Read Marché - documents text version

Document 1 : le poivre, un or noir ? Le poivrier est une liane qui pousse sous les climats tropicaux humides et qui produit au bout de quatre années des petites baies qui ont joué dans l'histoire un rôle fondamental dans la conservation des aliments et notamment des viandes. Bien avant l'apparition de la chaîne du froid, sel, poivre et autres épices étaient indispensables pour conserver et transporter les viandes, et la quête du poivre explique en grande partie l'élan colonial, [notamment du Portugal et de la Hollande, depuis le 15e siècle jusqu'au 18e siècle]. [Puis,] le marché du poivre fut longtemps dominé par l'Asie du Sud-Est (Indonésie et Malaisie, avec Singapour dans une position de ré-exportateur) et par l'Inde, le premier producteur mondial mais qui consomme la plus grande part de sa production. [...] Mais la géographie du poivre fut bouleversée à la fin du 20ème siècle. Attiré par la forte hausse des prix provoquée par le déclin de la production en Indonésie et à Bornéo (on passa de 1 000 à 6 000 dollars la tonne de poivre de 1993 à 1999), un nouveau producteur fit irruption sur le marché. Le Vietnam était à la recherche de nouvelles productions agricoles pour l'exportation : après le riz et le café, il s'attaqua donc au poivre. De 8 000 tonnes en 1990, 36 000 tonnes en 2000, la production vietnamienne a atteint les 100 000 tonnes en 2004. Exportant la totalité de sa production, le Vietnam pèse aujourd'hui la moitié du marché mondial. Cette montée en puissance fut à l'origine de la morosité des prix mondiaux à partir de 2003 : pour soutenir son marché intérieur, l'Inde en fut réduite à verser des subventions à l'exportation ! La diminution de la production mondiale en 2006 (de 600 000 tonnes en deux ans à 260 000 tonnes) a donc inversé la tendance et le poivre a rejoint les autres matières premières dans l'euphorie des marchés qui a caractérisé ces derniers mois. Mais dans son cas, la difficulté à évaluer précisément les stocks, vieux souvent de plusieurs campagnes, augmente l'incertitude et la nervosité des marchés.

P. Chalmain, Le poivre et l'or noir, l'extraordinaire épopée des matières premières, Bourin Éditeur, 2007.

1. 2. 3.

Repérez dans le texte les différents éléments qui expliquent les variations du prix du poivre depuis le 15e siècle. Pourquoi, selon vous, le Vietnam a-t-il décidé de se lancer dans la production de poivre ? À partir de l'exemple du poivre, donnez la définition d'un marché.

Document 2 : les conditions de la concurrence pure et parfaite Au sens économique, la concurrence désigne une situation de marché où les offreurs et les demandeurs sont suffisamment nombreux pour qu'ils ne puissent exercer aucune influence sur les prix. Seule la rencontre entre l'offre et la demande permet alors de déterminer les prix. On peut cependant, dans la réalité, distinguer différents degrés de concurrence. Le modèle de concurrence pure et parfaire ou CPP est le modèle « idéal » de la concurrence ; il constitue le modèle de référence de la théorie néoclassique. Il repose sur cinq conditions. - Atomicité : il y a beaucoup d'offreurs et de demandeurs de sorte qu'aucun ne peut exercer un pouvoir sur le marché. - Homogénéité : les produits échangés sont identiques et substituables, seul le prix permet de les différencier. - Libre entrée sur le marché : il n'y a aucune entrave, aucune barrière pour entrer sur le marché. - Transparence : les offreurs et les demandeurs sont parfaitement informés sur les prix et la qualité des produits. - Mobilité : les facteurs de production, à savoir le travail et le capital, peuvent se déplacer librement. Les trois premières conditions correspondent à la concurrence pure, les deux dernières à la concurrence parfaite.

D'après A. Talon-Habbart, Travaux pratiques de SES de 1ère, Nathan, 2005.

