes, calligraphes et grands écrivains : les métiers de l'écriture L'écriture dans le monde Des objectifs communs : garder en mémoire, exprimer, raconter Le monde des écritures : de droite à gauche, de haut en bas, de gauche à droite : les écritures chinoise, arabe, hébraîque... L'art dans l'écriture La calligraphie L'enluminure Art moderne : calligraphie, graffiti et graphisme Ateliers "de la lettre à l'écriture"* 1· Ecrire : travail des sens 2· L'enluminure Le roman de Renard, travail personnel et collectif 3· L'abécédaire 4· Le mot et l'image 5· Organiser un musée personnel et un musée collectif

* Téléchargez d'autres fiches sur http://www.stabilo.fr/enseignants

2

1

Océan At lantique

Histoire de l'écriture

Du dessin à l'alphabet, la fabuleuse histoire de l'aleph. Principe général de la "transformation". Dans un premier temps, le dessin représente le plus fidèlement possible un objet réel. Mais pour éviter la multiplicité des signes, on permet au dessin non seulement de signifier l'objet dessiné mais aussi certains aspects rattachés à l'objet. Ainsi, en Mésopotamie, pays entouré de montagnes, le signe signifie "montagne" mais aussi "frontière" et au delà de la frontière, "étranger". À l'étape suivante, le son du signe initial est préservé mais il ne renvoie plus à l'objet, seulement au son prononcé. Le signe devient alors un phonogramme et s'associe à d'autres signes sons, comme dans les rébus, pour former des mots. La dernière étape consiste à garder le signe en ne le référant plus ni à l'image, ni au son de l'objet, juste au début du son... et l'alphabet naît ! C'est ainsi que le signe "aleph", permettant de désigner le boeuf ne signifiera plus finalement que le son " a ". Chez les Égyptiens, le taureau est dessiné sur pieds . Chez les Phéniciens, l'aleph ne représente plus qu'une image stylisée de la tête du taureau avec quelques variantes : . Parallèlement, au moment où l'image se réduit, elle se met à représenter tout ce que le boeuf symbolise : la force, l'énergie, la vigueur. L'image figurative disparaît, la tête devient un simple trait sur lequel repose les cornes. À l'étape suivante, le signe tourne à 90° et les cornes traversent la tête . Et c'est le retournement complet de ce signe qui donnera l'alpha grec, d'où vient le A de notre alphabet.

Au commencement, était... le signe !

Les civilisations, en se sédentarisant, ont ressenti le besoin de disposer d'un moyen pour laisser des traces et transmettre les informations indispensables à leur développement. Ainsi, lorsque vers 3000 avant J.C. les Sumériens et les Égyptiens commencèrent à tracer des signes pour répondre à ce besoin, ils ne se doutaient pas qu'ils s'engageaient dans la plus fabuleuse de toutes les aventures humaines : Mer Noire celle de l'écriture.

Mer e ienn Casp

hrate Eup

Nineveh

Tigre

Crète Chypre Mer Méditérr année Rosette Alexandrie Péninsule du Sinaï

Vallée de l'Indus

Harappa

Behistoun

Sippar Nippour Babylone Ouronk Our

M

Memphis

és

op

ot am

ie

Perse Elam

Vallée du Nil

Go lfe

Thèbes

Moenjo-Daro

Ind u

s

Persépolis

Per s

Sans écriture,

pas d'histoire

Canaan

L'écriture fonde l'ordre Arabie social et politique, elle garantit le pouvoir, fixe la Les principales zones de naissance de l'écriture mémoire, consigne les faits et les pensées pour qu'une civilisation puisse progresser et traverser les siècles. L'écriture, partout où elle apparaît, est le ferment vivant de l'histoire de l'Humanité. Chez les Maya, les Phéniciens, les Romains, les Grecs, les Aztèques, les Africains, les Chinois, les Hindous... l'écriture se développe, se transforme, s'enrichit. Partout dans le monde, au service de la pensée et de la connaissance, elle accompagne les plus importantes avancées humaines.

e ug

Nil

Babylonie Sumer

A chacun son style...

Les premiers systèmes d'écriture s'attachent à dessiner le monde. Ils construisent leur message à partir de signes symboliques que l'on appelle des pictogrammes et des idéogrammes. Quelques chiffres... D'autres systèmes, souvent plus tardifs, Alors que cela fait 100 000 ans que s'attachent à fixer les le langage existe, nous n'écrivons sons d'un discours grâce que depuis 5 000 années. aux syllabes et à Il suffit en général d'une trentaine l'alphabet, pour, eux, de signes pour rendre compte d'une dessiner la parole. Mais langue alors que le premier systèces deux systèmes seront me d'écriture sumérien compresouvent intimement liés, nait 600 signes ! comme le démontre l'histoire de l'aleph.

As rie sy

iqu

e

Me r Ro

3

A chacun sa contribution !

C'est aux Phéniciens, vers 1450 avant notre ère, que l'on doit l'invention de l'alphabet. Peuple marchand, ils ont côtoyé les civilisations Tout lui va ! égyptiennes et sumériennes, et ont fait Pierre, terre séchée ou évoluer leurs écritures en associant un signe cuite, papyrus, vélin, parà chaque son produit dans leur langue. chemin, papier, micro film, Les Grecs, en s'appropriant l'alphabet ordinateur... l'écriture se phénicien, l'ont enrichi en lui adjoignant les sent bien partout ! voyelles qui lui manquaient. Remplaçant les consonnes phéniciennes qu'ils n'utilisaient pas, les Grecs sont les véritables fondateurs de l'alphabet moderne, les Romains se contentant d'adapter leur alphabet pour donner naissance à l'alphabet que nous connaissons aujourd'hui. Les Romains, avec les inscriptions en majuscules de la colonne Trajane, nous offrent les premières capitales romaines. Ces majuscules se transformèrent progressivement en minuscules pour accélérer la lecture.

