Read pageModele2 text version

Ahrik: une grande Tesvyitha fin juillet

Le village est parti pour innover en matière d'organisation d'activités multiples pour célébrer à partir du 25 juillet le grand événement d'avoir réalisé une grande mosquée dont rêvaient jeunes et vieux du village mais aussi pour passer à autre chose en matière d'équipements socio-culturels déjà inscrits comme nouveaux projets à réaliser par cette collectivité qui semble soudée par un esprit de solidarité hérité des ancêtres.(Lire page 4)

Bouzeguene

Revue locale et indépendante - N°1

News

Le numéro 1 de la revue de Bouzeguene sur votre écran au format PDF

Portrait

France - Bouzeguene - artistes

Projet de regroupement des artistes de Bouzeguène en France P .4

Bouzeguene-société

Hadj Mourad Sadou, le serviteur du village Ahrik

Bouzeguene News c'es aussi le site internet http://bouzeguene.voila.net mais aussi Kabylie News vidéo: http://www.youtube.com/kabylienews1

Sauvetage spectaculaire d'un veau par les pompiers P .3

Bouzeguene News

La une

Le numéro 1 de la revue Bouzeguene News entre vos mains ou sur votre écran

grâce à vous tous et toutes

Le premier numéro de la revue `'Bouzeguene News'' est une réponse aux encouragements que nous avons reçus de plusieurs personnes à travers des dons visant à aider à doter notre région d'un site internet très fonctionnel et d'utilité publique et d'une publication de proximité qui reprend l'essentiel de nos informations, éventuellement mises à jour à la fin de chaque mois. Nous disons grand merci à MM. FERRAT Bachir, AZOUAOUI Amar, Ameziane Azzedine, Mokrane Ait Lounes et Hadj Mohand Ourabah Hanouti, grâce à qui nous maintenons le projet. Merci à d'autres qui ont fait des promesses de dons pour aider juste à faire face aux frais que nous occasionne la couverture à titre bénévole des événements dans notre région. Lâatab ur yetsnahsab... Merci enfin aux gens fidèles qui nous envoient de temps à autres des mots d'encouragements. BMS / pour toute l'équipe

P-2

Bouzeguene News

Bouzeguene-société

Société

Sauvetage spectaculaire d'un veau par les pompiers

Bouzeguene, 8 juin 2011 Miraculeuse intervention que celle des agents de la protection civile de Bouzeguene qui, alertés par les citoyens, ont réussi un sauvetage des plus spectaculaires lors des toutes récentes intempéries qu'a connues la région. Les pompiers sont venus en aide à un veau enlisé dans une sorte de fosse résultant des travaux d'aménagement de la décharge communale non encore clôturée. Le jeune bovin appartenant à un citoyen de Bouzeguene était quasi totalement embourbé dans le large trou submergé d'eau vaseuse. Aidés par les citoyens, les hommes de la protection civile ont réussi à tirer de la boue l'animal tracté à l'aide de cordes en l'absence de sangles. Le veau a été sauvé de son imprudence mais au prix de bien des frayeurs raconte Mr

Sahel

Amiar Brahim le jeune et talentueux photographe qui a mis à notre disposition les présentes photos pour illustrer l'événement insolite. Cela étant, l'accident de l'animal avec acuité pose la question de la protection de

ce genre de sites qui peuvent constituer un danger certain aux personnes et aux animaux comme on l'a constaté. Hammoum Salem

L'Hadj Mohand Ouchvana, un centenaire bon pied bon oeil

Dda L'Hadj Mohand Ouchvana du village de Sahel est centenaire bon pied bon oeil. Il est âgé de 100 ans et quatre mois, au 30 avril

2011. Il s'est déplacé, Mardi (31 mai 2011), tout seul pour se recueillir sur la dépouille mortelle d'Omar Ath Kaci, du village Ibouyesfene. Dda L'Hadj Mohand Ouchvana est le fils de Nana Fatima Nath Oukaci, décédée en 1984 à Sahel, paix à son âme. Lucide et clairvoyant et une mémoire d'acier, Dda L'hadj peut encore nous raconter de belles pages d'histoires. Longue vie au doyen du village de Sahel. Kamel KACI

P-3

Bouzeguene News

France - Bouzeguene - artistes

Culture

Projet de regroupement des artistes de Bouzeguène

Paris (France) Créer, susciter et assurer une animation culturelle en région parisienne et en banlieue avec possibilité d'élargir le champ d'action jusqu'à Marseille et les autres villes de France. Tel est le projet que voudraient lancer deux jeunes émigrés de Bouzeguène, en l'occurrence Azzedine Ameziane, président de l'association « Centre culturel franco algérien du 93 » et Saïbi Mourad (Amastan). L'association qui active pour la promotion de la culture francoalgérienne, a