1.

Faites correspondre chaque proposition à l'une des conditions de la CPP : - la revue 60 millions de consommateurs demande que l'origine de la viande soit affichée à la vente ; - les travailleurs européens peuvent librement circuler dans l'UE ; - l'entreprise Danone se lance sur le marché des eaux minérales en Chine ; - il existe un grand nombre de producteurs de vin en Europe face à un grand nombre d'acheteurs potentiels ; - les produits sans marque ne se différencient que par leur prix et permettent de satisfaire le même besoin ; - tout individu ou toute entreprise peut acheter des valeurs mobilières en Bourse. Pour chacun des marchés suivants, déterminez si les conditions de la CPP sont remplies (oui/non). Justifiez vos réponses négatives. Atomicité Libre entrée Homogénéité Mobilité Transparence

2.

Marché des petits pois du football (Mercato) des oeuvres d'art (enchère) du pétrole des actions (bourse)

Page 1 / 6

Document 3 : à l'origine de la demande Prenez votre demande de glaces. Comment décidez-vous de combien de glaces vous achetez chaque mois ; et quels sont les facteurs qui influent sur votre décision ? Voici quelques-unes des réponses que vous pourriez donner. Le prix. Si le prix du cornet passait soudainement à 20 dollars, vous en achèteriez moins. Vous passeriez peutêtre au yaourt glacé. Si au contraire le prix tombait à 20 centimes le cornet, vous en achèteriez plus. Si la quantité demandée diminue quand le prix augmente, et augmente quand le prix baisse, on dit que la quantité demandée évolue en fonction inverse du prix. Cette fonction inverse est valide pour la plupart des produits dans une économie. Elle est même tellement générale que les économistes la qualifient de loi de la demande : toutes choses étant égales par ailleurs, quand le prix d'un bien augmente, la quantité demandée diminue. Le revenu. Qu'adviendra-t-il de votre demande de glaces si vous ne trouvez pas un emploi cet été ? Elle diminuera très certainement. [...] Le prix des produits comparables. Imaginons que le prix des yaourts glacés baisse. D'après la loi de la demande, vous allez acheter plus de yaourts glacés. Et en même temps vous achèterez probablement moins de cornets de glace. Yaourts glacés et cornets de glace satisfont des désirs similaires. [...] Les goûts. Il s'agit là du déterminant le plus évident de votre demande. Si vous adorez les glaces, vous en consommerez beaucoup. [...] Les anticipations. Vos attentes concernant l'avenir affectent votre demande présente de biens et de services. Par exemple, si vous vous attendez à avoir une augmentation de salaire le mois prochain, vous serez peut-être plus enclin à acheter plus de glaces aujourd'hui.

N. G. Mankiw, Principes de l'économie, Economica, 1998.

1. 2. 3.

À l'aide de ce texte, déterminez précisément les déterminants de la demande de pizzas. Montrez, à partir d'exemples de biens ou de services, que la demande ne dépend pas seulement de facteurs économiques. Qu'est-ce que la loi de la demande ? Trouvez des exemples de biens qui dérogent à cette règle.