...

Et quelques dates -10 000

proto écriture sur galets.

-3 500

Écriture sumérienne.

-2 800

Écriture sur argile à Sumer.

-1 450

Alphabet phénicien, ancêtre du moderne.

Les maîtres de l'écrit

Scribes, copistes, calligraphes, écrivains... à chacun son destin, sa fonction, sa technique, mais pour tous, la même passion, celle de l'écriture qui offre à la pensée un écrin d'éternité. Les scribes, garants de l'ordre Selon la légende, ce serait Thot, dieu de l'écriture sacrée, des bibliothèques et de la langue, qui aurait créé l'écriture et en aurait fait don aux hommes. Le mot " hiéroglyphe " signifie d'ailleurs " écriture des dieux " (du grec hieros " sacré " et gluphien " graver "). Offices nationaux, temples, domaines privés, dans l'Égypte ancienne, tout était enregistré, recopié, classé, d'où l'importance des scribes. Ils sont traditionnellement représentés assis en tailleur, un rouleau de papyrus déroulé sur leurs genoux. Ils écrivaient avec des pinceaux fabriqués à partir de roseaux et de l'encre noire et rouge. Les scribes formaient une caste privilégiée car la maîtrise de l'écriture les rendaient parfois aussi puissants que le Pharaon qui les employait. Il fallait des années d'études très dures pour assimiler le système des hiéroglyphes. Mais la carrière de scribe était recherchée car elle assurait à celui qui l'embrassait une vie confortable.

-500

Écriture de gauche à droite en Grèce.

C'EST ECRIT !

Les latins avaient un proverbe plein de sagesse : "Verba volent, scripta manent". Les paroles s'envolent et les écrits restent...

hiéroglyphes égyptiens

4

1

Histoire de l'écriture

Les copistes, calligraphes et enlumineurs,

gardiens de la mémoire

Avant l'invention de l'imprimerie, au Moyen Age, seuls les moines copistes reproduisaient les livres. Au début, ils se concentraient surtout sur la transmission de la littérature latine et des textes religieux. Par la suite, avec l'essor des villes, de nouveaux publics (des marchands, des universitaires et des juristes) s'intéressèrent à d'autres productions littéraires comme les romans de chevalerie, le théâtre, la vie des saints ou les ouvrages historiques. Les copistes travaillaient avec une plume d'oie dont la pointe était fendue en deux à l'aide d'un petit couteau. On estimait que la troisième et la quatrième plume de l'aile gauche du jars étaient les plus recommandées et qu'un volatile ne pouvait fournir que dix plumes. Le copiste retaillait souvent sa plume qui s'usait rapidement et effectuait ses corrections avec un grattoir. La plume métallique ne se substituera à la plume d'oie qu'au cours du XVIIIe siècle. Relieurs, calligraphes, enlumineurs et miniaturistes, les moines copistes devinrent de plus en plus spécialisés. Leurs manuscrits se divisaient en deux catégories. D'un côté les volumes (du latin volumen, " rouleau ") composés de feuilles de parchemins collées les unes aux autres de manière à former une bande et de l'autre les tomes (au singulier, codex) composés, comme nos livres modernes, de feuillets posés l'un sur l'autre et cousus ensemble.

Un moine copiste

Les écrivains,

passeurs de l'âme

Un moine copiste

Flaubert, Victor Hugo, Proust, Rimbaud... feuilleter leur brouillons, c'est se retrouver au coeur même de leur esprit. Surcharges, ratures, bouts de texte coupés et recollés, annotations en marge sans rapport avec le texte, dessins... tout témoigne du fabuleux corps à corps entre l'écrivain et sa pensée.

Guillaume Appolinaire

Quelques chiffres... Pour l'illustrer voici un extrait des souvenirs d'Édouard Ourliac, à propos de l'écriture du L'écriture hiéroglyphe exigeait de roman de Balzac César Birotteau. mémoriser plus de 400 signes sous ... " L'imprimerie était prête et frappait l'Ancien Empire. du pied comme un coursier bouillant. La dimension des volumes médiévaux va

de la grosseur du petit doigt jusqu'à 20 mètres de long ! "César Birotteau" fut écrit et corrigé à 15 reprises par M. de Balzac, en 20 jours !

M. de Balzac envoie aussitôt deux cents feuillets crayonnés en cinq nuits de fièvre. On connaît sa manière. C'était une ébauche, un chaos, une apocalypse, un poème hindou. L'imprimerie pâlit. Le délai est bref, l'écriture inouïe.

5

...

Et quelques dates

Parole d'écrivain...

Vous n'écrivez pas directement au clavier d'ordinateur ? Jean-Claude Carrière : Jamais. J'ai besoin de brouillons, de ratures, d'échappées...

-3 000 -896 -255 -250 -205 -59

Invention du papyrus en Égypte, hiéroglyphes.

