Read Livrets lesite.tv text version

LES ENQUÊTES DE LA LUCIOLE

Les animaux grandissent

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO ..............................................................2

Générique .................................................................................................................. 2 Description ................................................................................................................. 2

CONTENUS ........................................................................................3

Méthodes d'accès à la connaissance ............................................................................. 3 Sciences et langage dans la classe ................................................................................ 3 Socle commun de connaissances et de compétences, deuxième palier, compétence 3B ......... 3 Sciences et images ...................................................................................................... 3 Prégénérique et générique ............................................................................................ 4 Programmes associés à la série : ................................................................................... 4 Texte(s) de référence .................................................................................................... 4 Objectifs du film .......................................................................................................... 5 Vocabulaire à fixer ...................................................................................................... 5 Découpage et structure ................................................................................................. 5

SUGGESTIONS D'EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE ................................7

Exemple de démarche expérimentale ............................................................................. 8

PRÉSENTATION DE LA VIDÉO Générique

R éalis ation : Hervé Berne A uteurs : Hervé Berne, Patrick Chiuzzi Production : CProductions Chromatiques/Cap Canal/Cités télévision © CProductions Chromatiques/Cap Canal/Cités télévision, 2004 Avec la participation de l'école vétérinaire de Marcy l'Étoile, l'espace zoologique du parc de la Tête d'or à Lyon, l'aquarium du Grand Lyon, le parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine, le parc ornithologique de Villars-les-Dombes, le Centre national de la cinématographie et la région Rhône-Alpes Durée : 13 min 04 s

Description

Les enquêtes de Lucie la Luciole abordent des sujets variés ­ les manifestations de l'activité de la Terre, la matière, le vivant, l'environnement ­ mais bien circonscrits. En treize minutes, des apports de spécialistes permettent d'élaborer des réponses, denses mais organisées, rigoureuses, conjuguant image, schémas, cartes, petites animations, et qui ouvrent une méthode d'accès à la connaissance complémentaire à l'investigation directe. Chaque épisode de cette série prend la forme d'une enquête menée par Lucie la Luciole, petit personnage animé. Lucie introduit le sujet. Elle établit et maintient le fil directeur.Elle récapitule clairement et simplement, au fur et à mesure, les points abordés par les spécialistes et assure les transitions. Elle donne la définition des mots difficiles employés. Lucie, par ses déplacements, indique les lieux ressources:elle rencontre des scientifiques, des animateurs pédagogiques. Elle pousse l'enquête jusque dans les laboratoires. Mais, petit personnage ludique, elle a aussi une fonction phatique : elle s'exclame, pour maintenir l'intérêt sans tomber dans la mièvrerie et elle allège le propos par de petites plaisanteries. C'est le personnage du prégénérique circulant inlassablement entre tous les objets de questionnement du monde, accompagné par la chanson de Jocelyn Garabédian, chantée par Agathe Chiuzzi. Ce film décrit et explique le principe de reproduction chez les espèces ovipares, vivipares et ovovivipares. Pour chacune d'entre elles, il précise des notions telles que la fécondation, la gestation, l'incubation. Les exemples se réfèrent à la reproduction chez les animaux: chiens, girafes, oiseaux, poissons.

2

CONTENUS Méthodes d'accès à la connaissance

La forme choisie est l'enquête. Cette approche est particulièrement adaptée à un domaine pour lequel l'expérience et la modélisation sont deux entrées difficiles à mettre en oeuvre. Ce film permettra à l'enfant de mener une recherche documentaire afin de répondre à son questionnement sur le monde dans le cadre d'une démarche d'investigation. Certes, dans cette série, les enfants suivent pas à pas une enquête conçue par d'autres, mais la clarté des questionnements, l'identification des étapes nécessaires, la recherche des sources d'informations aident à élaborer des compétences qui pourront être réinvesties lors d'enquêtes conçues par la classe.

Sciences et langage dans la classe

Une part importante du travail d'exploitation des documents de cette série consiste à dégager d'une trame serrée d'informations le fil directeur et les notions essentielles. Ce travail passe par une reformulation synthétique sans laquelle on resterait dans une logique d'accumulation (d'autant que ces documents ne portent pas d'incrustations de titres) : on visera ainsi les compétences générales et les compétences spécifiques, définies par le socle commun de connaissances et de compétences.