Document 4 : les coûts supportés par l'entreprise Certains coûts sont indépendants de la quantité produite. Par exemple, une campagne de publicité est un coût fixe : la réalisation de films publicitaires ou l'achat d'espace coûtent le même prix quelles que soient les ventes. À court terme, les équipements constituent un coût fixe. D'autres coûts sont variables. Certains dépendent directement de la quantité produite. Ainsi, la quantité de farine consommée est la même pour chaque baguette, ce qui veut dire que les achats de farine sont proportionnels à la production. Par contre, la quantité de travail augmente avec la production, mais de façon irrégulière, selon que cette hausse est obtenue en accélérant les cadences, par des heures supplémentaires ou par des embauches (coûts variables non proportionnels). Pour connaître son bénéfice, une entreprise compare le prix de vente (PV) au coût moyen d'un produit (CM), rapport entre le coût total (CT) et le nombre d'unités produites (Q). Mais, lorsqu'on lui propose une vente supplémentaire, l'entreprise doit comparer le prix de vente avec le coût de production d'une unité supplémentaire. Ce coût est appelé coût marginal (Cm) ; pour la nième unité, Cm = CTn - CTn-l. Tant qu'il est inférieur au prix de vente, il est avantageux de produire. Par conséquent, l'entreprise détermine son niveau de production en comparant le prix de vente et le coût marginal. Le calcul économique de l'entreprise paraît donc simple. C'est une apparence trompeuse. En effet, il n'est pas si facile de connaître précisément les coûts. D'autre part, il est souvent nécessaire de décider d'un niveau de production sans savoir à l'avance quelle quantité de produits pourra être vendue.

A. Parienty, Manuel de SES de 1ère, Nathan, 2005.

1. 2. 3. 4. 5.

Les éléments suivants sont-ils des coûts fixes ou des coûts variables ? Achat d'un ordinateur, salaire des ouvriers, salaire de la secrétaire comptable, électricité (dans une banque). Exprimez mathématiquement le coût moyen de l'entreprise, ainsi que son bénéfice. D'après vous, pourquoi faut-il calculer le coût moyen sur la base de la quantité produite et non sur la base de la quantité vendue ? Comment les entreprises déterminent-elles le niveau de leur production ? Pourquoi est-il parfois nécessaire de lancer la production sans exactement savoir quelles seront les ventes ? Illustrez votre réponse par un exemple précis.

Page 2 / 6

Exercice 1 : l'entreprise Design & Harmonie La célèbre entreprise Design & Harmonie fabrique des fauteuils très « tendance ». Chaque fauteuil nécessite 2 heures de travail et 50 de matières premières (aluminium, cuir, électricité, etc.). Une heure de travail revient à 20 , cotisations sociales comprises. Par ailleurs, l'entreprise dépense chaque mois 8 000 de loyer, 1 000 de publicité, 5 000 de recherche et développement et 1 500 pour remplacer le matériel usé ou obsolète. 1. Calculez le montant mensuel des coûts fixes, des coûts variables et du coût total lorsque la production mensuelle de fauteuils est de 100 unités. 2. Quel est le coût moyen de chaque fauteuil ? Le mois suivant, la production passe à 101 fauteuils : en effet, le maire de la ville, soucieux de changer son image auprès de ses visiteurs, veut remplacer le vieux siège qu'il a « emprunté » à son adjoint. 3. Calculez le coût total puis le coût moyen. Le tableau suivant vous donne l'évolution du coût total en fonction du nombre de fauteuils produits. Nombre d'unités produites Coût total Coût moyen Coût marginal 4. 5. 6. 7. 100 24 500 101 24 590 102 24 680 103 24 770 104 25 100 105 25 500 106 26 000

Complétez le tableau. Comment pouvez-vous expliquer qu'à partir d'un certain niveau de production, le coût marginal augmente ? Le prix de vente d'un fauteuil est de 400 . Calculez le bénéfice de l'entreprise pour une production de 104 fauteuils. L'entreprise a-t-elle intérêt à produire 106 fauteuils ? Pourquoi ?