On transforme le monstre, on le traduit à peu près en signes connus. Les plus habiles n'y comprennent rien de plus. On le porte à l'auteur. L'auteur renvoie les deux premières épreuves collées sur d'énormes feuilles, des affiches, des paravents ! C'est ici qu'il faut frémir et avoir pitié. L'apparence de ces feuilles est monstrueuse. De chaque signe, de chaque mot imprimé part un trait de plume qui rayonne et serpente comme une fusée, et s'épanouit à l'extrémité en pluie lumineuse de phrases, d'épithètes et de substantifs soulignés, croisés, mêlés, raturés, superposés ; c'est d'un aspect éblouissant. Imaginez quatre ou cinq cents arabesques de ce genre, s'enlaçant, se nouant, grimpant et glissant d'une marge à l'autre, et du sud au septentrion. Imaginez L'art d'écrire français douze cartes de géographie enchevêtrant a la fois villes, fleuves et montagnes. Un écheveau brouillé par un chat, tous les hiéroglyphes de la dynastie de Pharaon, ou les feux d'artifice de vingt réjouissances "... Est-ce qu'aujourd'hui le brouillon manuscrit des écrivains va disparaître, happé par le désir de perfection porté par l'ordinateur ? La réponse de Roland Barthes est sans appel : " Dans littérature, il y a rature. Pour moi, la solitude de l'écrivain ne se conçoit pas avec un ordinateur. Lorsqu'on ne trouve pas un mot, demander à l'ordinateur de fournir le synonyme me paraît le contraire de la démarche créatrice. Au contraire écrire, c'est se promener en essayant d'attraper au vol le mot convoité ".

Invention de l'impression lithographique en Chine.

Invention du parchemin.

Invention du papier en Chine.

Invention des points, virgules et tirets en Grèce.

Invention d'un journal périodique à Rome.

+771

Charlemagne unifie les différents types d'écriture en usage. "Caroline", écriture unique est née.

+1100 +1455

Fabrication du papier en France.

C'EST ECRIT !

"L'écriture, c'est la plume qui gratte au coeur de la vie". Antonin Artaud.

Gutenberg imprime la Bible.

6

2

L'écriture dans le monde

Il était une fois...

Le mythe de naissance de l'écriture grecque En Phénicie, un roi avait une très belle fille, Europe, dont Zeus tomba amoureux. Sous la forme d'un taureau blanc, il l'enleva. Le père d'Europe envoya ses autres enfants à la recherche de la jeune femme et l'un d'eux, Cadmos, après une longue errance sur la Méditerranée, parvint à Delphes, où l'Oracle lui demanda de suspendre sa poursuite et de s'établir là où une génisse blanche s'arrêterait. La cité qu'il édifia se nomma Thèbes. Pour s'implanter, il dut, sur les conseils d'Athéna, tuer un dragon, tracer un sillon pour fixer les limites de sa ville et y planter les dents du monstre. A peine avait-il terminé que des hommes en armes surgirent de terre ! Tous les guerriers s'entre massacrèrent, sauf cinq d'entre eux qui devinrent ses nouveaux compagnons. À leur mort, Cadmos, attristé, dessina sur le sable un signe différent pour chacun d'eux. Il pouvait les évoquer, s'en souvenir et en réunissant ces signes, raconter son histoire : Cadmos venait d'inventer l'écriture.

pour des objectifs communs

Des systèmes d'écriture différents

La toute première origine commune des signes tracés vient de la divination, du besoin de déchiffrer et de transcrire les signes des dieux. Mais rapidement, le besoin d'écrire, s'est fait plus pragmatique. En se développant, en se sédentarisant, et en faisant du commerce, les civilisations ont disposé de plus en plus de connaissances à mémoriser et à transmettre. L'esprit seul ne pouvait pas tout emmagasiner, la parole tout exprimer et raconter. A ce moment de l'évolution de l'Humanité, l'écriture devint indispensable. Garder en mémoire, partager, exprimer, raconter, officialiser, maintenir la cohésion, perpétuer, explorer, charmer, prier... l'écriture rapidement trouva une place de tout premier ordre et offrit à l'Humanité d'évoluer rapidement.

Du sens, dans... tous les sens !

L'écriture sumérienne, toute première avec l'égyptienne à donner le départ de cette fabuleuse aventure, se lit de droite à gauche et verticalement. De droite à gauche, de gauche à droite, de haut en bas... tout est finalement possible et chaque civilisation a trouvé un système qui lui est propre.

Une diversité extraordinaire

Comme les langues qui se sont développées chacune à sa façon, l'écriture a connu elle aussi des évolutions propres qui nous offrent aujourd'hui une diversité graphique fascinante. En voici quelques exemples...

7

L'écriture chinoise Elle est née au XIXe siècle avant J.C. à Anyang, Quelques chiffres... province du Hénan. Elle comporte 49 905 Le chinois utilise 400 sons diffésignes dont 3 000 d'usage courant. rents pour prononcer près de 50 000 La lecture se fait traditionnellement de droite signes ! à gauche, verticalement. Actuellement, elle L'alphabet phénicien, à l'origine du est horizontale ou verticale, de droite à gauche et de gauche à droite. grec, s'est modifié pendant près de L'écriture chinoise a inspiré le japonais, le coréen, le sino-vietnamien. 500 ans pour aboutir à l'alphabet grec tel que nous le connaisL'écriture arabe sons aujourd'hui. Elle est née aux IV-Ve siècle après J.C. en Arabie. Elle comporte 28 signes et n'utilise que des consonnes, les voyelles pouvant être indiquées par des signes placés sur ou sous les consonnes. La lecture se fait de droite à gauche, horizontalement. Selon la tradition, ce serait un membre de la famille de Mahomet qui l'aurait inventée.