Socle commun de connaissances et de compétences, deuxième palier, compétence 3B

La culture scientifique et technologique L'élève est capable de : pratiquer une démarche d'investigation : savoir observer, questionner. exprimer et exploiter les résultats d'une mesure ou d'une recherche en utilisant un vocabulaire scientifique à l'écrit et à l'oral.

Sciences et images

Tout enseignant qui utilise les images animées pour les disciplines scientifiques sait qu'il y trouvera, en particulier, un traitement privilégié de l'espace et du temps. « Les Enquêtes de la Luciole » utilisent surtout l'image comme illustration du discours ou comme moyen de suppléer à la perception directe avec un jeu varié de mouvements de caméra et de riches alternances de plans.

3

Prégénérique et générique

Le prégénérique présente Lucie la Luciole qui navigue dans un ciel étoilé parsemé d'objets d'investigation recensés par la chanson. Cette chanson lui est adressée par les enfants qui regardent ses enquêtes (en retour,elle s'adresse à eux dans les épisodes). Le générique permettra de repérer avec les élèves : des noms, qui reviennent dans tous les épisodes: les auteurs, la réalisatrice, la voix de Lucie, l'auteur des chansons... des fonctions : images et son, paroles et musiques, montage, monteur truqueur, images d'archives... des sources d'images : le Centre national de la cinématographie... des remerciements.

Programmes associés à la série :

Cycle 3 Sciences expérimentales et technologie L'unité et la diversité du vivant Présentation de la biodiversité : recherche de différences entre espèces vivantes. Présentation de l'unité du vivant : recherche de points communs entre espèces vivantes. Le fonctionnement du vivant Les stades du développement d'un être vivant (végétal ou animal). Les conditions de développement des végétaux. Les modes de reproduction des êtres vivants.

Texte(s) de référence

Ministère de l'Éducation nationale. Programmes d'enseignement de l'école primaire, cycle des approfondissements ­ programme du CE2, du CM1 et du CM2. Bulletin officiel de l'Éducation nationale [En ligne], hors-série n° 3 du 19 juin 2008.

4

Objectifs du film

Il permet : de présenter les différents modes de reproduction sexuée ; de conduire l'enfant à découvrir la diversité des durées de développement selon les espèces ; d'indiquer aux enfants et aux enseignants des lieux ressources éventuels.

Vocabulaire à fixer

Fécondation : Union de deux cellules sexuelles mâle et femelle pour donner un oeuf. Gestation : Durée comprise entre le moment de la conception et l'accouchement. La mise bas :Action d'une femelle qui met bas, c'est-à-dire qui accouche (la mise bas d'une chienne). L'incubation : Période pendant laquelle les oeufs ou les jeunes demeurent dans un lieu protecteur. Substrat : Ce qui sert de support à un autre élément. Semence : Substance fécondante des mâles. Ovipare : Se dit d'une espèce dont la femelle pond des oeufs. Ovovivipare : Se dit d'une espèce dont les oeufs éclosent dans le corps de la mère. Celle-ci met au monde ses petits vivants. Vivipare : Se dit des animaux dont les petits accomplissent leur évolution embryonnaire dans le corps de la mère. Ils viennent ainsi au monde presque entièrement développés. Les mammifères sont vivipares.

Découpage et structure

Tableau 1 : découpage et structure du film. Tableau à trois colonnes. La première colonne du tableau « Découpage » contient le minutage des différentes séquences qui composent la vidéo exprimées en minutes secondes ; la seconde colonne du tableau « Détail des notions abordées » contient le détail des notions abordées dans chaque séquence de la vidéo ; la dernière colonne du tableau « Ce que l'on voit et ce que l'on entend » décrit la bande-son et les images présentées dans chaque séquence.

5

Découpage 00 min 00 s 01 min 25 s La naissance chez les mammifères 02 min 59 s Les chiens

Détail des notions abordées Prégénérique et introduction du sujet. De la fécondation à l'oeuf : ­ le spermatozoïde féconde les ovules ­ l'ovule fécondé devient un oeuf.

Ce que l'on v oit et ce que l'on entend Mise en situation : les cousines appellent Lucie. Aglaé, la chienne a fait ses chiots. Présentation de l'exploration pa réchographie du ventre d'une chienne et explicitation de l'image des bébés dans le ventre de la maman. Commentaire : Samuel Buff, chercheur en reproduction Gros plan sur le chercheur puis le chien.