Document 5 : l'équilibre du marché L'offre et la demande interagissent pour déterminer le prix du marché sur des marchés concurrentiels. La figure [cidessous] réunit sur un même graphique une courbe d'offre du marché et une courbe de demande du marché pour montrer comment ce phénomène a lieu. Le prix effectivement payé et perçu sur le marché sera déterminé par l'intersection des deux courbes, au point Eo (E comme « équilibre »). La quantité (20 millions) et le prix (0,75 $) sont respectivement appelés quantité d'équilibre et prix d'équilibre. [...] Au prix d'équilibre, les consommateurs obtiennent exactement la quantité de biens qu'ils souhaitent acheter à ce prix et les producteurs vendent exactement la quantité qu'ils sont disposés à vendre à ce prix. Ni les producteurs, ni les consommateurs ne sont incités à modifier le prix ou la quantité. [...] Au prix de l $, l'offre est excédentaire. Lorsque les producteurs se rendent compte qu'ils ne peuvent pas vendre tout ce qu'ils voudraient à ce prix, certains d'entre eux vont commencer à baisser leurs prix en espérant récupérer une partie de la clientèle des autres producteurs. Cependant, lorsqu'un producteur baisse ses prix, ses concurrents sont obligés de réagir, sinon ils risquent de ne plus rien vendre du tout. Mais, lorsque les prix baissent, les consommateurs achètent davantage. Le processus se poursuivra jusqu'à ce que le marché atteigne son prix et sa quantité d'équilibre. [...] Dans les économies de marché concurrentielles, les prix effectifs tendent vers les prix d'équilibre, pour lesquels l'offre et la demande sont égales. Il s'agit de la loi de l'offre et de la demande.

J. E. Stiglitz, Principes d'économie moderne, De Boeck Université, 2001.

1. 2. 3.

Donnez une définition d' « équilibre » en utilisant les expressions suivantes : « prix » et « quantité ». Que se passe-t-il si le prix de la barre chocolatée est à 0,50 dollar ? Pourquoi peut-on affirmer que l'équilibre correspond à un optimum, c'est-à-dire à la meilleure situation possible ?

Page 3 / 6

Exercice 2 : déplacement des courbes d'offre et de demande Sur le marché des barres chocolatées, plusieurs événements surviennent : le prix du chocolat augmente, les salaires augmentent, une étude scientifique montre les bienfaits du chocolat sur la santé, la productivité des producteurs de cacao augmente, les barres au café connaissent un engouement soudain. 1. Pour chaque événement, recopiez le graphique suivant et indiquez comment se déplacent les courbes d'offre et/ou de demande.

Document 6 : l'autorégulation du marché

Schéma extrait du TP 1ère de SES, Hachette, 2004.

1.

2.

Ce schéma met en évidence les implications d'un déséquilibre entre l'offre et la demande sur un marché quelconque. Complétez-le avec les termes suivants : < ou >, =, baisse, hausse, consommation, investissements, profits, producteurs, substituables. En quoi ce schéma illustre-t-il un mécanisme d' « autorégulation du marché » ? Définissez cette expression.

Document 7 : le mécanisme des prix reflète la rareté relative L'information transmise par le mécanisme de prix porte sur la rareté relative des biens et des services. Un prix élevé est révélateur de rareté, tandis que l'abondance se manifeste par un prix faible. Le concept de rareté fait appel à la fois à l'intensité de la demande pour un bien et à la rareté des ressources nécessaires à sa production. Un bien peut être rare soit parce qu'il est fortement désiré par la population, soit parce que sa production est coûteuse, requérant des ressources qui sont rares compte tenu de toutes leurs utilisations possibles.

J. Raynauld, Y. Stringer, A.-·P. Weber, Problèmes et politiques économiques, Dunod, 1989.

F. Nallier, AFP/Infographie in "Le pétrole atteint 100 dollars à New York", 20 Minutes, 03/01/08, http://www.20minutes.fr/.

1. 2. 3.

Entre le 3 janvier 2007 et le 2 janvier 2008, par combien a été multiplié le prix du baril de pétrole brut ? Sur le marché du pétrole, quel renseignement est fourni par le niveau actuel des prix ? Appuyez-vous sur le texte. Comment les acteurs économiques peuvent-ils réagir à l'information véhiculée par le marché ?