L'écriture hébraïque Elle est née au XIe siècle avant J.C. au Proche-Orient. Elle comporte 22 signes. La lecture se fait de droite à gauche, verticalement. L'hébreu n'a pas de signes spécifiques pour écrire les chiffres mais utilise les lettres : A=1, B=2, C=3, etc. Tout mot a donc théoriquement une valeur chiffrée. La ''Kabbale'', un mouvement mystique juif né au IIe siècle de notre ère et encore vivant aujourd'hui, a beaucoup travaillé sur la symbolique des nombres dans les Écritures. L'écriture grecque Elle est née vers le Xe siècle avant J.C. en Grèce. Elle comporte 24 signes La lecture se faisait de droite à gauche, puis en boustrophédon (alternativement de gauche à droite et de droite à gauche) puis de gauche à droite. L'écriture éthiopienne Elle est née au IVe siècle après J.C. en Abyssinie, Afrique Orientale. Elle comporte 182 signes constitués à partir de 26 caractères de base. La lecture se fait de droite à gauche et de gauche à droite. ... et l'écriture latine ! Elle est née au Ve siècle avant J.C., en Italie. Elle comporta 19, puis 24 et enfin 26 signes. La lecture se faisait de droite à gauche, puis en boustrophédon (alternativement de gauche à droite et de droite à gauche) puis de gauche à droite.

C'EST ECRIT !

L'écriture ne reproduit pas la parole, elle la rend visible !

8

3

L'art dans l'écriture

l'écriture en beauté

Calligraphie et enluminures : La calligraphie

La calligraphie est née de la volonté selon laquelle l'écriture ne devait pas seulement être fonctionnelle, en étant porteuse de sens, mais que ce dernier devait également être exprimé avec éclat. Ainsi, le mot calligraphie traduit lui-même ce double mouvement harmonieux du beau et du sens : kalos et graphein désignant la calligraphie comme la belle écriture.

L'art du Bel Écrire trouve ses racines dans l'Antiquité et devint, à travers le monde, un élément culturel à part entière, si bien que chaque peuple contribua à l'évolution des styles. Ainsi, par exemple, au delà de la calligraphie latine, la calligraphie chinoise est un art magnifique qui perdure depuis des siècles.

Quelques exemples...

Caroline

Gothique

Onciale

Quadrata

9

L'enluminure

Tout a commencé lorsque les épris d'écriture cherchèrent un autre support que la feuille de papyrus qui poussait exclusivement en Égypte. C'est ainsi que le parchemin, fabriqué à base de peau de ruminants (moutons ou chèvres), naquit et que son usage se répandit, même si sa préparation était longue et coûteuse. Les artistes découvrirent alors que ce nouveau support avait l'immense avantage de respecter l'éclat des couleurs. Ils s'empressèrent de l'embellir : ce sont les débuts de l' enluminure, du latin illuminare "rendre lumineux". C'est autour du IVe siècle après. J.C., que l'on retrouve les premiers manuscrits illustrés de lettres en couleurs (les lettrines). Tout au long du Moyen Age, les enluminures connurent un engouement grandissant. Mais lorsqu'en 1471, Gutenberg inventa l'imprimerie, les manuscrits enluminés commencèrent à perdre leur raison d'être. Ils devinrent des objets à collectionner. Il faudra attendre le XIXe siècle, pour redécouvrir les techniques d'enluminure. On le doit notamment à William Morris, artiste anglais à l'origine du mouvement Arts and Crafts. Bibles, psautiers, livres d'heures, vies des saints... Les enluminures ont tout d'abord rempli une fonction religieuse. Elles étaient créées à la gloire de Dieu, d'où l'utilisation abondante d'or pour refléter d'avantage la lumière. Par la suite, sous l'impulsion de mécènes laïques, on les retrouve dans des herbiers, des bestiaires, des romans... Lettrines historiées, miniatures, bas de pages, encadrements fleuris... les enluminures fournissaient également des repères visuels qui permettaient de comprendre rapidement le contenu du livre, surtout lorsqu'on ne savait pas lire. Elles étaient aussi un signe extérieur de richesse : un livre enluminé était toujours considéré comme une oeuvre d'art très précieuse.

Quelques chiffres...

S'il fallait "seulement" 6 mois à un copiste rapide pour reproduire un livre de 400 pages, l'enluminure était tellement délicate à faire ensuite que le manuscrit ne s'achevait jamais avant plusieurs années!

C'EST ECRIT !

Wang Xizhi, grand maître calligraphe chinois affirme "l'écriture a besoin de sens, tandis que la calligraphie s'exprime surtout à travers la forme et le geste; elle élève l'âme et illumine les sentiments".

10

3

L'art dans l'écriture

Les Arts Graphiques pris au mot ! Les poètes graphistes, Apollinaire et Cocteau

Guillaume Apollinaire (Rome 1880 ­ Paris 1918) témoigna des découvertes et de l'avant-garde de son temps : l'art naïf, l'art nègre, le fauvisme, le cubisme. Il se fit le porte parole de la modernité et annonça le surréalisme. Il appréciait donc tout particulièrement de jouer avec les mots et de les agencer graphiquement, en liaison avec le sens de ses écrits. Jean Cocteau aussi (Maisons-Laffitte 1889 ­ Milly-la-Forêt 1963) mêlait avec bonheur et talent son travail d'écrivain à celui de dessinateur et de peintre

Les mots jouent

Depuis l'invention de l'alphabet, l'homme n'a jamais renoncé à trouver des affinités entre les sons, les lettres et le sens des affinités. C'est comme si il avait gardé, profondément ancrée en lui, la nostalgie du pictogramme et de l'idéogramme qui furent les premières expressions de ses ambitions scripturales. Comme si il était dans la nature profonde des mots d'incarner ce qu'ils désignent (ou le contraire !). Le travail de Joël Guenoun en est l'exemple vivant et réjouissant.