Bouzeguene-culture

l'intention de regrouper tous les artistes de Bouzeguène en vue de constituer une sorte de pôle d'attraction, une opportunité de rencontre, de concertation et d'espace culturel. Toutes les conditions s'y prêtent. Le Maire (PS) d'Aubervilliers, Jacques Salvator, se dit d'ailleurs prêt à offrir gracieusement la salle des fêtes pour toute manifestation culturelle qui serait organisée sous le patronage de l'association centre culturel franco algérien

du 93. Le projet fort intéressant ambitionne de promouvoir et faire rayonner la culture algérienne en général et kabyle en particulier, dans le 93. Beaucoup d'artistes de Bouzeguène et d'autres régions de la Kabylie résident aujourd'hui en France. Beaucoup d'entre eux cumulent plusieurs années de carrière et des dizaines de chansons dans leurs répertoires à l'image de Mabrouk Aït Ferhat, Naguib, Amastan, Farid Ighil, Hacene Younci, Karim Aliane...etc. Kamel KACI

Une bibliothèque communale de grande envergure en voie d'achèvement près de l'école d'Ait Ikhlef

Les travaux de réalisation d'une bibliothèque communale de grande envergure sont en voie d'achèvement près de l'école d'Ait Ikhlef, au nord du chef lieu de la commune de Bouzeguene. La bâtiment en construction sur une partie du terrain qui accueillait jadis l'ancien souk N'Tleta, à mi-chemin entre les villages Ait Ikhlef et Tizouine, est d'une dimension qui augure de la réalisation d'une bonne infrastructure culturelle. Les futurs gestionnaires de cette bibliothèque devraient toutefois trouver le moyen d'intéresser les futurs lecteurs pour se déplacer à cet endroit paisible, qui a la qualité d'être loin de tout vrombissement de moteurs de véhicules et autres engins de travaux publics. La future bibliothèque commune de Bouzeguene jouxte une crèche entièrement réalisée mais qui demeure fermée ainsi que l'école primaire qui regroupe les enfants des villages Ait Mizare, Ait Ikhlef, Ait Lqarn et Tizouine.(BMS) Belkacemi Mohand Said

P-4

Bouzeguene News

Ahrik

Traditions

Le village prépare une grande "Tsevyitha"

Le village Ahrik semble bien parti pour se distinguer cet été à l'occasion de festivités d'envergure et uniques en leur genre qu'il compte accueillir du 25 au 29juillet. Le village est parti pour innover en matière d'organisation d'activités multiples pour célébrer à partir du 25 juillet le grand événement d'avoir réalisé une grande mosquée dont rêvaient jeunes et vieux du village mais aussi pour passer à autre chose en matière d'équipements socioculturels déjà inscrits comme nouveaux projets à réaliser par cette collectivité qui semble soudée par un esprit de solidarité hérité des ancêtres. A l'éntrée du village, où est située Tajmâat ou la place du village, on retrouve regroupé tout ce qui fait l'esprit de l'organisation villageoise kabyle.d'antan. Il est question d'un espace public aménagé en forme de mini-jardin public avec des bancs pour s'y reposer, la grande mosquée qui reçoit en cette fin de mois de mai2011 ses dernières retouches, une fontaine publique mais dont le bâtiment la jouxtant sera démoli prohainement et le cimetière du village, bien entretenu comme pour témoigner du grand respect

vulgarisation des dispositifs d'emploi des jeunes avec la CNAC, l'ANSEJ et l'ENGEM. Toute cette activité sera ouverte à tous les habitants de la commune. Avec des expositions de robes kabyles, de livres et de doumets voué à ceux et à celles qui sont ainsi que de photos sur la disparus. En outre des locaux d'anciennes écoles qui remontent révolution qui sont au programme également, Ahrik est aux années cinquante ont été aménagés en lieux de rencontres parti pour être le centre d'intérêt de toute la commune, voire le diverses pour les villageois. âarch. Il est question également Un responsable actif du qu'un magicien vienne égayer les village a indiqué que les habitants ont hâte d'inaugurer la enfants. Le programme est affiné un peu plus chaque jour. La mosquée pour passer à bon dernière journée sera consacrée à nombre d'autres projets à la Tsavyitha avec l'inauguration caractère sportif et ou de de la mosquée. La tsavyitha dite détente. également la ouaâda est une fête Le village Ahrik prépare à sa façon cinq jours plein d'activités. traditionnelle consistant à offrir un grand cousous aux invités du Il est question de consacrer un village. espace pour les handicapés, Bouzeguene News suivra d'une conférence sur les droits de avec intérêt pour vous toute l'homme avec la participations l'activité liée à cet événement. des avocats de la commune, de la santé avec la venue des Belkacemi Mohand Said médecins et de la de