Page 4 / 6

Document 8 : prix plafond et prix plancher

J. Bails (dir.), Manuel SES de 1ère, Hatier, 2007.

Si l'État impose un prix-plancher sur le blé par exemple, à un prix supérieur à l'équilibre de marché, il en résultera un excédent d'offre. L'État devra soit acheter cet excédent, en le stockant ou en s'en débarrassant d'une manière ou d'une autre, soit limiter la production. 1. 2. 3. 4.

Les lois sur le contrôle des loyers imposent des limites aux loyers que les propriétaires d'appartements peuvent demander à leurs locataires. Si ces loyers sont limités à R1, en dessous du niveau d'équilibre du marché R* la demande d'appartements sera excédentaire.

J. Stiglitz, Principes d'économie moderne, De Boeck, 2004.

Pourquoi y a-t-il pénurie d'appartements quand le prix est fixé-en dessous du prix d'équilibre ? Pourquoi y a-t-il excédent de blé quand le prix est fixé au-dessus du prix d'équilibre ? Comment répartir entre les candidats à la location la quantité d'appartements disponible sur le marché au prix plafond ? À laquelle des différentes solutions identifiées à la question précédente va votre préférence ? Pourquoi ?

Document 9 : Microsoft abuserait-il de sa position de monopole ? Microsoft détient plus de 90 % du marché des systèmes d'exploitation d'ordinateurs personnels. L'entreprise est accusée d'avoir utilisé cette position de monopole pour imposer son logiciel de navigation Internet Explorer, intégré très étroitement aux dernières versions de Windows, le système d'exploitation de Microsoft, au détriment de ses concurrents, Netscape au premier chef. On reproche également à la firme de Bill Gates de bénéficier d'une rente de monopole considérable, la marge commerciale sur les ventes de systèmes d'exploitation dépassant allègrement 50 %. De plus, l'entreprise sort tous les deux ans environ une nouvelle version de son système d'exploitation et oblige les entreprises clientes, qui n'achètent qu'une licence de deux ans, à renouveler régulièrement leurs achats. Microsoft est aussi accusé de contraindre les constructeurs d'ordinateurs à équiper leurs machines exclusivement avec le système d'exploitation produit par Microsoft. Enfin, l'entreprise a rendu les dernières versions de son système d'exploitation incompatibles avec le langage de programmation Java (compatible au départ avec tous les systèmes d'exploitation existants), pour pousser au contraire un langage concurrent qu'elle produit désormais, ce qui a incité les développeurs à renoncer à utiliser Java, renforçant encore un peu plus la domination de Microsoft.

A. Parienty, « Faut-il avoir peur des monopoles ? », Alternatives Économiques, n° 213, avril 2003.

1. 2. 3.

Pourquoi l'entreprise Microsoft est-elle en position de monopole ? Expliquez la phrase soulignée. Dans le cas de Microsoft, pourquoi la position de monopole est-elle dangereuse ?

Exercice 3 : les économies d'échelle, un exercice introductif Soit un marché où la demande est de 1 000 et où le prix de vente est de 10 . Pour qu'une entreprise puisse desservir ce marché, elle doit construire une usine très sophistiquée qui lui coûtera 5 000 par an (construction puis entretien) ; de plus, elle doit verser des salaires à hauteur de 2 par unité produite et payer des matières premières à raison de 1 par unité produite ; les autres charges (assurances, gardiennage, etc.) sont de 1 000 . 1. Supposons que deux entreprises sont présentes sur le marché ; elles produisent et vendent chacune 500. a. Calculez leur chiffre d'affaires, leur coût de production total, leur coût moyen et leur profit. b. Que constatez-vous ? 2. Supposons maintenant qu'une seule entreprise soit présente sur le marché : elle produit et vend 1 000. a. Calculez son chiffre d'affaires, son coût de production total, son coût moyen et son profit. b. Que constatez-vous par rapport à la situation 1 ? Qu'en déduisez-vous ?