Quelque

T

Graphes et Tags

Sur les murs de toutes les villes du monde fleurit depuis quelques années une nouvelle forme d'expression à la confluence du dessin et de l'écrit : le graphe. Murs, piles de ponts, trains... ce nouveau graphisme contestataire travaille la forme et les couleurs pour s'exprimer avec force. A ne pas confondre avec le tag qui n'en est que la signature, une forme moderne et intuitive de calligraphie urbaine.

H

GAR

F

11

Typographie et logotypes : image et lisibilité La typographie

La typographie est un art qui comme l'architecture, la peinture ou la sculpture, doit respecter un certain nombre de règles et de techniques très exigeantes pour s'exprimer avec efficacité. Par typographie, il faut entendre l'art de manier les caractères, art qui commence par le dessin des caractères, s'étend à leur combinaison en mots et en phrases, pour aboutir à la mise en page de documents ou de publications complètes. Le XVIe siècle, en matière typographique, a été un siècle français. Tout commence avec Geoffroy Tory, qui dans son traité Le Champfleury, a théorisé le premier la question de l'art et la science des proportions des lettres, et a défendu le principe d'élégance en la matière. Son élève le plus fameux, Claude Garamond (1500-1561) - a qui ont doit la typographie du même nom que l'on utilise toujours abondamment - dessina sur une commande de François Ier le caractère dit "de l'Université", révision remarquable des caractères des presses d'Alde Manuce. L'avènement de l'imprimerie a bien entendu était cruciale pour le développement de la typographie qui voit aujourd'hui son destin intimement lié à celui de l'ordinateur même si certains typographes continuent à créer des caractères en les dessinant à la main...

es exemples ...

Times

Helvetica

RAMOND

C'EST ECRIT !

Benoit Higel, directeur artistique affirme " ... le dessin de la lettre est un véritable concentré de sens... à un signe correspond une idée".

Futura

12

3

L'art dans l'écriture

La ponctuation : signe vital !

Point, point d'interrogation, point d'exclamation, points de suspension, deux points, virgule, point-virgule, tiret, guillemets, parenthèses, crochets, astérisque... La ponctuation est un ensemble de signes écrits qui, par convention, présentent, séparent, coupent, isolent des unités dans une phrase ou dans un texte. Souvent négligée, elle est pourtant fondamentale et apporte autant de sens que les signes de l'alphabet : elle assure et facilite la compréhension d'un texte.

Le logotype

Héritage des signes primitifs, dessins rupestres, hiéroglyphes, pictogrammes et idéogrammes... l'identité graphique ­le logotype ­ composée de lettres, de chiffres, d'images, en un mot de signes, constitue la marque d'une société, qu'elle soit industrielle, commerciale ou culturelle. La typographie tient d'ailleurs une place très importante dans ce domaine d'expression. Exemple : le logo Stabilo

. ! , ? * "" ...

Mr Schwanhauser, fondateur de la société Swan-Stabilo. swan en anglais et schwan en allemand signifie cygne. Ici l'entreprise rappelle par un élément visuel (un dessin) son histoire et sa culture.

® signifie que la marque est déposée et ne peut être utilisée autrement et sans accord, par un tiers.

La typographie utilisée a été crée spécialement pour la marque. Le travail des lettres évoque à la fois l'univers ludique et l'assise de la marque (travail des graisses). c'est une façon moderne d'évoquer la calligraphie et l'écriture. Les lettres effilées vers le bas comme le "t", le "i" ou le "o" traduisent la pression exercée avec un stylo ou une plume.

C'EST ECRIT !

Cavanna a écrit: "Les signes de ponctuation sont les notations musicales de la phrase".

13

Fiche 1

l'écriture, un travail des sens

L'atelier

Ecrire au tableau la phrase suivante

Objectifs

· Faire prendre conscience de l'importance de l'attention pour écrire · Faire prendre conscience de l'importance d'une belle écriture pour se faire comprendre de tous

Les paroles s'envolent, mais les écrits restent

Sur une feuille blanche :

Disciplines abordées

· Maîtrise de l'écriture cursive · Prise de notes sous la dictée

1 Demander aux élèves d'écrire la phrase les yeux fermés 2 Demander aux élèves gauchers d'écrire la même phrase de la main droite,

et les droitiers de la main gauche

3 Demander aux élèves d'écrire en bas de la feuille leur nom en partant de

droite à gauche

Matériel nécessaire

· Feuilles blanches · `s move easy

4 Demander aux élèves de prendre le s'move gaucher en main gauche, le

`smove droitier en main droite et d'écrire leurs noms en même temps des deux mains à l'endroit avec la main experte, à l'envers avec l'autre main. Naturellement, la main non experte va suivre et écrire comme dans un miroir le nom de l'élève.

Temps de l'atelier

·1h

5 Engager la discussion en regardant les résultats de ces écritures.

· On écrit de gauche à droite, mais ce n'est pas le cas pour toutes les écritures (cf le monde des écritures) · On a besoin de se concentrer, de regarder · On a besoin de respecter sa latéralisation et d'avoir sa « bonne main » · Si on écrit des deux mains en même temps,l'écriture inversée se fait naturellement, car les mains font le même geste.