P-5

Bouzeguene News

Ait Mizare - Ait Ikhlef

Environnement

Menace d'affaissement sur la route menant vers Al-Haroufella et At Ichiwt ...

Une menace d'affaissement plane sérieusement sur la route villageoise menant aux quartiers Alharoufella du village Ait Mizare et celui d'At Ichiwt du village Ait Ikhlef, dans la commune de Bouzeguene. Le début d'affaissement au bas côté de cette route s'est produit à quelques dizaines de mètres du cimetière du village. De nouvelles pluies risquent fort bien d'aggraver la situation Ait Salah affaissement sur les routes dont le plus grave dans la région de Bouzeguene est celui qui s'est produit au village Ait Salah, nécessitant l'évacuation d'au moins une famille, alors que la route est totalement coupée pour la circulation automobile. Belkacemi Mohand Said

à cet endroit si rien n'est fait pour y remédier dans l'immédiat. Les importantes pluies enregistrées cette année ont provoqué de nombreux ébouelements de terrains et des

Le glissement de terrain d'un quartier du centre du village s'aggrave

Les dernières intempéries ont compliqué davantage le glissement de terrain qui s'est déclaré dans un quartier d'Ait Salah, de la commune de Bouzeguene, a-t-on appris d'un villageois. La route menant au centre du village a été presque totalement emportée par ce glissement de terrain qui s'est déclaré le mois de décembre dernier. Désormais, il reste juste un accès d'un mètre à peu-près pour pouvoir passer par cet endroit. Une habitation mitoyenne a été évacué déjà depuis décembre

dernier et le reste du quartier reste sous la menace de ce glissement. On ignore les démarches entreprises par les villageois pour amener les autorités à intervenir pour stabiliser cet endroit. Belkacemi Mohand Said

P-6

Bouzeguene News

Portrait

Gens utiles

Hadj Mourad Sadou, le serviteur du village Ahrik

Qui ne connaît pas Hadj Mourad Sadou du Village Ahrik ? Un homme voué coeur et âme à son village. Depuis quelques mois, après une série de réunions marathon au sujet de la construction de la mosquée du village, il a pris la difficile décision d'accepter la mission de suivre le projet jusqu'à terme. Mission ardue mais pas impossible pour le fils de Dda Ouramdane Sadou, paix à son âme, lui-même ex. président de l'APC de Bouzeguène. Hadj Mourad fait de son village son propre projet. Pas facile de s'occuper à la fois de sa famille et de son village. Très Très estimé par ses concitoyens, Hadj Mourad qui ne voudrait pas les décevoir, ne laisse rien au hasard. A chaque réunion du village, il fait son bilan tant moral que financier. Aujourd'hui, grâce à son abnégation, le projet de la construction de la mosquée est achevé au grand bonheur des habitants d'Ahrik qui voient s'ériger au milieu du village, la plus belle mosquée de la commune de Bouzeguène. Rendez-vous en juillet 2011, pour son inauguration officielle. Kamel KACI

courageux et battant, il parvient toujours à ses fins par le dialogue et la concertation. Il prend toujours soins d'écouter ses concitoyens pour le bien du village. Connu pour sa probité, les villageois font de lui l'homme de la situation pour mener à bien les différentes affaires du village.

Algérie poste

La poste d'Ait Ikhlef: le souci d'une mission bien remplie

Il est indéniablement vrai que la poste de Bouzeguene dite ''poste d'Ait Ikhlef'' que dirige notre ami Ali Yahou était à mille lieues des cohues de clients ou usagers observées dans d'autres agences d'Algérie poste, notamment à Tizi-ouzou lors de la crise du manque des liquidités. Nous avons fait le constat d'un service meilleur à Bouzeguene grâce à la bonne gestion des lieux et de la question des liquidités, mais aussi en raison de l'assiduité et de la disponibilité du personnel, chacun à son poste de travail. M. Yahou Ali pour sa part se distingue par sa bonne communication avec les usagers si bien qu'il apparaît comme s'il connaissait presque tous les visiteurs de son agence et leurs difficultés, qu'il s'empresse à prendre en charge. Bonne continuation à toute l'équipe. BELKACEMI Mohand Said