Page 5 / 6

Document 10 : la téléphonie, un exemple d'oligopole Richard Branson, l'emblématique patron du groupe Virgin avait tenu à faire le déplacement. Et pas de n'importe quelle manière. L'homme a en effet choisi de descendre en rappel la façade du Virgin Megastore des Champs-Élysées pour annoncer le lancement en France de son service de téléphonie mobile. « Cela faisait à peu près huit ans que j'essayais d'y entrer, sans succès » a-t-il expliqué. « Jusqu'à présent les opérateurs mobiles français étaient dans une situation confortable d'oligopole, alors ils n'autorisaient aucun concurrent sérieux à entrer sur le marché ». Son objectif ? Devenir le quatrième acteur de l'hexagone avec un million de clients d'ici 3 ans. « Je serai très déçu si nous ne dépassons pas ce chiffre ». Pour y arriver, Virgin Mobile a choisi de s'associer avec un autre britannique, le distributeur spécialisé The Carphone Warehouse [...] et un opérateur mobile virtuel (MVNO) dans l'ouest de la France, Breizh Mobile. [...] Rappelons qu'un MVNO ne possède pas de réseau en propre et achète en gros à un opérateur un accès et des minutes de communication. Reste à savoir comment Virgin Mobile va réussir à s'imposer sur un marché qui comporte déjà 7 MVNO, sans compter celui que TF1 devrait lancer prochainement. Richard Branson se présente donc comme le trublion. « 80 % des Français sont volés. Les opérateurs en place sont crispés sur la défense de leurs intérêts. Il faut savoir prendre des risques pour faire bouger les choses », a-t-il martelé. Pour se différencier, l'offre de Virgin Mobile sera basée essentiellement sur des cartes prépayées. Il n'y aurait en effet que 40 % de pré-payé en France contre 85 % au Royaume-Uni. Virgin Mobile proposera aussi des forfaits où l'intégralité des SMS seront gratuits, « une première dans le monde », selon Richard Branson. Marque « jeune » par excellence, Virgin devrait se trouver en concurrence frontale avec M6 (qui vient de passer le cap des 300 000 abonnés), NRJ (125 000) et Universal Music (400 000). Il est vrai que le démarrage des MVNO, apparus en 2004 en France, a été plutôt lent. Fin 2005, ils ne comptabilisaient que 280 000 clients... soit 0,6 % du marché.

« Virgin Mobile débarque en France », L'Expansion, 03/04/2006, http://www.lexpansion.com/.

1. 2. 3.

Qu'est-ce qu'un oligopole ? Donnez des exemples de marché oligopolistiques. En quoi l'arrivée de Virgin Mobile devrait-elle bénéficier aux consommateurs ? En gardant à l'esprit la différence entre opérateur mobile virtuel (MVNO) et opérateur classique, demandez-vous ce qui pourrait faire échouer la stratégie de Virgin Mobile.

Document 11 La concurrence monopolistique est une structure mise en évidence de manière quasi simultanée par E. Chamberlin et J. Robinson, au début des années 30. Elle tient à la fois de la concurrence par le grand nombre d'intervenants, par la transparence, par la fluidité, et du monopole par l'hétérogénéité apparente des biens. La différenciation des produits par l'emballage, les marques, la durée de garantie, le service après-vente, la présentation générale, etc. donne l'impression que chaque offreur est un monopoleur. De ce fait, chaque offreur dispose d'une certaine autonomie pour fixer son prix.

A. Silem, Introduction à l'analyse économique, A. Colin, coll. Cursus, 1997.

1. 2. 3. 4.

Qu'est-ce que la concurrence monopolistique ? Quelle hypothèse de concurrence pure et parfaite est-elle remise en cause ? Comment l'entreprise peut-elle différencier son produit et quel est son objectif ? Illustrez vos propos. L'entreprise en concurrence monopolistique peut-elle fixer n'importe quel prix ? Pourquoi ?

Page 6 / 6

Information

Marché - documents

6 pages

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

543178