Sur une autre feuille blanche :

1 Demander aux élèves de prendre sous la dictée le texte suivant, le plus vite possible

Le Cancre de Jacques Prévert Il dit non avec la tête mais il dit oui avec le coeur, il dit oui à ce qu'il aime, il dit non au professeur, il est debout, on le questionne et tous les problèmes sont posés. Soudain le fou rire le prend et il efface tout les chiffres et les mots, les dates et les noms, les phrases et les pièges, et malgré les menaces du maître sous les huées des enfants prodiges, avec les craies de toutes les couleurs sur le tableau noir du malheur, il dessine le visage du bonheur

2 Chaque élève doit donner son texte à son voisin 3 Engager la discussion en regardant les résultats de ces écritures

· Pourquoi est-ce difficile à lire · Pourquoi doit-on s'appliquer à écrire

4 Conclure l'atelier en commentant la phrase ; " l'écriture laisse trace si

elle est lisible par tous ", d'où l'intérêt de s'appliquer et de bien écrire.

© Junium pour Stabilo - déc 2003 - crédits photos : graphicobsession, getty image

Fiche 2

l'enluminure

Objectifs

En recherchant · Apprendre à effectuer une recherche en bibliothèque En réalisant l'enluminure · Illustrer la compréhension d'un texte qui aura été étudié en classe · Comprendre le rôle de l'enluminure au moyen âge (illustrer le texte pour ce qui ne savaient pas lire... ou lire le latin !) · Mettre en pratique l'importance d'apporter soin et décoration à un texte manuscrit... · Créer ses propres dessins pour illustrer le texte

La préparation de l'atelier

Choisir un sujet correspondant à une époque que vous allez faire travailler à vos élèves pendant une période scolaire. A titre d'exemple ici : Le Roman de Renart. Trouver et faire circuler des enluminures du moyen âge (ici dessin reproduit d'après l'enluminure du manuscrit du Roman de Renart, XIII ème siècle).

L'atelier

1

Créer son propre dessin ou choisir un modèle autre qui tiendra dans un format rectangulaire de 15 cm sur 20 cm.

Disciplines abordées

· · · · Recherche personnelle et ou collective Maîtrise du langage (étude de textes) Maîtrise de l'écriture cursive Arts graphiques

2 Reproduire le dessin sur le calque.

Retourner le calque et refaire au crayon 2B les contours du dessin en appuyant assez fort. Sur la feuille " papier peau d'éléphant " de 25 sur 35 cm, centrer, en mesurant avec la règle, le dessin de 15 sur 20 cm dans l'espace de 25 sur 35 cm et tracer le cadre. Ensuite, tracer un cadre tout autour du rectangle de 1,5cm et un autre de 0,3 cm. Suivre l'exemple donné sur fichier joint.

Matériel nécessaire

· Des feuilles "papier peau d'éléphant" couleur clair de 50 sur 70 cm que l'on coupera en quatre avec des ciseaux ou cutter. Chacune fera donc 25 sur 35 cm. · Une feuille de papier calque ordinaire format A4 · Un crayon de papier HB et 2B · Une règle plate de 30cm de long · Une gomme blanche · Un taille-crayon · Des pinceaux de plusieurs tailles (un fin, un moyen et un plus épais) · Des gouaches ou des aquarelles · Un tube de gouache de couleur "or riche" ou "or pale"(selon le goût de chacun) · Une palette pour travailler les gouaches, un petit récipient d'eau et des chiffons. En source d'inspirations : les livres d'histoire et d'histoire de l'art du moyen âge à trouver en bibliothèque

3

4 Poser le calque (dans le bon sens du dessin) dans l'espace 15 sur 20 cm et reproduire le dessin en appuyant pour laisser la trace des contours sur le "papier peau d'éléphant". (Cette manipulation permet de ne pas salir le papier.) 5 Préparer la couleur OR avec de l'eau (pas trop) dans la palette et l'appliquer dans les endroits prévus (suivre le modèle), c'est-àdire tout le tour, sur les 0,5 cm et ensuite l'appliquer sur tout le fond du dessin en faisant attention à passer la couleur uniformément.

Attendre chaque fois que la couleur soit sèche pour en passer une autre.

Temps de l'atelier

·4h

© Junium pour Stabilo - déc 2003 - crédits photos : graphicobsession, getty image

Penser à nettoyer le pinceau chaque fois qu'il y a changement de couleur.

· Préparer de la peinture noire et repasser au pinceau fin tous les contours du dessin et des cadres pour rehausser l'enluminure.

6 Préparer du bleu et l'appliquer sur les côtés comme sur le modèle. Mais on peut mettre du vert ou du rouge. 7 Préparer le rouge et l'appliquer en haut et en bas comme sur le modèle. Même chose que précédemment, on peut changer les couleurs, à condition de rester dans l'époque choisie (ici, le XIIIème siècle). 8 Peindre le reste du dessin dans les tons choisis par l'élève et qui iront avec les couleurs du tour. Guider l'élève dans ses choix de couleur.

· Sur le bleu et le rouge, faire au pinceau fin et avec de la peinture blanche, un léger dessin sur toute la longueur et la largeur (zigzags par exemple).

Le musée

Le travail réalisé viendra enrichir le musée personnel de l'élève, quelques travaux choisis pour le musée collectif de la classe

Fiche 3

l'abécédaire

La préparation de l'atelier

La veille de l'atelier, faire circuler les images ci-dessous (vous pouvez également les télécharger sur le site internet : http://www.stabilo.fr/enseignants) Demander aux élèves de venir compléter ces ressources avec : · des abécédaires brodés (magazines féminins, réalisations des mamans) · des abécédaires et livres pour enfants qu'ils pourront trouver chez eux, à la bibliothèque de l'école ou à la bibliothèque municipale

Objectifs

En observant les documents anciens et modernes · Faire prendre conscience de l'aspect figuratif de la lettre et de l'art de l'abécédaire En recherchant et en complétant les ressources · Apprendre à effectuer une recherche à la maison en sollicitant les adultes et en bibliothèque En réalisant l'abécédaire · Choisir le thème en équipe et réaliser le travail en groupe · S'appliquer à une belle écriture et réaliser un collage

L'atelier

1 Constituer 5 à 6

groupes d'élèves.