P-7

Bouzeguene News

Handicapés

Vie associative

Inauguration du projet «Education pour tous»

Dans le cadre du projet «Education pour tous» pour l'inclusion des enfants handicapés dans le système éducatif en Algérie, un projet soutenu par Handicap International et l'union européenne, l'association des handicapés et leurs amis de la daïra de Bouzeguène, a organisé, lundi dernier, 30 avril, au centre psychopédagogique de Bouzeguène, en partenariat avec Handicap International, une rencontre thématique en faveur de l'insertion scolaire des enfants porteurs d'handicap. Cette rencontre a été animée par Aude Bumbacher, Chef de projet Education Inclusive chez Handicap International, programme Algérie et supplée par sa collègue, Mme Chikhi de la même institution et pour le même programme. Mlle Bumbacher a présenté une synthèse sur le projet intitulé : Inclusion des enfants en situation d'handicap dans le système éducatif algérien alors que Mme Chikhi a mis l'accent sur les facilitateurs qui entrent directement en jeu dans la réussite du projet « Education pour tous ». Melle Hamoum Baya, coordinatrice régionale du projet « Education pour tous » et bénévole au sein de l'association des handicapées

de la daïra, a présenté une communication ayant pour thème : Projet Education et soin de proximité. Bessah Rachid, psychologue clinicien et Ali Chérif Mohand, orthophoniste, ont clôturé le séminaire par une communication sur le rapport direct entre le patient (l'enfant

en situation d'handicap) et son éducateur (Enseignant, médecin...). Par ailleurs deux responsables de la solidarité scolaire et de la formation à la direction de l'éducation de Tizi Ouzou, ont pris part au séminaire. Kamel KACI

P-8

Bouzeguene News

Algérie-France-Histoire

Histoire

Des moudjahidine rappellent le passé répressif de l'ex-SAS

Des moudjahidine de la guerre de libération nationale de la région de Bouzeguene (anciens combattants) critiquent les visites dans la région ''d'anciens officiers et sous officiers français'', liés à l'ex-Section Administrative Spécialisée (SAS), dite S.A.S d'Ait-Megève, en rappelant le passé répressif et les ''tristes souvenirs'' rattachés ''à ce poste militaire ouvert en 1955, avec tous les moyens de répression possibles''. Cette sortie de moudjahidine de la région intervient notamment en réaction à la dernière visite de l'ex-chef de la SAS, M. Claude Grandjaques (19611962), qui pronait dans un entretien à notre site, enregistré en vidéo (1 et 2 ), un rapprochement entre la France et l'Algérie et envisage même de créer un monument virtuel sur internet pour honorer ''toutes les victimes'' des deux côtés. Dans leur déclaration, reçue à Bouzeguene News, ces moudjahidine rappellent notamment le souvenir de ''ces milliers de femmes et d'hommes passés quotidiennement par le circuit infernal dans cette unité, pour leur soustraire des renseignements'', le cas d'un village où les habitants se sont unités de l'armée, de les abriter aux villages même, de s'entourer de barbelé, de fournir l'auto-défense, de contrôler les entrées et sorties des villages, sinon pas de quota de ravitaillement, proféraient ces chefs de S.A.S. Du chantage bien orchestré, mis rapidement à exécution. Une décision appliquée, à la lettre, au point ou certaines populations réticentes mangeaient de l'herbe mélangé au peu de farine de gland qu'ils réussissent à cueillir clandestinement, sous les bombes, en zone interdite. C'est le génocide caractérisé'', ajoute la déclaration. ''Que de grosses bavures et actes criminels vite oubliées, ignorées dans leurs tristes fond parfois par les générations de l'indépendance, et revisitées moralement aujourd'hui par ces acteurs de l'armée française, sans égards au bon sens, au respect, à l'éthique, pour reléguer tous ces méfaits derrière l'amitié qu'on aurait retrouvée.'', ajoute le texte, ses auteurs jugeant le rapprochement ''inopportun'' et soulignent que ''la criminalisation et le pardon restent toujours d'actualité entre la France et l'Algérie pour ce qui concerne la révolution''. B.M.S

rendus tous ensemble ''hommes, femmes, enfants, jeunes, vieux, réclamer pacifiquement en masse, la liberté d'un de leur citoyen'' et qui sont ''accueillis et dispersés à coup de rafales de 30 robustes à partir de la guérite tuant une femme et sa petite fille'', ''ces centaines de civils, (hommes, femmes et enfants) torturés, violés et assassinés froidement dans de différents villages au cours de missions de patrouilles ou d'opérations de ratissages et ces Moudjahidine et Moussebline, blessés, prisonniers de guerre, froidement exécutés, au mépris des règles en la matière''. ''Et enfin, durant «jumelles», l'obligation faite aux populations largement exténuées, de recevoir des

P-8

Bouzeguene News

Kabylie - nostalgie

Société

Quel sort attend l'école plus que centenaire d'Ait Ikhlef ?