04 min 30 s Les girafes

06 min 00 s Les reptiles : la tortue

08 min 00 s Généralisation ­ les espèces ovipares . 09 min 16 s Différents modes de reproduction chez les poissons

12 min 00 s Le gorille

12 min 40 s

Un petit chien peut avoir 6/7 chiots. Un gros chien peut avoir 10/14 chiots. Les chiots grossissent beaucoup pendant les deux premières semaines. La marche survient à trois semaines. C'est le plus grand des mammifères. Gestation :14 mois. Le girafon est debout après 20 à 40 minutes. La course est possible au bout de deux heures. La reproduction nécessite un accouplement. Les oeufs se développent dans le corps de la tortue (un mois ou deux), puis ils sont expulsés et pondus dans un nid (quinze oeufs). L'incubation ­ période de développement dans l'oeuf : Pour certaines espèces : 100 jours. Poids adulte = poids de naissance x 4 000 . Les oiseaux pondent des oeufs. Il existe 32 000 espèces différentes. Les poissons : dans certains cas, l'oeuf est fécondé dans l'eau. (Vocabulaire : substrat, semence). ­ Ovipare : la mère pond des oeufs ­ Vivipare : la mère porte ses petits et les alimente ­ Ovovivipare : l'oeuf se développe dans le corps. de la maman. Elle n'alimente pas son petit. La gestation est variable selon les différentes sortes de poissons. Les poissons grandissent toute leur vie selon l'espace où ils évoluent. Analogie entre le développement du gorille et celui de l'humain : ­ gestation : 9 mois ­ alimentation du bébé par le sein ­ croissance comparable à celle d'un enfant humain ­ différence : le poids adulte sera d'environ 200 kg. Générique de fin.

Commentaire : Jean-Marc Thouzet, directeur adjoint d'espace zoologique . Vidéo de la mise bas chez les girafes. Commentaire : Jean-Marc Thouzet, directeur adjoint d'espace zoologique. Images et commentaires des différentes étapes de la reproduction des tortues.

Lucie commente une animation montrant les oiseaux : ­ le colibri abeille (5 cm) ­ l'autruche (136 kg) Images de poissons : ­ le poisson clown Valérie Sanchez, responsable pédagogique. Commentaire présentant les différents types de reproduction. Synthèse animée présentée par Lucie récapitulative de ces trois types. Chez certaines espèces, comme les requins, on trouve des ovipares, des vivipares et des ovovivipares. Commentaire par Lucie sur une image de l'oeuf du requin. Images de Platon le gorille (le papa de Jade). Le commentaire est illustré par un bébé gorille et sa maman filmés dans un zoo.

6

SUGGESTIONS D'EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE

Avec l'exploitation de ce thème, les enfants ont largement la possibilité d'inventer des expériences. La mise en oeuvre d'une démarche par investigation est très facilement réalisable. En effet, les documents ressources, les lieux visites sont nombreux : pompiers, centre technique des villes, assainissement, rivières, barrages, lacs. Les partenaires sont très aidants : responsables des villes, des agences de l'eau, des syndicats des eaux, le CI Eau, les associations de pêcheurs... Les projets sont ainsi facilités : toutes les agences de l'eau aident au financement de classes d'eau (dotation de 600 euros par classe). L'enseignant prépare le projet de classe d'une semaine avec sorties, rencontres de partenaires, expériences en classe, productions d'écrits, expositions, conduisant enfants et parents à apprendre la bonne gestion de l'eau ; les syndicats des eaux proposent des mallettes gratuites permettant l'utilisation d'un matériel adapté pour mener des expériences en classe. Généralement, un livret d'accompagnement propose une aide à l'enseignant. Le Centre international de l'eau (CI Eau) : cet organisme dispose d'une documentation particulièrement adaptée aux élèves de l'école et du collège. De petits fascicules (1 par élève) et des expositions complètes sont envoyés sur demande. Les différents aquariums qui proposent des ressources sur l'adaptation des êtres vivants à leur milieu. L'étude de la croissance des animaux, de la conception à l'âge adulte, se fait par observation du vivant. Bien entendu, on ne fera pas d'élevage avec reproduction de mammifères en classe. Notre propos restera dans une approche documentaire. Cependant, par l'observation de quelques particularités de différentes espèces, on pourra mettre en résonance les informations présentes dans le DVD. Observation des nids d'oiseaux Au printemps, il est très instructif d'essayer de repérer les nids dans les arbres. Certains sont très faciles à voir: le nid de pie est généralement assez haut et il comporte un petit toit ; le nid de merle est plutôt dans les arbustes, bien caché sur le bord des chemins... Il n'est pas question de les prendre, mais de faire une observation régulière à distance. Tôt ou tard, vous trouverez les restes des oeufs sous le nid. Dans le même temps, vous verrez la population d'oiseaux augmenter. On remarquera que : tous les nids sont différents. Cela permet à l'expert d'identifier l'oiseau à la simple observation du nid ; les petits oiseaux font généralement de petits nids ; les nids sont organisés pour ne pas être trop repérables par le prédateur : mimétisme avec la nature, emplacement dissimulé (il est possible de passer à côté d'un nid sans le voir).