2

Disciplines abordées

· Maîtrise de l'écriture · Arts graphiques

Matériel nécessaire

· Feuilles blanches à l'idéal, papier dessin · Catalogues VPC (vêtements, fleurs, ...) · Magazines · `s move easy

Réunir les ressources et montrer les différentes thématiques possibles : lettres fleurs, lettres animaux, lettres outils, lettres hommes, lettres de noël, ...

4 Chaque élève dans le groupe

Temps de l'atelier

·2h

se verra attribuer 5 à 6 lettres qu'il devra dessiner dans un carré de 5 cm/5 cm. Ces lettres seront collées sur une grande feuille puis décorées grâce à des collages issus des magazines et catalogues pour constituer un abécédaire complet.

Le musée

Le travail réalisé viendra enrichir le musée collectif de la classe

© Junium pour Stabilo - déc 2003 - crédits photos : graphicobsession, getty image

Chaque groupe choisit le thème qu'il souhaite réaliser et la typographie de l'abécédaire en suivant les exemples des ressources à sa disposition

3

Fiche 4

le mot à un visage

La préparation de l'atelier

La veille de l'atelier, faire circuler les mots-images ci-dessous. Vous pourrez également montrer aux enfants des logotypes issus de magazines (enfant, TV...) que vous aurez trouvé. Faire réfléchir les enfants, autour d'autres mots. Par exemple, le mot feu peut s'enflammer, le mot neige être recouvert de neige, les lettres du mot sang peuvent saigner, le M de main peut être une main, le I de l'île une île, ....

Objectifs

En recherchant et en complétant les ressources · Apprendre à effectuer une recherche en bibliothèque et à la maison en sollicitant les adultes En imaginant et en réalisant son propre mot · Développer son imagination, écrire et dessiner En observant les jeux de graphisme · Faire prendre conscience qu'un détail de décoration ou de graphisme peut donner du sens à un mot

Disciplines abordées

· Recherche personnelle et ou collective · Maîtrise de l'écriture · Arts graphiques

L'atelier

1 En s'inspirant des ressources, chaque élève doit se livrer à l'exercice en réalisant son propre « mot image » sur une feuille de papier blanc. Le dessin et l'écriture devront être soignés pour donner un véritable sens au dessin-image-écriture

Quelques pistes : 26 lettres suffisent à constituer les 60 000 mots de la langue française ! La manière dont ces lettres s'assemblent, l'observation des coïncidences, des juxtapositions ou répétitions... est une autre façon d'aborder les mots : plus créative, plus ludique... plus jubilatoire. On peut pour simplifier, répertorier cinq familles de ces "coïncidences" (qu'il suffira le plus souvent de souligner) : · Les mots images (île, épée, clé, elle, lit...).

© Junium pour Stabilo - déc 2003 - crédits photos : graphicobsession, getty image

Matériel nécessaire

· Feuilles blanches à l'idéal, papier dessin · Feutres ou crayons de couleurs · En source d'inspirations : les livres de Joël Guenoun aux Éditions Autrement (souvent en bibliothèque), des logos (magazines pour enfants, affiches, publicité, ..)

Temps de l'atelier

·2h

· Les mots dans les mots. Notamment lorsqu'ils ont un sens opposé au mot dans lequel ils apparaissent (tRISte, mADAMe, verTUEUSE, FUNèbre...)

· Les lettres qui se transforment en d'autres lettres (miracle/mirage, infime/infinie, action/fiction...).

· Les spécificités du mot. (les 3T de aTenTaT, les 3G de GiGoGnes, les 3é de répété. équilibre, accolé...)

· Les rotations. par rotation de 180° un a devient un e, un u devient un n, un d devient un p etc... (inoui, ambigüe, axe... restent inchangés après rotation

2 En affichant les réalisations des élèves, le maître pourra expliquer le métier actuel et contemporain de graphiste que l'on voit tous les jours dans les publicités et logos qui nous entourent (voir livret du maître, chapître « la lettre dans l'art moderne »)

Le musée

Le travail réalisé viendra enrichir le musée personnel de l'élève, quelques travaux choisis pour le musée collectif de la classe

Fiche 5

Un musée personnel

Fiche transversale : proposer un musée personnel à l'élève

Objectifs

· Choisir et organiser son travail personnel · Rédiger introduction et commentaires personnels · Mettre en page, coller, décorer

Le travail final de l'élève

Il s'agit maintenant de mettre en forme les différents travaux réalisés par l'élève. Il est tout à fait possible d'y ajouter les différents travaux graphiques que l'élève aura réalisés sur l'année. L'idée ? Faire réaliser un carnet « musée personnel » de l'élève.

Disciplines abordées

· Maîtrise du langage · Arts graphiques

Le carnet de l'élève

1 L'élève choisira son support (voir matériel) en laissant libre l'imagination 2 Il organisera son sommaire : par exemple, par ordre chronologique ou

bien du détail au plus général (dans notre cas de la lettrine au journal), ...