Quel sort attend l'école plus que centenaire d'Ait Ikhlef (Bouzeguene), sachant qu'il s'agit là d'un véritable lieu historique qui tombe en ruine d'année en année? Ce qui reste de l'école mérite bien une petite restauration pour en faire un lieu de pèlerinage pour tous ceux qui ont entamé leurs études primaires, venant principalement des villages Ait Ikhlef, Ait Mizara ou Ait Sidi Hand Ouali, Tizouine et Ath Lqarn. Les générations postindépendance se souviennent encore avec un pincement au coeur de l'endroit mais aussi des enseignants qui ont marqué cette école dont cheikh Hamou (devenu directeur), Arezki At Ichiwth (Slimani), cheikh Ferhat etc. Bouzeguene-Azazga-EtatCivil commune en fasse un musée d'histoire qui viendra s'ajouter à deux grands projets réalisé ou en réalisation tout à coté. Il s'agit d'une crèche communale, déjà achevée, et d'une bibliothèque dont les travaux connaissent un taux d'avancement appréciable. Si l'on ajoute le fait que tous ces projets sont situés près d'une école primaire et de la source Sidi Abdelouahed, sur la route vers le mini complexe sportif d'Imouglawen, on comprendra que l'endroit peut devenir un centre de rayonnement culturel local. Mais il s'agit aussi de rénover la route qui y mène à partir de Bouzeguene - centre qui est dans un état un état des plus lamentables. Belkacemi Mohand Said

On se rappelle avec nostalgie et respect également de la défunte Nna Ouardia At Ichiwth, qui assurait la fonction de cuisinière et qui gratifiait les élèves d'un goûter. Bien avant cette période, de nombreux élèves venant d'autres villages ont connu leur premiers pas dans l'enseignement dans cette école. Parmi les plus connus, figure celui qui deviendra le colonel Mohand Oualhadj, le chef de la wilaya 3 historique. Il serait intéressant que la

La délivrance à Azazga des actes de naissances n°12S

Le président de l'APC d'Azazga a réservé la journée du dimanche pour les gens de Bouzeguene qui désirent se faire délivrer les actes de naissances n°12S pour les besoins des passeport et carte nationale d'identité biométriques. Il s'agit des citoyens ''relevant de l'ancienne daïra (bureau central du Haut Sébaou) natifs de l'année 1947 à 1956 ainsi que ceux inscrits sur la liste des omis (présumés)'', précise un avis du maire d'Azazga. Les gens d'Azzefoun, Mekla et Ain El HAMAM qui vivent une situation identique se voient réserver les journées respectives de lundi, mardi et mercredi pour se faire délivrer le n°12S.

P-8

Bouzeguene News

Equitation

Société

Snacel Saïda, crée le premier club hippique de la Kabylie

Bonne nouvelle pour les amateurs d'équitation: une association club équestre d'Akfadou, CEDA, vient de poser ses sabots à Aït Ferrach (Bouzeguène) chez Snacel Farida et Lounis. Ce couple qui préside à la tête de cette association hippique, gère une écurie de leur propre création, comprenant cinq chevaux, de très beaux purs sangs arabes, dont deux poulains nés dans le village. Nous nous sommes déplacés, jeudi dernier, 12 mai, à Aït Ferrach où nous attendait Farida qui nous a fait visiter son écurie. Cinq chevaux qui paraissaient heureux de nous voir. Ces chevaux ont tous une identité : Ils s'appellent Wahrania (Kiki) achetée à la jumenterie de Tiaret, une merveilleuse jument à la robe bleue, Océane, Lafita ou encore Rusthy et Ruby, deux poulains marron nés récemment. Cette association, la première du genre, en Kabylie, a pour objectif la création d'un centre équestre, ou d'une ferme équestre. Le centre, assurant la pension des montures, va proposer des cours d'équitation dispensés par la présidente mais aussi des balades à cheval ou poneys ainsi que des animations équestres. Cependant le projet de Mme Senacel ne peut se concrétiser que par la sorties en dehors du village mais elles demeurent encore très peu porteuses pour mener à bien le projet. Avec un terrain approprié où le club compte construire ce centre équestre, Mme Snacel pourra doubler le nombre de chevaux. Le site permettra aux adhérents de mieux s'entrainer sur les obstacles et le dressage ainsi que d'une zone de cross. Ce centre comprendra également des boxes pour les chevaux, des locaux de stockage pour le matériel et le fourrage ainsi qu'une sellerie. Le centre comprendra toutes les commodités pour l'hébergement et l'accueil des visiteurs. Au delà de la technique, l`équipe du Club s'efforcera de développer chez le cavalier le « sens et la psychologie du cheval». Par l'étude de son comportement, la compréhension de son mode de communication, la connaissance de son environnement et son mode de vie. Kamel KACI