7

La démarche d'observation est immuable : 1. observation générale : on repère l'environnement, l'allure générale ; 2. on précise la description du nid : forme, taille, matériaux, emplacement ; 3. on enregistre les évolutions en revenant régulièrement sur les lieux de l'observation ; 4. l'enfant observe avec des jumelles ; 5. l'enfant note, dessine dans sa grille d'observation ; 6. petit à petit, des correspondances pourront se faire : des nids se ressemblent ; ils sont implantés dans le même type d'arbre ; on retrouve des traces sous l'arbre (un jour, il y aura des coquilles) ; par une recherche documentaire, on essaie d'expliquer ce que l'on voit. Le fait de situer cette observation dans la durée, en venant régulièrement, conduit l'enfant à repérer la notion du temps nécessaire à la reproduction.

Exemple de démarche expérimentale

Réaliser un élevage de chenille

8

Matériel : une feuille de rhodoïd de 30 x 40 cm ; un couvercle de 12 cm évidé, carton ou autre ; un carré de moustiquaire fixé dans la fenêtre du couvercle ; un flacon de verre ; quelques rameaux de la plante nourricière ; un pot de fleurs rempli de terre ou de sable humide, recouvert de mousse ; un peu de ouate pour boucher le pot en verre (d'après Raymond Tavernier, La Découverte du monde vivant de la maternelle au CM2, guide des professeurs des écoles, Bordas, 2002). Pour se procurer des chenilles : il suffit de contacter l'une des associations dont les sites sont répertoriés. Vous pouvez en acheter par correspondance au printemps et à la rentrée scolaire (site OPIE, http://www.insectes.org/question/elevages.md, qui offre aussi des fiches pédagogiques). Vous aurez ainsi le temps d'observer le cycle complet de la chenille au papillon. Bien entendu, la meilleure solution est d'aller à la recherche des chenilles. Dès lors, il faudra déterminer la raison de sa présence : il s'agit généralement de la présence d'une plante nourricière, et les indices de la présence des chenilles sont les feuilles de cette plante grignotées. On peut se reporter à un guide de détermination (par exemple, Insectes de France et d'Europe occidentale, Michael Chinery, Flammarion, 2005) qui décrit l'aspect de la chenille et du papillon attendu. Il indique aussi l'alimentation de cette chenille. Il ne vous reste qu'à repérer la plante et à conduire votre élevage. La notion de cycle de vie sera mise en évidence par des photos numériques régulières que l'enfant conservera dans son cahier d'expériences. Vous demanderez à l'enfant de représenter les étapes qui ont conduit la chenille à se transformer en papillon dans le cahier d'expériences. Lorsque l'élevage aura conduit à la découverte de nouveaux bébés chenilles sur la plante nourricière, vous pourrez travailler sur la notion de cycle.

9

Vous trouverez la bibliographie dans l'espace « Ressources réservées aux abonnés », dans la rubrique « Ressources complémentaires »

Livret rédigé par Anil Mithalal © SCÉRÉN-CNDP, 2007 Mise à jour des programmes scolaires par Frédéric Chaumillon © SCÉRÉN-CNDP, 2009

Information

Livrets lesite.tv

10 pages

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

708974