Read OBS1238_19880729_051.pdf text version

aqueurs

partout en France. Et même à l'étranger. » Ces truands voyageurs s'aménagent des bases de repli dans les pays limitrophes, notamment en Espagne. En octobre 1987, ils enlèvent la petite Mélodie à Marbella, sur la Costa del Sol. D'autres vont beaucoup plus loin. Jusqu'au Japon. En novembre 1986, Philippe Jamin, Richard Leroy, Youssef Khimoun et Nordine Tifra, quatre membres du « gang d'Aubervilliers », font la une de la presse nippone. Ils s'étaient offert un aller et retour en avion pour attaquer un fourgon blindé au coeur de Tokyo. Les proxénètes aussi font dans l'import-export. Outre-Rhin, les prostituées « made in France » remplissent 80 0/0 des puffs, les bordels de la Ruhr. L'Europe des voyous existe déjà. Ce qui inquiète la plupart des syndicats policiers, qui envisagent la création d'un FBI européen pour 1992. Le truand des années 80 est aussi devenu un polyvalent. Il touche à tout. Racket, proxénétisme, braquage, drogue, escroqueries... L'heure est à la mobilité de l'emploi. Et à la formation accélérée. Autrefois, on commençait par porter les cafés, puis les flingues. « Les hold-up étaient réservés à une certaine élite, dit un policier de la BRB, la Brigade de Répression du Banditisme. Maintenant, n'importe quel petit voyou peut se lancer dans les braquages. » Des bleus qui brûlent les étapes, qui manquent de sang-froid et n'hésitent pas à tirer... Selon un rapport de la Direction générale de la Police, les « actes commis àl'aide de la force »(volsàmain armée, agressions...) ont augmenté de 118 % depuis 1976. La crise a fait basculer le milieu dans la violence. Au début des années 70 apparaît une nouvelle génération de grands délinquants : la génération HLM. Des jeunes nés dans le béton qui ont commencé leur carrière dans les cages d'escalier et les caves des cités, des bandits aux allures de loubards qui se soûlent à la bière avant chaque. hold-up... Ces « truands galère », ces gangsters de la zone, sont les précurseurs d'un banditisme anarchique. « Etre voyou, dit un ancien, aujourd'hui recyclé dans la limonade, c'est faire la guerre. » Pour faire face, les banques s'équipent... Et se transforment peu à peu en bunkers. Elles utilisent des systèmes de surveillance électronique, des alarmes ultrasensibles, des vigiles musclés et, le fin du fin : des liasses piégées. Des billets qui explosent dans les mains ! A Champs-sur-Marne, dans la région parisienne, un laboratoire du Centre national de Prévention et de Protection expérimente les techni-

Des bleus qui brûlent les étapes, qui manquent de Sang-froid et n'hésitent pas à tirer

d'ailleurs facilité la tâche. Depuis qu'une autoroute passe à Clermont-Ferrand, le nombre des hold-up a augmenté dans la ville ! Nous avons affaire à des VRP du crime. Ils prospectent

ques les plus pointues. Mais tous les voyous ne font pas la guerre. Ily a aussi les paisibles. Ceux qui ont trouvé une méthode soft pour piller les banques. Leur créneau : la fraude à la carte bancaire. Elle a été évaluée à 400 millions de francs pour l'année 87. Récemment, une quarantaine de personnes ont été arrêtées en Espagne, à Marseille et à Paris. Un véritable réseau européen de « vraies fausses » cartes bancaires dont plusieurs milliers avaient déjà commencé à circuler en France, les autres étant destinées à la Belgique, au Luxembourg et à l'Allemagne. Les banquiers pensaient avoir trouvé l'ultime parade : l'informatique. A tort. Récemment, en pianotant sur l'écran de son ordinateur, un chef de service de l'agence Indosuez de Marseille a détourné sur son compte en banque 7 millions de francs. Mors, bientôt des braqueurs branchéssur logiciel ? « Cen'est encore qu'un mauvais rêve, estime Antoine Roussion, chargé, à la Direction centrale de la Police judiciaire, de la lutte contre le crime informatique. Les entreprises ont déclaré 1 500 sinistres pour l' année 87. (Soit une perte de 3,9 milliards de francs 1) Tous ont été commis par des employés ou des informaticiens de haut niveau qui n'ont aucun lien avec le milieu » Pour le moment. Le « télécasse » à distance sera peutêtre la prochaine trouvaille du milieu « De la science-fiction, dit un commissaire de l' OCRTIS, l'Office central de Répression du Trafic illicite de Stupéfiants. Le débouché de l'an 2000 est déjà tout trouvé. C'est la drogue. » Interpol estime que 35 tonnes d'héroïne sont consommées chaque année en Europe. Mais le phénomène le plus marquant de ces dernières années reste la percée de la cocaïne. L'an dernier, les saisies ont atteint unseuil jamais égalé : 754 kg. Plus de 80 % de cette cocaïne sont exportés par le Cartel de Medellin,. du nom d'une ville du nord-ouest de la Colombie. Dans les années 70, le marché de l'héroïne était sous le contrôle de truands français, la French Connection. La coke leur a échappé. Les Colombiens ont la haute main sur tout : de la production à la vente. Les policiers, coupés de leurs sources de renseignement habituelles, piétinent et s'inquiètent. Car ces trafiquants travaillent comme des industriels. Le marché nord-américain étant saturé, ils cherchent à créer de nouveaux besoins en Europe et en particulier en France. « Les businessmen de la came gèrent des sommes colossales. Ce sont eux les nouveaux parrains, dit un responsable des Renseignements généraux. Conseillés par des experts financiers et des avocats internationaux, ils construisent dans l'ombre des empires immenses. » A Rome, les trafiquants investissent dans la pierre et rachètent des quartiers entiers. Aux quatre coins du monde les banques les plus réputées blanchissent les narco-dollars. En 1984, un établissement financier aussi prestigieux que Merrill Lynch a été accusé de laver l'argent sale de la drogue. Cette société américaine de courtage avait accepté d'investir sur les marchés à terme de New York des fonds apportés en petites coupures dans des valises. . Aujourd'hui, les voyous gèrent leurs affaires comme des managers. Ils n'investissent plus dans le trottoir et les cabarets. Ils jouent en Bourse.

MARIE-FRANCE ETCHEGOIN ·

29 JUILLET-4 AOUP 1988/51

Information

1 pages

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

677766