mise à sa disposition d'un terrain d'environ 3000 m2 qui accueillera le centre équestre et qui servira au développement des activités hippiques. La demande adressée aux autorités locales, si elle a suscité une certaine satisfaction auprès du P/APC, n'en a, pour le moins, pas donné de résultat ni encore moins de propositions concrètes. Aujourd'hui, l'association se contente de quelques

P-8

Bouzeguene

Revue locale et indépendante - N°1

News

Quelques mots sur nos donateurs

M. Ferrat Bachir.

Cadre exerçant et résident à Alger, originaire du village Ait Salah, il a été le premier à faire un don de 5.000 dinars au site internet de Bouzeguene dès que nous avons lancé un appel dans ce sens. Nous tenons à le remercier vivement pour ce geste et pour la confiance qu'il nous a accordée. Grand merci à lui et ayons tous et toutes une pieuse pensée à sa défunte épouse, Kaissa, dont l'histoire nous a émue tous, à laquelle vous pouvez accéder en visitant note site internet. ''L'Amour, la Haine et la Souffrance'', 'La légende berbère'' et a bien d'autres projets. Il a fait samedi un don de 4.000 DA pour soutenir Kabylie News.Son autoportrait et autres textes sur notre site.

M. Hadj Mohand Ourabah Hanouti

Il est spécialisé dans l'organisation et l'acheminement des pèlerins (AL hadjadj) vers les lieux saints de l'islam ainsi que de leur prise en charge sur place jusqu'à leur retour en France notamment. Son agence «Oran voyage», est sise au boulevard de Belleville dans le 11ème arrondissement de Paris (France). Hadj Mohand Ourabah est réputé pour son altruisme et son humanisme. Il ne rechigne jamais aux actions caritatives. Il vient de faire un don de 5.000 dinars à notre site internet. Son portrait sur notre site.

M. Amar Azouaoui

Moudjahed et cadre de la révolution, cet ancien haut cadre des douanes algériennes, originaire du village Ath Ferrach, a offert 5.000 dinars en soutien au site internet de Bouzeguene aux fins de continuer à vous tenir informés de ce qui s'y déroule. Nous tenons à le remercier vivement pour ce geste et pour la confiance qu'il nous a accordée. Grand merci à l'auteur de ''Jumelles, le déluge en Kabylie'' publié en 2009.

M. Azzedine Ameziane

M. Azzedine Ameziane du village d'Aït Saïd, a fait de Paris (France) un don de 50 Euros et 1000 dinars pour aider les sites Bouzeguene News et Kabylie News à continuer à vous informer. Azzedine, que nous remercions pour son soutien, est un jeune très introduit dans les milieux politiques notamment à Aubervilliers. Il est membre actif d'une association qui lutte pour la régularisation des sans papiers. Bouzeguene News vous a fait part d'une de ses actions le 29 mars 2010.Visitez notre site pour mieux le connaître.

M. Mokrane Ait Lounes

Philosophe, écrivain et poète, cet autodidacte prolifique dans tous les domaines, est né le 04 juillet 1949 au village Taindlest commune Ait Khelili, Wilaya de Tizi-Ouzou. Il est auteur de ''L'Homme et la Sagesse du 20e siècle'' (Editions La Bruyère),

Information

pageModele2

12 pages

Report File (DMCA)

Our content is added by our users. We aim to remove reported files within 1 working day. Please use this link to notify us:

Report this file as copyright or inappropriate

473893


Notice: fwrite(): send of 204 bytes failed with errno=104 Connection reset by peer in /home/readbag.com/web/sphinxapi.php on line 531