Matériel nécessaire

· Liberté de choix sachant que l'élève doit constituer une sorte de carnet à la manière d'un cahier de voyage, quelques pistes : 1. Feuilles blanches format A3, pliés et cousues 2. Un cahier A4 3. des feuilles de kraft, agrafées ou cousues 4. le must : des albums photos (sans plastique pour les photos) 5. des feuilles de calque ... · Feutres ou crayons de couleurs · `s move easy

3 Il collera ses travaux (de travers, droit, à l'envers, au ruban adhésif, à la colle : tout est possible !). 4 Il rédigera les directives qu'on lui a données et ses commentaires personnels autour ou en face de son travail. 5 Il pourra également écrire une introduction et une conclusion pour son carnet. 6 Et enfin, il réalisera sur la couverture un autre travail graphique : le titre

© Junium pour Stabilo - déc 2003 - crédits photos : graphicobsession, getty image

Le musée collectif de la classe

Exposition ou album, le musée collectif de la classe peut prendre forme dans un carnet, cahier, comme le musée personnel. Il s'agit de sélectionner les meilleurs travaux et de les intégrer dans une dimension collective de projet de classe en expliquant :

1 qui a participé 2 en combien de temps 3 quels résultats, quels objectifs 4 en collant, décorant, commentant chaque résultat graphique et écrit obtenu.

Cet album ou cette exposition pourront être partagés avec les parents d'élèves, les autres classes de l'école...

Fiche 6

reporter dans la ville

La sortie

Organiser une sortie dans la ville en prenant un ou plusieurs appareils photos. Demander aux élèves en observant attentivement autour d'eux de trouver la présence de la lettre elle-même (panneaux lumineux, enseignes, ...) mais aussi de la trouver dans des objets qui l'évoquent (le sens interdit peut être un O, le feu tricolore un E, ....)

Objectifs

Pendant la sortie : · Faire prendre conscience que la lettre est partout · Faire appel à son imagination pour en voir dans les objets qui nous entourent Pendant l'atelier · Apprendre à choisir, sélectionner et mettre en page les différents clichés retenus

La préparation de l'atelier

En analysant les photos que l'on aura ramené de cette sortie, regarder avec les élèves si on a toutes les lettres de l'alphabet. Une nouvelle recherche sera faite, par petits groupes pour trouver tous les objets de la maison susceptibles de représenter les lettres manquantes (des ciseaux pour un X, une corde pour dessiner le S, ...). Les élèves seront chargés de ramener pour l'atelier ces objets qui seront eux aussi photographiés.

Disciplines abordées

· Sortie en milieu réel · Arts graphiques (mise en page, écriture)

Matériel nécessaire

· · · · Appareil photo Grande feuille de papier kraft Feutres ou crayons de couleurs `s move easy

L'atelier

1

La classe devra choisir les 26 photos qui viendront composer un abécédaire des objets. Chaque élève devra découper au mieux l'une des lettres, le tout collé sur une grande feuille de papier kraft destiné à constituer le travail collectif de la classe.

Temps de l'atelier

· 2 heures en sortie · 2 heures en réalisation

2 Chaque lettre comportera sa légende écrite à la main par l'élève (où, pourquoi on l'a choisi)

© Junium pour Stabilo - déc 2003 - crédits photos : graphicobsession, getty image

Enfin, en guise d'introduction à ce travail collectif, dans un deuxième temps, le maître demandera aux élèves de rédiger un petit texte qui raconte cette expérience de la lettre et la présence partout, tout le temps, de l'écriture.

3

4 En lisant chaque texte des élèves en classe, on pourra choisir tous ensemble le texte qui sera recopié d'une belle écriture sur la grande feuille de papier kraft.

Le musée

Le travail réalisé viendra enrichir le musée collectif de la classe

Fiche 7

la lettrine

a préparation de l'atelier

La veille de l'atelier, faire circuler des images de lettrines comme celles de cette fiche. Faire réagir les enfants sur ces documents pour les amener à comprendre ce qu'est une lettrine, sa dimension figurative et expressive.

Objectifs

En observant les documents anciens et modernes : · Faire prendre conscience de l'aspect figuratif de la lettre en mettant en scène la première lettre d'un mot qu'ils auront choisi · Effectuer une recherche imaginative seul ou à plusieurs · S'appliquer à la réalisation et en particulier à l'écriture cursive

L

Disciplines abordées

· Maîtrise de l'écriture · Arts graphiques

L'atelier

1 Constituer des groupes de 2/3 élèves et leur demander d'imaginer le mot et

la lettrine qu'ils souhaitent dessiner. · Orienter les enfants si besoin sur des mots comme OEUF, ORANGE, OEIL (le O exprimera un de ces trois mots), PRISON (le P a des barreaux), MAIN (le M une main) pour lesquels la lettrine figure le mot lui-même... · La lettrine peut aussi être juste un dessin qui habille la première lettre pour magnifier l'écriture.

Matériel nécessaire

· Feuilles blanches à l'idéal, papier dessin · Feutres ou crayons de couleurs · `s move easy

Temps de l'atelier

·2h

2 Sur une feuille blanche, chaque groupe décidera soit de réaliser le mot et

de garder la meilleure des propositions, soit chaque élève du petit groupe mettra son talent en oeuvre pour effectuer soit le dessin, la mise en couleur, l'écriture du mot.

Le musée

A l'issue de cet atelier, un vote sera organisé pour garder les meilleurs travaux réalisés. Ceux ci viendront enrichir le musée collectif de la classe. Chaque élève pourra garder son travail pour compléter son musée personnel (voir fiche N°5)

© Junium pour Stabilo - déc 2003 - crédits photos : graphicobsession, getty image

Information

E¥STABILO-livret

22 pages

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

477308